Défenses naturelles

3 manières avérées et efficaces pour éliminer la graisse tenace du ventre

Tout le monde sait qu’être en surpoids peut sérieusement favoriser les problèmes de santé. Cependant, la plupart des personnes ne se rendent pas compte que les risques dépendent de l’emplacement de la graisse. L’accumulation de celle-ci sur les bras et les cuisses, par exemple, est plus une préoccupation esthétique qu’un signal d’alarme pour la santé. Oui, nous nous sentons mieux sans elle et devrions essayer de l’éliminer, mais la graisse, dans ces zones, est plus susceptible de nous faire ressentir des ballonnements que de nous envoyer aux urgences dans un avenir proche.

En réalité, les problèmes les plus graves associés à l’excès de poids, tels que les maladies cardiaques et le diabète de type 2, sont majoritairement causés par une accumulation de graisse abdominale. La graisse abdominale, également appelée graisse du ventre ou graisse viscérale, est la graisse qui se loge contre nos principaux organes et qui compromet leur capacité à fonctionner correctement — une situation qui, sans réaction de notre part, peut mener à une mort précoce. Heureusement, les changements de mode de vie suivants sont connus pour aider à éliminer la graisse abdominale de manière naturelle.

 

Réduisez l’apport en hydrates de carbone

Les études ont prouvé que la limitation de l’apport en glucides est une façon extrêmement efficace de perdre la graisse abdominale. Par exemple, une étude publiée dans « The American Journal of Clinical Nutrition » a constaté que les participants qui limitaient leur consommation d’hydrates de carbone sur une période de deux semaines ont connu une diminution significative des triglycérides hépatiques par rapport au groupe de contrôle. (1)  Une autre étude, éditée dans le journal « Nutrition & Metabolism », a découvert qu’il y avait « un avantage évident au régime cétogène à faible teneur en glucides par rapport à un régime faible en matières grasses pour le poids corporel à court terme et la perte de graisse, particulièrement chez les hommes ». Le régime alimentaire faible en glucides a démontré une « perte de graisse principalement dans la région du tronc ». (2)
Bien qu’il y ait de nombreuses raisons pour lesquelles une réduction des glucides contribue à la perte graisseuse, la plus grande d’entre elles est que la plupart des glucides (particulièrement les grains entiers) ont une charge glycémique extrêmement élevée. Selon le docteur William Davis, cardiologue, le blé moderne est particulièrement concerné et une consommation élevée de celui-ci peut avoir comme conséquence une grande accumulation de graisse abdominale. (3)

 

Évitez le sucre raffiné

Le sucre raffiné est l’un des ingrédients les plus destructeurs retrouvés dans le régime américain standard. D’innombrables études associent la consommation de sucre à une prise de poids globale. Cependant, une étude publiée dans « The Journal of Clinical Investigation » a également démontré qu’une consommation de sucre (les boissons sucrées, en particulier) est responsable de l’augmentation de la graisse abdominale chez les adultes en surpoids et obèses (4) — un résultat qui ne devrait pas vraiment surprendre puisque notre foie est forcé de transformer le fructose en graisse quand il est inondé de sucre raffiné. Par conséquent, la perte de ces dernières livres de graisse abdominale pourrait être aussi simple que d’abandonner les nourritures transformées et sucrées en faveur d’une nourriture saine et complète.

 

Pratiquez plus d’exercices d’endurance

Alors que tous les exercices peuvent potentiellement éliminer la graisse du ventre à long terme, le sport d’endurance (tel que la course ou la natation) semble être particulièrement efficace à cet égard. Une étude publiée dans « International Journal of Obesity », par exemple, a démontré un lien entre l’exercice aérobic et la réduction de la graisse viscérale. (5) Une autre parue dans « Obesity Reviews » a tiré une conclusion similaire, précisant que « le sport d’endurance est primordial dans un programme visant à réduire le tissu adipeux viscéral ». (6)


Sources :

(1) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21367948

(2) http://www.nutritionandmetabolism.com/content/1/1/13

(3) http://www.wheatbellyblog.com/2011/10/why-wheat-makes-you-fat/

(4) http://www.jci.org/articles/view/37385

(5) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17637702

(6) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21951360

Article précédent

La clé de la longévité : les télomères

Article suivant

Amalgame dentaire et santé

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire