Digestion-Transit

2 huiles essentielles contre les troubles du transit

Les troubles du transit, qu’il soit paresseux ou trop rapide, touchent un grand nombre de personnes et sont souvent liés au mode de vie de chacun : trop de stress, pas ou peu d’activité physique, ou une alimentation déséquilibrée, trop pauvre pauvre en fibres, par exemple.

La paresse intestinale est la manifestation la plus fréquente de ces troubles. Si elle ne génère, en temps normal, aucune complication, elle peut cependant s’avérer très gênante dans la vie de tous les jours, entraînant ballonnements et inconfort. Ce type de dérèglements intestinaux peuvent se manifester par des réveils difficiles, une sensation de stress, des maux de tête et des contractions abdominales inconfortables. Loin d’être anodine, cette paresse intestinale peut facilement s’améliorer en buvant suffisamment d’eau, en consommant plus de fibres et en pratiquant régulièrement du sport.

Certaines huiles essentielles s’avèrent également très efficaces pour lutter contre la constipation et réveiller les transits paresseux.

 

Huile essentielle de gingembre

huile essentielle gingembre

C’est notamment le cas de l’huile essentielle de gingembre (Zingiber officinale), dont les propriétés digestives bien connues permettent de remettre un peu d’ordre dans tout cela et de retrouver confort et sérénité. Du fait de ses nombreux composants, l’huile essentielle de gingembre est réputée comme étant un tonique digestif extrêmement efficace.
Légèrement laxative, cette huile essentielle contribue à lutter contre la constipation, tout en stimulant le système digestif. Utilisée seule ou en synergie (avec les huiles essentielles d’estragon, de fenouil ou d’Ylang-Ylang, par exemple), l’huile essentielle de gingembre peut être prise :

  • par voie orale, à raison de 2 gouttes, 3 fois par jour, dans une cuillère d’huile d’olive ou de miel, avant le repas.
  • par voie cutanée, en massage sur le ventre et le bas du dos, dans le sens des aiguilles d’une montre, matin et soir, diluée dans au moins 50% de l’huile végétale de votre choix.

Si les cas de transit paresseux sont les plus courants, son accélération est tout aussi gênante et désagréable. Elle se manifeste alors par des diarrhées, quand le colon n’a pas le temps d’absorber le liquide du bol alimentaire.

Attention, dans ce cas, à la déshydratation : il est très important de bien s’hydrater, même lorsque l’on pourrait penser que le liquide abondamment évacué était en surplus !

 

Huile essentielle de menthe poivrée

Huile essentielle menthe poivrée

Ici, l’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita) est une alliée puissante et efficace. Elle est décrite, depuis longtemps, comme bénéfique pour les fonctions digestives et souveraine en cas d’inconforts gastro-intestinaux.
Cette huile essentielle, utilisée seule ou en synergie, peut s’avérer salutaire. Elle peut être appliquée en massage dans le bas du dos et sur le ventre, tout comme l’huile essentielle de gingembre décrite ci-dessus.
Si vous préférez l’utiliser par voie interne, il est préférable de la consommer sous forme de gélules entériques, pour qu’elle agisse directement dans le système digestif.

L’utilisation d’huiles essentielles étant loin d’être sans danger, n’hésitez pas à consulter un praticien de santé pour ne pas commettre d’impair. Elles sont, pour la plupart, contre-indiquées chez les femmes enceintes et allaitantes, et chez les jeunes enfants.

Article précédent

Berbérine : principe actif naturel pour les intestins

Article suivant

5 aliments pour booster les défenses naturelles

L'auteur

Thyphanie Mouton

Thyphanie Mouton

Aucun commentaire

Laisser un commentaire