Ma santé

De quoi le gluten est-il responsable ?

Le mot « gluten » est devenu le mot à la mode ces dernières années et les régimes « sans gluten » font fureur auprès d’une grande majorité de la population. De plus de plus de célébrités valident ce nouveau mode de vie et les livres sur le sujet ne font que croître dans les librairies.  Mais avant d’entamer une quelconque réforme alimentaire, savez-vous exactement ce qu’est le gluten ? Connaissez-vous réellement les dégâts qu’il peut avoir sur votre santé, à long terme ? Est-ce nécessaire et indispensable pour vous ? Qu’en pensez réellement ?

Gluten, miracle des boulangers. Miracle pour le corps ?

Le gluten est une masse protéique composée de molécules de gluténine et de gliadine qui forment une liaison élastique en présence d’eau. C’est d’ailleurs grâce au gluten que les pains et les gâteaux ont une texture spongieuse et qu’ils peuvent lever correctement. D’ailleurs, le mot « gluten » a une étymologie qui ne surprendra personne. En latin, il signifie tout simplement : colle.

Bien que le gluten fasse des miracles auprès des boulangers principalement, il n’en sera pas de même pour votre corps.  Comme nous l’entendons très souvent d’ailleurs, le gluten est responsable de bien des maux pour l’organisme.

De quoi le gluten est-il responsable ?

Le gluten interfère avec la dégradation des nutriments et l’absorption des aliments, peu importe s’ils ont du gluten ou non. Cela provoque alors des résidus qui restent collés dans l’intestin et provoqueraient dès lors une réaction immunitaire. Des effets secondaires tels que la diarrhée, la constipation, la nausée et les douleurs abdominales apparaissent alors.

La consommation de gluten peut également prédisposer les personnes à des dommages accrus et à une inflammation de l’intestin grêle, provoquant une malabsorption des nutriments. Cela pourrait avoir comme conséquence de nombreuses carences en éléments nutritifs, une anémie, une ostéoporose et d’autres problèmes de santé. Lorsqu’on souffre de problèmes intestinaux comme la sensibilité au gluten, cela peut nous rendre sensibles à d’autres maladies comme par exemple des désordres liés aux troubles neurologiques, psychologiques ou encore des troubles de la peau, du foie, des articulations et j’en passe.

Selon le professeur Cellier, hépato-gastro-entérologue, 15 000 personnes sont diagnostiquées sur 600 000 malades qui s’ignorent. Ce constat est troublant car de nombreuses maladies pourraient simplement être guéries ou soulagées par la simple élimination du gluten.

Quels aliments contiennent du gluten ?

Le gluten se trouve principalement dans les grains entiers comme :

  • Le blé : 69 % de prolamine (gliadine)
  • L’épeautre : 69 % de prolamine (alpha gliadine)
  • Le kamut : 69 % de prolamine (alpha gliadine)
  • Triticale (hybride seigle-blé) : 50-60% de prolamine (gliadine)
  • Maïs : 55 % de prolamine (zénine)
  • Orge : 50 % de prolamine (panicine)
  • Millet : 40 % de prolamine (panicine)
  • Seigle : 30 à 50 % de prolamine (sécaline)
  • Avoine : 16 à 30  % de prolamine (avénine)
  • Teff : 12 à 15 % de prolamine
  • Petit épeautre : 12 à 14 % d’alphagliadine

Pour les pourcentages les plus bas, le mal-être du consommateur dépendra du degré d’intolérance. Prenons par exemple l’avoine ou le petit épeautre qui auront un impact différent d’un individu à l’autre. Certains le toléreront alors que pour d’autres, l’ingérer sera quasi impossible !

Attention également avec les sous-produits suivants :

  • Pâtes
  • Couscous
  • Pains
  • Cookies et gâteaux divers
  • Céréales
  • Crackers
  • Bières
  • Sauces

Voilà une raison supplémentaire de ne plus baser son alimentation uniquement sur des produits industriels. Ces derniers doivent être évités un maximum pour pouvoir profiter d’une santé optimale. Outre les additifs et les sucres ajoutés nocifs pour notre santé, nous pouvons affirmer que les produits industrialisés contiennent pratiquement tous du gluten. En effet, on peut trouver du gluten dans la moutarde, les frites surgelées, les chewing-gum, la fécule de pomme de terre, les bonbons, le ketchup, etc.

Saviez-vous d’ailleurs que certains additifs contenaient eux aussi du gluten ? E904, E411, E441, E1400 à 1405, E1410 à 1414, E1420 à 1423, E1140 à 1443.

Les signes d’une allergie au gluten

Bien entendu, le gluten est devenu une routine et une habitude alimentaire pour pratiquement tout le monde et les premiers signes d’une intolérance peuvent parfois passer inaperçu. En continuant de s’alimenter de la sorte, cette intolérance pourrait se transformer en une réelle allergie. En effet, à force de combattre cet ennemi grâce à son système immunitaire, le corps lui-même pourrait créer des complications.  Notons quelques signes d’une probable allergie au gluten :

  • Tousser sans raison
  • Une congestion nasale
  • Des éternuements
  • Parfois, des crises d’asthme
  • Plusieurs picotements et des démangeaisons
  • Des possibles gonflements de la langue et de la gorge
  • Un goût métallique dans la bouche
  • Des douleurs abdominales ainsi que des spasmes musculaires
  • Des vomissements
  • La diarrhée

Qui dit allergie dit possibilité de faire un choc anaphylactique sur le long terme. Pensez-y !  Pour éliminer le gluten ingéré, le corps met approximativement 4 à 5 jours. Un plan de purification et de détoxification de l’organisme devrait être mis en place par des soins naturels et une alimentation adaptée avec des jus de légumes crus et des épices et aromates comme la cardamone, l’anis étoilée, le romarin ou encore le gingembre et le cumin qui auront un rôle salvateur sur le système digestif.

gluten, pain

Intolérances au gluten

Le gluten provoque dans l’organisme différentes réactions. Et lorsque le système immunitaire s’emballe, nous parlons alors d’intolérance. Très compliquée à déceler, l’intolérance ressemble fortement à l’allergie, du moins en ce qui concerne le symptômes. D’ailleurs, un intolérant peut vivre toute une vie sans jamais se rendre compte de la cause de ses différents désordres. En effet, celui qui est intolérant au gluten portera toute sa vie des problèmes de santé sans fin et sans causes réelles. Parfois, ces intolérants pourront tomber dans des dépressions et un épuisement tant mental que physique.

La maladie Coeliaque

Cette maladie au gluten est réellement dangereuse car le patient sera sensible à toutes les traces, même les plus faibles, de gluten. Contrairement à l’intolérant qui pourrait par exemple faire des écarts de temps en temps, le cœliaque devra suivre à régime strict tout au long de sa vie.

Là encore, difficile à diagnostiquer sans examen médical très strict. Le patient devra être à l’écoute de ses besoins, de ses maux mais être aussi très précis dans son alimentation pour déceler les origines précises des douleurs et du mal-être. Le gluten se trouve absolument partout et lorsqu’on s’attarde un peu aux étiquettes, on remarque que même en cosmétique, nos produits de soin, bio ou non, peuvent contenir du gluten. Lorsqu’on sait que tout ce qui passe par la peau entre directement dans le sang, cela peut mettre un frein à l’achat de certains produits contenant par exemple les ingrédients suivants :

  • Avena sativa
  • Maltodextrin
  • Wheat amina acids
  • Hydrolyzed wheat starch

La liste des composés est très longue mais, d’ores et déjà, attention aux dentifrices, shampooings, lotions et crèmes.

Le régime sans gluten

Bien que, dans les boutiques bio ou diététiques, les aliments sans gluten sont de plus en plus courant, de nombreuses personnes en combat quotidien avec le gluten souhaitent passer à une autre alternative : celle de tout préparer soi-même. En effet, les producteurs de la grande distribution ne peuvent pas assurer à 100% une éviction du gluten dans les aliments qu’ils proposent à la vente. Par exemple, il n’est pas rare que certains produits soient néanmoins contaminés lors du broyage des farines qui se font dans des meules identiques. Bien que cela ne soit pas trop grave pour une personne intolérante, cela pourrait être vital pour une personne cœliaque. Aussi, voici une petite astuce mnémotechnique pour se souvenir des farines les plus interdites parmi toutes les farines proposées sur le marché : S.A.B.O.T.E.K 

  • Seigle
  • Avoine
  • Blé
  • Orge
  • Tritical (blé, seigle et orge)
  • Epeautre
  • Kamut  

Pour faire un pain sans gluten, il faut opter pour un mélange de différentes farines. Au gré de vos envies, vous pourrez choisir les options qui vous plaisent le plus. Bien entendu le pain idéal n’existe pas sans gluten et c’est en ajoutant des ingrédients que votre pain pourra être parfait : fécule de pomme de terre, mix’gom ou encore arrow-root deviendront rapidement des indispensables dans votre cuisine.

S’instaurer une nouvelle hygiène alimentaire sans gluten peut chambouler une vie et demande un accompagnement certain par des professionnels de la santé qui pourront vous guider et vous conseiller au mieux dans cette bataille contre ce poison de l’alimentation.


Sources :

Article précédent

7 conseils alimentaires pour faire baisser votre taux de cholestérol

Article suivant

Deviendrons-nous tous amnésiques ?

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je travaille principalement sur l’harmonie, l’équilibre vital et la santé globale des femmes grâce à la nutrition, la phytothérapie, l'équilibre émotionnel et énergétique.
Investie à 100% dans mon métier, j'accompagne un maximum de personnes sur le chemin de la santé et du bien être.

6 Commentaires

  1. NONDEDEU Renée
    23/08/2017 à 9:52 — Répondre

    Bonjour, le gluten n’est pas toujours le seul responsable, il ne faut pas oublier tous les additifs qui se trouvent dans la farine et dont on n’a pas connaissance. C’est le cas de mon mari et j’achète de la farine bio lorsque je fais de la pâtisserie et je lui donne des galettes de sarrasin-riz ou le pain des fleurs. Et tout va mieux.

    • 23/08/2017 à 10:13 — Répondre

      Bonjour Renée,
      En effet, il faut pouvoir prendre en considération tous les paramètres et les additifs peuvent également être responsables de bien des maux. C’est parfait pour votre mari.
      Je vous souhaite une belle continuation sous le signe de la santé
      Vanessa

  2. 23/08/2017 à 12:10 — Répondre

    Bonjour
    Pour ma part j’ai souffert pendant plus de 30 ans de RGO.
    Traitement au maalox (j’ai du en avaler un semi remorque) jusqu’au jour ou une fibroscopie a révélé une hernie hiatale là on m’a traité au inhibiteur de la pompe à proton (omeprazole )
    Les médecins ont traité les conséquences mais n’ont jamais cherché la cause de ces maux.
    Puis un jour j’ai acheté un livre écris par une gastroentérologue qui proposait des régimes avant le traitement médicamenteux .
    C’est là que j’ai essayé de manger sans gluten et surprise au bout d’une semaine plus de RGO, plus de ballonnements depuis je revis je sais que si je fais un écart exemple pizza je vais le payer mais je gère …je vais essayé la formule Vasseur mais pour ma part je consomme des craquottes au blé noir le matin!
    Si vous souffrais de RGO commençait par éviter le gluten !!

    • 23/08/2017 à 10:13 — Répondre

      Bonjour Alain,
      Merci pour votre témoignage.
      belle journée
      Vanessa

  3. Scesa, Jean Louis
    21/08/2017 à 7:43 — Répondre

    Article bien documenté semble-t-il. Mas savez-vous que faire son pain avec du levain (déshydraté) en le laissant « lever » pendant 36 à 48 heures élimine une très grosse partie du gluten? En tout cas, c’est M.Christophe Vasseur, boulanger à Paris (https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwjUuP_h7ejVAhVBBBoKHahgCIoQFggoMAA&url=http%3A%2F%2Fdupainetdesidees.com%2F&usg=AFQjCNG_15I8Bvhdg1j3KpswlOBMrVs7Eg) qui l’avait affirmé dans une émission sur France Culture (il y a environ un an). En tout cas depuis nous faisons notre pain à la mode Vasseur depuis et je dois dire que nous pouvons déguster notre pain sans scrupules.
    Salutations et un clin d’œil à M. Vasseur (que je ne connais pas!)

    • 22/08/2017 à 1:36 — Répondre

      Bonjour Jean Louis, merci pour cette information très intéressante sur le levain.
      Remercions donc Monsieur Vasseur.
      Je vous souhaite une merveilleuse journée
      Vanessa

Laisser un commentaire