Beauté

Attention aux dangers des cosmétiques NON bio

Manger des fruits et des légumes de qualité biologique, boire des jus verts et faire des monodiètes et des cures de détoxification plusieurs fois par an tout en continuant à utiliser des produits de soins de la grande distribution, il y a là un réel équilibre qu’il faut corriger.

Connaissez-vous les risques d’appliquer sur votre corps ainsi que votre visage des crèmes, du maquillage, des gels douche et des shampooings qui ne sont pas certifiés biologique ? Les risques sont énormes tant pour vous que pour l’environnement. Ne laissons pas de côté les colorations pour cheveux qui nous empoisonnement ainsi que les vernis à ongles dont on ignore souvent les méfaits.

Poudre cosmétique

Le matin, la majorité des femmes se maquillent en utilisant, après les soins de jour classiques, divers types de produits comme du fond de teint, de la poudre, du crayon Khol, du mascara, du far à paupières, du rouge à lèvre et j’en passe. La liste peut parfois être très longue pour certaines. Savez-vous, chère femmes et adolescentes qui me lisez, que les produits que vous appliquez sur votre peau traversent la barrière cutanée pour atteindre le sang en une durée très rapide d’à peine 20 minutes ?

Vous allez certainement réagir en affirmant que des normes européennes ont été établies et que des tests ont été faits ? Alors certes, je vous donne totalement raison. La plupart des cosmétiques que vous utilisez ne vous occasionneront aucun problème sur le court terme mais ce gel douche ou ce shampoing que vous utilisez contient 1% de telle substance qui s’ajoute aux 1,5% d’une autre substance, etc. Vous mettez alors sur notre peau un cocktail détonnant qui au fil des jours s’incruste plus profondément dans les fibres profondes de votre organisme.

Si je n’ai pas encore réussi à vous convaincre de passer aux produits de qualité biologique ou à la cosmétique dite « home made », lisons donc ensemble les étiquettes. Le premier ingrédient est celui qui se trouve en plus grande quantité et en fin de liste se retrouvent les composants dont la concentration est inférieure à 1%. Par contre, ceux là peuvent être placés dans le désordre.

Les ingrédients cosmétiques qu’il faut éviter

  • Les huiles minérales comme le paraffinum ou le petrolatum.
  • Les BHA ou BHT qui sont des antioxydants de synthèse qui sont toxiques pour le foie à forte dose.
  • Les parfums, fragrances ou les arômes.
  • Les colorants dont certains sont allergènes, cancérigènes ou provoquent des dangers sur le système reproducteur. Attention aux colorants capillaires dont la liste est très longue et qui posent souvent des problèmes graves.
  • Le formaldéhyde que l’on retrouve principalement dans les vernis à ongles à moins de 5% mais aussi dans les gels-douche, dentifrices, etc. Cependant, ce conservateur est cancérigène, irritants et allergènes.
  • Les composés contenants : bromo, chloro ou iodo sont des composés organohalogénés.
  • Les silicones, terminaisons en -one ou -ane, très néfastes pour notre environnement.
  • Les PEG qui sont des émulsifiants et des tensioactifs irritants.
  • Le Sodium Lauryl sulfate et autre SLS qui sont agressifs et très néfastes pour la douceur de votre peau.
  • Les Sels d’alumium que l’on retrouve dans les déodorants et qui sont sujet à de nombreuses polémiques.
  • L’ammonium Lauryl sulfate
  • Le parabène

Privilégier les cosméstiques naturelles

Cette liste n’est bien entendu pas exhaustive car il nous faudrait un livre complet pour tout retranscrire. Au vue des risques à long et à court terme sur notre santé, optons plutôt pour les alternatives naturelles

Cosmétique certifié bio

  • L’achat de produits cosmétiques aux normes et labels biologiques : EcoCert, Cosmébio, Nature et Progrès, etc.
  • L’utilisation des produits tels que des huiles végétales, des huiles essentielles, des hydrolats ou encore de l’argile ou des poudres ayurvédiques.
  • La préparation des produits faits maison avec des ingrédients de votre quotidien : des œufs, du lait, du miel ou encore des plantes fraîches ou sèches en macération ou infusion. De nombreux ateliers se développent pour vous proposer une initiation à ce type de préparation.

Prendre soin de soi passe aussi par la salle de bain…

Article précédent

Les huiles végétales pour la peau

Article suivant

La peau : prolongement de nos émotions ?

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et animatrice d’ateliers de santé naturelle, je pratique la naturopathie, la phytothérapie de même que l’alimentation saine et vivante avec investissement et passion. Etant plongée dans cet univers depuis plus de 10 ans, je me passionne également pour les techniques énergétiques et vibratoires qui complètent ma vision de la santé.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire