AlimentationEnergieMon quotidien

9 aliments à bannir de l’assiette de nos enfants

L’hyperactivité des enfants est un sujet de plus en plus récurrent et fréquent dans les familles ou les écoles. Les enfants n’arrivent plus à se concentrer, ont des difficultés d’apprentissage, se sentent envahis d’émotions qu’ils ne peuvent pas gérer et les relations deviennent compliquées, conflictuelles tant avec les parents, les professeurs qu’avec les petits compagnons de classe.
L’enfant en souffrance est souvent mal compris et les parents sont souvent sans ressource face à ce mal dont est imprégné l’enfant. Les médecins allopathiques soignent très souvent ce type de troubles par des médicaments qui calment et qui, malheureusement, cachent le réel problème qui est la cause de la souffrance. On met les enfants dans une bulle zen et calmante, principalement par manque de ressources ou de solutions.

 

Les solutions existent pourtant

En adaptant un réglage alimentaire certain, en diminuant les écrans d’ordinateur, de télévision ainsi que les jeux vidéo abusifs, il est possible de régler certaines sources d’hyperactivité ou du moins les atténuer.

Avant de mettre en avant l’hygiène alimentaire, nous pouvons également préciser qu’une détoxination hépatique légère est possible chez les enfants de plus de 4 ans. La méthode utilisée sera dès lors de l’ordre des méthodes très douces telles que les hydrolats qui peuvent donner des résultats incroyables chez les enfants : romarin officinale à verbénone et menthe poivrée.

Revenons-en à la nutrition et à ce que nous mettons dans nos assiettes mais également dans celles de nos enfants. Il y a un nombre très important d’aliments et de composés alimentaires qu’il faut absolument bannir de nos cuisines :

  1. Les colorants alimentaires : Rendez-vous bien compte que les sucettes ou autres bonbons et sucreries qui colorent la langue de vos bambins, c’est peut-être marrant sur le moment mais nous sommes face à un réel poison pour le cerveau de vos enfants. La liste est d’ailleurs interminable mais voici quelques codes que vous pouvez retrouver et donc éviter sur la liste des ingrédients des aliments :
    • Jaune Tartrazine E102
    • Rouge E128
    • Bleu E133
    • Brun E154
    • Noir E151
  2. Les arômes artificiels : fraise, vanille, banane, etc. Si un yaourt contient des arômes, soyez-en certains, ils ne contiennent aucun fruit ou très peu. Dans tous les cas, pas suffisamment pour que ceux-ci aient un rôle bénéfique pour un apport de nutriments nécessaires à l’organisme.
  3. Le glutamate de sodium : un exhausteur de goût qui fait des ravages sur la santé. On en trouve par exemple dans les cubes de bouillon.
  4. Les sucres rapides en excès comme les sodas, les pâtisseries, les viennoiseries, les bonbons, les sucreries en tous genres. Ce type de sucres a une responsabilité non négligeable sur la santé et l’hyperactivité des enfants. Évitons alors les sirops sucrés dans les biberons dès le plus jeune âge ou le miel sur la tétine pour apaiser les crises car cela ne fait que les accentuer.

    macaron

  5. Les aliments raffinés comme le pain blanc, la farine blanche, le sel blanc, les pâtes blanches, les huiles traitées de qualités non biologiques
  6. Les aliments de qualité non biologique qui sont composés d’autant de pesticides, d’herbicides, de fongicides et autres molécules destructrices en -cides que de nutriments bienfaisants pour la santé.
  7. Le gluten : les céréales à gluten doivent être évitées un maximum. Une préférence ira alors vers une consommation de produits céréaliers sans gluten. Attention de ne pas se jeter sur les produits industriels avec la mention « sans gluten » qui ne sont pas des aliments intéressants car très souvent, ils sont enrichis en sucre ou en graisses saturées.
    Produits à base de gluten
    Produits à base de gluten

     

  8. Préservez également vos enfants en ne leur proposant pas chaque matin des céréales petits déjeuners : ce genre de petit déjeuner n’est qu’un condensé de produits néfastes : sucres, colorants, additifs et au final très peu de bienfaits pour apporter énergie et santé à l’enfant. De plus, ces céréales sont baignées dans un bol de lait de vache qui n’est pas moins intéressant.
  9. Les produits laitiers à outrance : lait de vache, yaourt, fromage frais, fromage à pâte dure ou molle, les yaourts spécialement conçus pour les enfants qui sont d’autant plus riches en sucres raffinés et ajoutés.

Bien entendu, priver les enfants de toutes ces ressources alimentaires seraient signe d’une utopie car que ce soit dans les écoles ou lors de goûter d’anniversaire, nos enfants sont soumis à un moment ou à un autre à ce type d’envie et d’attirance alimentaire. Nous ne pouvons pas les priver de tout. La bonne méthode est d’adopter une juste mesure en ayant un œil constant sur les poches et les assiettes de nos bambins.

Troquer les collations sucrées par des fruits, les petits déjeuners trop sucrés par des alternatives plus saines, leur apprendre à boire de l’eau et non des sodas à outrance et surtout leur faire bien comprendre que ces petites douceurs de la vie doivent rester occasionnelles mais en aucun cas, ne doivent devenir une habitude alimentaire.

Article précédent

Les ondes GSM dangeureuses durant la grossesse

Article suivant

Les pesticides favorisent les troubles du comportement

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je pratique la naturopathie, la phytothérapie de même que l’alimentation saine et vivante avec investissement et passion. Etant plongée dans cet univers depuis plus de 10 ans, je me passionne également pour les techniques énergétiques et vibratoires qui complètent ma vision de la santé.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire