BeautéDéfenses naturelles

7 astuces pour un ventre plat!

L’une des meilleures manières de réduire votre ventre n’est ni la pratique de sport intensif, ni les séries répétées et difficiles d’abdominaux. Les recherches ont prouvé que faire des exercices abdominaux 5 fois par semaine durant 6 semaines n’a aucun effet sur le tour de taille ou sur l’épaisseur de la couche de graisse abdominale sous-cutanée.

L’un des principaux responsables de cette graisse abdominale semble être le cortisol. Cette hormone est sécrétée par les glandescorticosurrénales. Elle est donc normalement présente dans le corps, mais elle devient excessive en cas de stress. Le cortisol épuise la masse maigre des muscles, laissant intacte la graisse de la région abdominale.

Le stress, mais également l’exercice physique trop intense et trop long augmente les niveaux de cortisol. C’est pour cette raison quecertains chercheurs préconisent de réduire les efforts physiques afin de diminuer les taux de cortisol. Cela permet de conserver la masse maigre du muscle et de diminuer les excès de graisse.

 

D’autres clés sont indispensables pour réduire cette graisse abdominale.

Une quantité suffisante de sommeil et la régularisation des rythmes circadiens ou de l’horloge biologique normalisent les niveaux de cortisol, ce qui peut avoir un réel impact sur le métabolisme et sur le poids. Il y a quelques années des chercheurs à l’Université de Chicago ont constaté qu’en 2 semaines des personnes suivant un léger régime qui dormaient 8 heures 1/2 ont perdu 55 % de graisse en plus que des personnes soumises à la même diète, mais qui ne dormaient que 5 heures et de demi par nuit.

On a également mis en évidence que le fait de respirer profondément et lentement permet de réduire la graisse abdominale.

Environ 20 % de la réduction de la graisse est liée à l’exercice musculaire et à une hygiène de vie saine telle qu’un sommeil suffisant et régulier ou la réduction du stress, alors que 80 % de l’excédent de graisse est déterminé par ce que l’on mange.

Si votre alimentation contient principalement des sucres (fructose) et de la nourriture industrielle traitée, vos possibilités de garder ou de retrouver un ventre plat sont réellement réduites.

Par contre, 2 facteurs diététiques semblent essentiels dans cette perte de tissu gras :

Réduire ou éliminer TOUTES les formes de sucre et de fructose du régime alimentaire, qu’il s’agisse de sucre raffiné ou entièrement naturel comme l’agave ou le miel, aussi bien que toutes les céréales qui se décomposent rapidement en sucre dans l’organisme.

En effet, le fructose exerce une influence diététique des plus pernicieuse, car il se cache dans une multitude d’aliments et de boissons transformés. On échappe à cet écueil en mangeant principalement des repas sains et préparés à la maison avec des ingrédients naturels d’origine biologique.

–       Augmenter les graisses insaturées animales saines du type omega-3 (3 fois par semaine saumon, maquereau…) et réduire les graisses animales saturées nocives à la santé de manière générale.

–       Manger des aliments riches en bonnes graisses végétales comme les avocats ou les fruits secs (noix, amandes…).

–       La quantité de légumes et 1/3 de l’alimentation crue fourniront un maximum d’énergie et de nutriment à l’organisme.

–       L’élimination du gluten et des aliments allergisants tels que laitages ou céréales.

–       Supprimer les en-cas, coupes-faims ou toutes autres sucreries ou barres chocolatées et autres.

–       Un supplément en vitamine C naturelle ou d’autres principes actifs de plantes (la glabridine par exemple extraite racine de réglisse) rééquilibrent le métabolisme des graisses.

Article précédent

A qui profite l'obésité?

Article suivant

Quelques actions « anti-âge » faciles à pratiquer au quotidien

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire