Défenses naturelles

Comment éliminer les métaux lourds ?

Les dangers des pollutions environnementales telles que les pesticides, les gaz d’échappement ou encore l’eau contaminée sont actuellement reconnus par la plupart des gens. Ce qui n’est pas le cas des nuisances des métaux toxiques éventuellement présents dans notre alimentation parce qu’il existe des lacunes en matière d’étiquetage.

On l’ignore très souvent, mais la présence de métaux lourds comme le plomb, le mercure, l’arsenic et le cadmium est très fréquente dans nos aliments. Et ces substances absorbées au long cours peuvent endommager le système nerveux central et de nombreux organes. S’accumulant, elles causent des problèmes de santé graves tels que nausées, vomissements, anémie, cancer, maladies cardiaques, mais aussi de nombreux troubles dégénératifs du cerveau (démence) ou des troubles du comportement.

Effectuer de meilleurs choix alimentaires et changer certaines habitudes de vie peut réduire considérablement l’impact de ces molécules toxiques pour notre santé.

Éviter les toxicités alimentaires en choisissant des aliments de qualité et dépourvus de toxiques est indispensable pour se protéger. Favoriser une nutrition saine et naturelle et bannir les aliments transformés sera donc la première démarche à effectuer.

La nourriture industrielle dénutrie entraîne bien souvent des carences en certains nutriments antioxydants et protecteurs, donc en consommant ce type de nourriture, non seulement on s’intoxique de manière accrue, on appauvrit les mécanismes et les éléments vitaux de notre corps, mais en plus on ne bénéficie pas de la prévention que peut apporter une alimentation naturelle et d’origine biologique.

Une autre pollution par les métaux est souvent négligée, celle apportée par la batterie de cuisine soit lors de la cuisson, soit par les ustensiles utilisés pour les préparations culinaires. Il existe des alternatives pour éviter ces contaminations : la céramique, la terre cuite (sans vernis) ou le verre (sans plomb).

L’une des plus grandes expositions souvent répétées est celle des vaccins, vaccins auxquels sont soumis les enfants et même certains adultes. Cela commence aussi à se savoir… Les adjuvants utilisés pour la fabrication des vaccins contiennent de l’aluminium et du mercure. Rappelons que les enfants sont beaucoup plus sensibles aux toxiques.

Une autre pollution par les métaux lourds souvent méconnue est celle des médicaments qui contiennent aussi des particules d’aluminium et de titane.

Veiller aux apports de nutriments essentiels par des aliments de bonne qualité constitue la meilleure prévention santé. Cela, couplé à une bonne filtration de notre eau de consommation donnera au corps les moyens de se détoxiquer, ce qui réduit le risque de présence de métaux lourds. Il faut savoir que le corps absorbe et transporte les métaux lourds par les mêmes mécanismes que ceux utilisés pour certains minéraux comme le calcium, le fer ou le zinc. Ces molécules toxiques prennent la place des nutriments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme, ce qui aura comme conséquence sur le long terme une malabsorption de ses éléments essentiels.

Le fait de consommer des céréales complètes d’origine biologique ainsi que des fruits frais et secs constitue un apport de fibres qui facilite le transit et piège les toxiques au niveau intestinal pour mieux les éliminer.

Les légumes vert foncé à feuilles comme le chou frisé, le chou vert, le brocoli, tous les crucifères et autres… sont considérés comme de super-aliments qui contiennent des substances réellement protectrices en matière de santé. C’est également le cas des algues telles que la chlorella et la spiruline qui en plus favorisent la détoxication des métaux lourds.

Un moyen d’éliminer les toxiques est bien entendu de transpirer. Cela peut se faire grâce à la pratique d’exercice physique ou par celle du sauna. Sachant actuellement il existe le sauna à infrarouge lointain dont les rayons pénétrants permettent de détoxiquer l’organisme en profondeur.

Même en ayant une alimentation naturelle et scène, il arrive que l’on manque malgré tout de nutriments. Dans ce cas, il faut se tourner vers des compléments alimentaires de qualité.

Les supplémentations en huile de poisson qui fournissent les acides gras essentiels (de type oméga-3) sont également utiles en prévention ou pour nettoyer l’organisme.

Le sélénium, la vitamine C et E sont des antioxydants st un antioxydant et un détoxiquant de choix vis-à-vis des métaux lourds toxiques tels que le cadmium, le thallium, le mercure et le plomb.

Vous pouvez aussi aider votre corps à excréter les métaux (cadmium, mercure et plomb) en mélangeant du silicium organique à votre eau de boisson.

La vitamine C et E sont des antioxydants puissants qui protègent contre les dommages oxydatifs de métaux lourds tels que le mercure, le cadmium et le plomb.

Des cures de probiotiques, ces bactéries bénéfiques qui peuvent piéger et métaboliser les métaux lourds (cadmium et plomb) seront également utiles.

Rappelons le bénéfice des aliments fermentés : la choucroute crue, kombucha, tempeh, miso, etc.

Du point de vue des denrées alimentaires, une chose certaine pour faire bouger les choses, les consommateurs devraient exiger de la part des fabricants un étiquetage clair et transparent en ce qui concerne les métaux lourds, mais également les OGM.

Cette mesure permettrait au moins aux personnes sensibles et conscientes de choisir leurs produits de consommation en toute connaissance de cause.


Références pour cet article :
http://www.cdc.gov/biomonitoring/pdf/Mercury_FactSheet.pdf

Pour en savoir plus :
http://www.naturalhealth365.com/heavy-métal-toxicité optimal-santé 1160.html#sthash.3KhGJOog.dpuf

Article précédent

Les bienfaits de la vitamine B12

Article suivant

L'écroulement du mythe du cholestérol

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire