Nos dossiers

Un flux menstruel trop abondant ou ménorragies: petits secrets pour corriger le problème

Les ménorragies ou saignements excessifs correspondent à des règles trop abondantes, trop fréquentes ou trop longues (dans leur durée).

 

Dans la plupart des cas, il s’agit d’un déséquilibre hormonal passager (fréquent chez les jeunes filles et en pré-ménopause). Si le problème persiste dans le temps, il est nécessaire de consulter un médecin afin qu’il élimine une cause organique (fibrome, polypes, cancer de l’utérus).

 

  • Point de vue alimentaire

Ce n’est que tout récemment que l’on a mis en évidence l’importance et l’influence sur les règles de certains nutriments et substances dont le calcium, le manganèse, les graisses et le cholestérol.

Les saignements excessifs au cours des menstruations seraient en grande partie dus à une carence en manganèse.

Les femmes directement concernées par ce problème trouveront des quantités très appréciables de manganèse dans les aliments suivants :

— fruits, notamment l’ananas et les agrumes avec leur zeste

— légumes crus

— céréales à grains entiers

— noix et graines

— thé

— aliments riches en vitamines A et B6, en fer et en zinc

Il est indispensable de réduire l’apport alimentaire en acide arachidonique (acide gras de type oméga 6) essentiellement présent dans les graisses animales et qui joue un rôle important dans le processus de la menstruation.

 

PROTOCOLE NATUREL DE TRAITEMENT DU FLUX MENSTRUEL ABONDANT

PRODUIT CONSEILLÉ                                    CONSEIL

PHYTOTHÉRAPIE * :

 Bursa Pastoris                                                           3 X 50 gouttes avant les repas.

Teinture mère                                                            A commencer 3 jours avant et pendant

toute la durée des règles.

 Cette plante possède une action de stimulation tonique de l’utérus et des effets antihémorragiques.

 

 EN CAS DE CYCLE IRRÉGULIER

 PROTOCOLE NATUREL DE CORRECTION DES CYCLES IRRÉGULIERS

 

PRODUIT CONSEILLÉ                                    CONSEIL

PHYTOTHÉRAPIE * :

Rubus Idaeus  D1                                                 3 X 50 gouttes avant les repas.

Il s’agit d’un extrait de bourgeon régulateur de la fonction ovarienne. En gemmothérapie, il constitue l’un des remèdes les plus importants en gynécologie. Il est déconseillé en cas de grossesse.

Article précédent

La fluidité sanguine: pourquoi est ce primordial?

Article suivant

L’importance de la place des repas!

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire