Ma santé

Comment comprendre sa maladie et les hémorroïdes

Lorsqu’on souffre d’un mal, lorsqu’on tombe malade, on cherche dans un premier temps à soulager et à guérir mais rarement à comprendre. C’est ce qui fait qu’en ce 21e siècle, nous remarquons que de plus en plus de personnes font l’erreur de ne pas aller au plus profond d’eux-mêmes.
En effet, la majorité des gens recherche un soulagement immédiat par la prise d’antalgiques, d’anti-inflammatoires ou tout autre médicaments à effet rapide. En agissant ainsi, ils effacent alors les symptômes pourtant si indispensables au bien-être et à la bonne santé physique et émotionnelle.

Comment pouvons-nous penser aller mieux si nous faisons l’autruche avec notre propre corps ?

Abordons le sujet si délicat des hémorroïdes. Ceux qui en souffrent de manière chronique ou aiguë ont en général ce type de problèmes car ils sont constipés ou alors simplement parce que la femme enceinte subit ces petits désagréments par les poussées involontaire du bébé.

Mais saviez-vous que même pour les hémorroïdes, il peut se cacher quelque chose de profond en vous ?

Bien évidemment comprendre les maux d’un point de vue métaphysique n’est pas chose aisée et il faut parfois creuser bien profondément pour analyser un problème médical. Néanmoins cela vaut malgré tout la peine de prendre en compte certains éléments qui, peut-être, seront la réponse à nombreux de vos problèmes.

Dans le livre de Jacques Martel, célèbre thérapeute holistique, il nous explique les choses suivantes en parlant des hémorroïdes :

  •  Lorsqu’il y a douleurs, c’est normalement lié à du stress
  •  Lorsqu’il y a des saignements, c’est normalement lié à une perte de joie.

Mais analysons ensemble les choses plus profondément. Un problème d’hémorroïdes nous rappelle souvent à une difficulté relationnelle avec la mère. En effet, ce grand besoin, cet attachement maternel qui nous pousse à avoir constamment besoin d’elle, de son opinion, de son avis et que tout éloignement fait ressortir un sentiment d’abandon profond. Les hémorroïdes indiquent une tension et un désir intérieur de forcer l’élimination.

En quelque sorte, on essaie d’évacuer quelque chose mais dans le même temps, on tente également de retenir. Un conflit puissant se crée en nous : pousser et retenir. C’est alors ce combat qui provoquera un déséquilibre profond en nous. Nous remarquerons que très souvent les conflits intérieurs aboutissent à des maladies physiques et c’est en soignant la cause profonde que le mal s’en ira à son tour.

Remarquons également que les crises hémorroïdaires peuvent aussi survenir suite à un sentiment intense de culpabilité ou suite à une vieille tension mal ou non exprimée, dirigée contre quelqu’un ou quelque chose qui provoque en nous de la colère ou une émotion dérangeante.

Notre corps s’exprime par des méthodes que nous avons du mal à décoder. Prendre du temps pour soi et pour s’écouter serait déjà un premier pas vers la guérison. Bien entendu, cela n’est pas facile ni évident car nous ne sommes pas programmé pour cela, nous n’avons pas grandi avec un tel manuel et nous ne savons, en général, pas comment faire pour nous écouter. Néanmoins il suffit parfois de s’arrêter quelque seconde, se poser et d’écouter au plus profond de soi quels sont les messages que votre corps a à vous transmettre.

A ce jour, dans notre société, nous ne prenons plus le temps pour nous car nous sommes généralement orienté « business et matérialisme » avec ce besoin accru de faire de l’argent. Mais parallèlement les coach en développement personnel et les thérapeute du bien-être affluent pour nous proposer une approche profonde du soi, très intéressante pour grandir et évoluer personnellement.

C’est en programmant un nouveau chemin de vie, en mettant en place une nouvelle hygiène de vie et une nouvelle routine quotidienne  et surtout, en s’entourant des bonnes personnes, que l’on pourra réussir à s’écouter et à décoder nos malaises et nos maladies.


Source : Le grand dictionnaire des malaises et des maladies de Jacques Martel aux Editions Quintessence.
Article précédent

Doit-on encore boire du jus d'orange le matin ?

Article suivant

Les bonnes pratiques pour prévenir les hémorroïdes

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je pratique la naturopathie, la phytothérapie de même que l’alimentation saine et vivante avec investissement et passion. Etant plongée dans cet univers depuis plus de 10 ans, je me passionne également pour les techniques énergétiques et vibratoires qui complètent ma vision de la santé.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire