Défenses naturelles

Faut il se méfier des médicaments ?

On nous rabâche a longueur de journée que les médicaments ont subi des tests rigoureux avec études cliniques en double aveugle, qui garantissent la sécurité et l’efficacité des médicaments…..Voila une opinion bien ancrée dans nos esprits surtout liée à l’information officielle des médias classiques.

Sans aborder les scandales récents connus de tous comme le Mediator, qui a montré une collusion entre les scientifiques qui ont fait les études, les compagnies pharma et les autorités sanitaires (qui sont surtout la pour protéger les intérêts des grosses sociétés pharma), un chercheur américain nous révèle ce qui se passe dans ce domaine de la science « truquée » des médicaments qui conduisent à des milliers de morts chaque année dont personne ne parle….

 

Nous sommes passés de la vrai science à la science d’une Médecine BIAISEE

Les traitements médicaux conventionnels sont devenus dans le monde entier l’une des meilleurs trois principales causes de décès.

Une grande partie du problème vient du fait que nous avons fait un changement assez dramatique en nous éloignant de la véritable médecine fondée sur la science. Au lieu de cela, nous avons maintenant une science biaisée de lamédecine, et nous sommes en train de récolter les fruits.

John Ioannidis, auteur de l’article de 2005 «Pourquoi la plupart des résultats de recherche publiése sont faux » , publiée dans PLoS Medicine, est l’un des experts les plus importants du monde sur la crédibilité de la recherche médicale. Lui et son équipe de chercheurs ont montré à plusieurs reprises que la majorité des conclusions des chercheurs dans leurs études publiées sont exagérées ou tout à fait faux.

Les médecins utilisent des études à 90 pour cent imparfaite ou incorrecte pour vous  prescrire des médicaments ou  recommander une intervention chirurgicale. Faut-il s’étonner alors que les médecins américains tuent 210 000 patients chaque année? Avec une probabilité aussi forte d’avoir un traitement inapproprié, peut-être que nous avons de la chance que les chiffres ne sont pas pire …

 

Les défis de la science Biaisée

L’un des premiers défis que vous rencontrez en essayant d’analyser les résultats d’une étude clinique est de confirmer que l’étude est libre de tout conflit d’intérêt qui serait venu pervertir le sens des résultats et l’analyse. Cela signifie de vérifier la recherche de l’auteur (s) de l’étude, ses bailleurs de fonds, et les motivations de la conception de l’étude. Ce n’est pas une tâche facile.

Il y a aussi le problème des résultats de l’étude qui sont retenus et jamais publiés, simplement parce que les résultats ne sont pas en faveur du traitement testé. La vraie seule exception à cette règle est les chercheurs recevant des subventions du gouvernement fédéral. Ils doivent enregistrer leurs essais sur ClinicalTrials.gov, et ils doivent «publier leurs résultats peu importe le résultat.

Les résultats négatifs sont tout aussi critiques que les résultats positifs. Puissiez-vous avoir deux fois plus de résultats négatifs que positifs, mais si seulement les aspects positifs (défectueux ou non) voient la lumière du jour, il ira fortement fausser la « base scientifique » globale du traitement. En essence, le traitement est basé sur un parti pris scientifique à la base … Malheureusement, la grande majorité des recherches est maintenant financé par l’industrie, ce qui a conduit à la destruction systématique de l’intégrité scientifique et sa validité.

Un autre facteur qui crée des études scientifiques biaisées est que les plus susceptibles d’être publiées en premier lieu sont les résultats qui sont considérées comme importants ; et, souvent, ces résultats se révèlent être faux dans d’autres revues et publications prestigieuses. Certains journaux scientifiques se vantent d’être très sélectif, en écartant la grande majorité des documents présentés. L’hypothèse est qu’ils ne publient que les meilleurs travaux scientifiques. Mais l’étude Dr Ioannidis de 2008, «Pourquoi les pratiques actuelles de publication peuvent fausser la science, » qui a montré que sur près de 50 articles publiés dans des revues, à peu près un tiers ont été réfutés par d’autres études dans l’espace de quelques années.

Selon un document publié en 2013 dans Mayo Clinic Proceedings :  Au cours de la seule dernière décennie, 146 pratiques et traitements médicaux déjà bien établies, ont été complètement inversés. La question est alors : ces traitements sont ils remplacés par d’autres traitements, basées une une science tout aussi biaisée? Il semble que ce phénomène soit susceptible de jouer un rôle très important pour expliquer pourquoi le nombre de morts liés aux erreurs médicales ne cesse d’augmenter.

Article précédent

Faut il avoir peur de l’Ebola ?

Article suivant

ALERTE: 96% des Thés venant d’Inde contiennent des pesticides dangereux!

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire