Nos dossiers

7 aliments très anti-inflammatoires

1. Les omega-3 de poissons

saumon

Principalement le saumon sauvage d’Alaska ou de krill (crevettes microscopiques du plancton)

Ils sont particulièrement importants pour la santé du cerveau. Une recherche publiée dans le Scandinavian Journal of Gastroenterology en 2012 confirme qu’une supplémentation nutritionnelle avec de l’huile de krill réduit efficacement l’inflammation et le stress oxydatif.

 

2. Les légumes à feuilles vertes foncées

Le chou frisé ou kale, les épinards ou les bettes à cardes contiennent des antioxydants, des flavonoïdes et des caroténoïdes qui sont tous de puissants protecteurs contre les dommages cellulaires. Les végétariens puristes affirment qu’il faut consommer ces trésors naturels crus ou sous forme de jus verts.

 

3. Les myrtilles

myrtille

Elles possèdent un très haut potentiel antioxydant. Elles sont d’autant préconisées qu’elles sont également pauvres en sucre en comparaison à de nombreux autres fruits.

 

4. Le thé vert de Matcha

S’il est consommé sous une forme peu transformée comme celle de poudre non fermentée moulue à la pierre reste un de leader antioxydant. Le meilleur Matcha vient du Japon. S’il est de qualité, son pouvoir antioxydant peut être jusqu’à 17 fois à celui des myrtilles sauvages et jusqu’à 7 fois supérieur à celui du chocolat noir de noir.

Il existe également un thé nommé Tulsi qui est aussi très chargé en antioxydants, anti-inflammatoires et autres oligo-éléments qui protègent l’immunité et la fonction cardiaque.

 

5. Les produits alimentaires lactofermentés

Ceux-ci prennent soin de la flore intestinale ont un impact positif incontestable sur le système immunitaire. Lorsque le système immunitaire est totalement opérationnel, les inflammations chroniques sont très rares. L’on sait maintenant que la majorité des maladies inflammatoires trouvent leur origine dans un déséquilibre de la flore intestinale. Les nourritures fermentées telles que le képhir, le natto, le kimchi, le miso, le tempeh, les conserves au vinaigre, la choucroute, les olives, et d’autres légumes fermentés seront d’une aide précieuse pour restaurer cette flore microbienne et pour régénérer les microorganismes salutaires. Les nourritures fermentées permettent également au corps de se débarrasser plus aisément des toxines néfastes telles que les métaux lourds et les pesticides qui favorisent l’inflammation.

huile olive

6. Les champignons

Comme le shiitake qui contiennent aussi des composés naturellement anti-inflammatoires. Ainsi, l’ergotinine empêche le stress oxydatif. Ils contiennent également d’autres éléments nutritifs uniques qui sont généralement rares dans un régime alimentaire classique. C’est le cas du cuivre, un élément métallique essentiel à la santé et que le corps ne peut pas synthétiser. Le cuivre est un minéral anti-inflammatoire que votre régime devrait vous fournir régulièrement. Une insuffisance de cuivre peut être un facteur de développement de maladie cardiaque.

 

7. L’ail

ail

L’ail est préconisé pour ses propriétés médicinales depuis des siècles est également l’un des végétaux qu’il faut utiliser très fréquemment. Plus de 170 études en démontrent les bienfaits. Ses usages sont multiples et variés. Il offre des propriétés antibactériennes, antivirales, antifongiques et antioxydantes. Ses vertus thérapeutiques sont souvent attribuées à l’un de ces composés soufrés, l’allicine. De récentes recherches ont démontré que la digestion de l’allicine produit de l’acide sulfénique, un composé naturel qui désactive les effets dangereux des radicaux libres beaucoup plus rapidement que n’importe quel autre composé connu.

On peut aussi retrouver ces aliments sous forme de compléments alimentaire comme : D-Mannoplex, Ophtaplex, Omega Krill, Omegaplex


Sources :

http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2015/02/02/anti-inflammatory-foods-herbs-spices.aspx?e_cid=20150202Z1_DNL_C_art_1&utm_source=dnl&utm_medium=email&utm_content=art1&utm_campaign=20150202Z1_DNL_C&et_cid=DM66724&et_rid=827823225

Article précédent

Petite histoire des huiles hydrogénées

Article suivant

Le pouvoir anti-inflammatoire des herbes aromatiques et des épices

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire