Défenses naturellesMa santé

Herpès ou la dermatite herpétiforme (DH): comment y remédier?

L’herpès est une maladie virale, chronique, bénigne et peu invalidante. Cependant, elle atteint énormément de monde, car elle est excessivement contagieuse.

L’herpes, une maladie en constante augmentation

En France, 10 millions de personnes sont contaminées par le virus de l’herpès. Ces chiffres sont en constante progression puisque le nombre de Français atteints d’herpès génital a augmenté de 50 % durant ces dix dernières années.

La vaccination massive, l’utilisation abusive d’antibiotiques et notre mode de vie stressant sont différents facteurs responsables de l’affaiblissement et du déséquilibre progressif de notre système immunitaire, ce qui peut expliquer le développement important de certaines maladies infectieuses.

La maladie herpétique se manifeste sous deux formes

  • L’herpès labial aussi appelé herpès simplex 1 ou le classique « bouton de fièvre ». il se localise au niveau du visage, le plus souvent au niveau des lèvres, mais parfois aussi sur le nez, le menton, les joues ou les yeux. La contamination d’une personne à une autre a lieu par contact direct lors d’un baiser ou par le toucher. Par le toucher la personne elle-même peut contaminer d’autres parties de son propre corps.
  • L’herpès génital aussi appelé herpès simplex 2 qui touche les parties sexuelles et avoisinantes (anus, fesses, cuisses). La contamination a lieu lors d’un rapport sexuel, avec ou sans pénétration, avec une personne présentant des lésions herpétiques au niveau génital ou simplement porteuse du virus sans symptômes apparents.

Le risque de contagion est plus important pendant les poussées. Cependant, la transmission du virus est possible en dehors de ces périodes symptomatiques, car le virus présent dans les lésions herpétiques peut l’être également dans la salive, les sécrétions nasales ou génitales et même dans les larmes.

L’herpes, une maladie qui récidive continuellement

Après la première contamination, le virus se multiplie et se réfugie dans les ganglions lymphatiques d’où il ressort plus ou moins régulièrement pour réapparaître en cas de crise là où il a été contracté. Il s’agit des poussées d’herpès dont la fréquence et l’intensité varient d’une personne à l’autre. Cette affection est généralement très douloureuse et très contagieuse. Les récidives sont fréquentes et surviennent à la moindre baisse de résistance de l’organisme, principalement en cas de stress, de fatigue, lors des règles, d’un choc émotionnel ou de fièvre.
Classiquement, la poussée d’herpès est précédée de signes prémonitoires tels que douleur, picotements, sensation de brûlure.

Après quelques heures, on observe l’apparition d’une ou plusieurs vésicules claires situées entre le derme et l’épiderme et qui finissent par se dessécher en laissant des croûtes. Une crise dure environ sept jours.

Équilibre entre deux acides aminés

On a découvert, dans les années cinquante, que les acides aminés présents dans la nourriture pouvaient entraver ou, au contraire, favoriser les poussées d’herpès. Lorsqu’on procède à une culture de cellules et que l’on met le virus en contact avec un acide aminé appelé arginine, le virus de l’herpès prolifère très rapidement ; alors qu’au voisinage de la lysine, par contre, il cesse de se multiplier et de se propager. De toute évidence, un régime faible en arginine et riche en lysine devrait contribuer à inhiber le virus.

 Les aliments à éviter ou à consommer avec modération

  • Amandes
  • Noix du Brésil
  • Cachous
  • Noisettes
  • Arachides
  • Pacanes
  • Noix de Grenoble
  • Chocolat
  • Gélatine
  • Noix de coco
  • Orge
  • Maïs
  • Avoine
  • Blé (son, germe, gluten)
  • Pâtes alimentaires
  • Choux de Bruxelles

 Les aliments riches en lysine à consommer régulièrement

Classés par ordre décroissant de richesse en lysine.

  • Poisson
  • Poulet
  • Bœuf
  • Lait
  • Mouton
  • Porc
  • Fromage
  • Haricot
  • Levure
  • Soja

Le zona ou herpes zoster

Le zona est une maladie virale (herpès zoster) qui se localise le plus souvent au niveau thoracique et qui entraîne des névralgies très douloureuses (« ceinture de feu »).

Il existe des remèdes naturels comme une combinaison d’huiles essentielles de lavande, de géranium, de romarin, d’eucalyptus, de sauge, de thym, de cyprès, de basilic et de néroli.

 

Article précédent

La cataracte! comment la prévenir et la soigner?

Article suivant

L’acné: il existe des solutions naturelles!

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire