Défenses naturelles

La nourriture pour vivre une grossesse saine

Quand une femme est enceinte, elle mange pour elle-même, mais aussi pour le bébé qu’elle porte. Par les temps qui courent, cette responsabilité rend les choix alimentaires encore plus importants.

Un régime carencé trop pauvre en éléments essentiels peut mener à des développements anormaux du fœtus ou de son cerveau, mais cela peut également mener à des risques accrus vis-à-vis de certaines pathologies comme l’obésité, le diabète, les maladies cardiaques ou d’autres encore qui peuvent même être mortels.

Une nourriture variée est bien évidemment la ligne principale de conduite à tenir, mais il y a encore plus important, c’est de se nourrir d’aliments porteurs de vie et sains.

 

On compte six éléments nutritionnels indispensables à apporter durant une grossesse.

 

La vitamine D prévaut sur toute nourriture absorbée. Dans le meilleur des cas le corps la fabrique lorsqu’on expose soleil. En raison des modes de vie actuelle, il y a de fortes chances pour que l’oxygénation et l’exposition au soleil soient insuffisantes pour obtenir des taux de vitamine D satisfaisants. C’est pourquoi certains médecins recommandent la prise orale de vitamine D et  K2 pour maintenir les taux sanguins de 50 ng/ml. S’il n’y avait qu’un paramètre à mesurer lors d’une prise de sang au cours de grossesse, ce serait celui-là. Pour être suffisantes, les prises de vitamine D doivent atteindre 8000 unités.

 

Du point de vue de l’alimentation, certains végétaux constituent de véritables mines de santé et d’éléments nutritionnels.

femme enceinte

C’est le cas des pousses ou des germes de brocoli qui contienne deux fois plus de vitamine C qu’une orange et presque autant de calcium qu’un verre de lait entier. Puisque c’est un légume vert, le brocoli contient également de l’acide folique et du fer. Il est évident que pour bénéficier au maximum de ces éléments, il est préférable de consommer le brocoli cru ou à peine cuit. Toute cuisson à des températures trop élevées détruit ces éléments nutritionnels.

Les graines ou les pousses fraîches restent inévitablement les leaders des apports nutritionnels recommandés en cours de grossesse.

Un autre trésor que nous offre la nature est l’avocat. Ce fruit contient des éléments nutritifs indispensables au développement du bébé. Il regroupe à la fois les oméga-3 indispensables au développement du système nerveux du cerveau, des fibres, de l’acide folique, du potassium, de la vitamine B6, de la vitamine C et de la vitamine K. Au cours d’une grossesse, le système digestif et intestinal est fragilisé (hémorroïdes et brûlure d’estomac), c’est pourquoi les fibres contenues dans l’avocat seront utiles. La vitamine K préviendra les éventuelles formations de caillots sanguins et facilitera le développement du bébé. La vitamine B6 aide à atténuer les nausées et les vomissements qui peuvent apparaître en début de grossesse. Des éléments liposolubles tels que l’alpha et le bêta-carotène ou la lutine seront mieux absorbés grâces aux acides gras fournis par ce fruit.

Pensez à absorber des acides gras de type oméga-3, c’est-à-dire EOPA et DHA de qualité. Ces éléments sont indispensables à la formation du système nerveux, du cerveau et de l’acuité visuelle du bébé.

Les baies de toutes les couleurs (rouge, noir, violette…) sont toutes riches en antioxydants grâce à leur pigment, et en potassium qui permet de prévenir le risque de pré éclampsie. Elle constitue également une bonne source de vitamine C, d’acide folique et de fibres.

Les graines de chia sont non seulement riches en oméga-3, riches en fibres, mais elle possède également des éléments phytochimiques qui remplissent le rôle d’anti-inflammatoires naturels.

Pour les apports de protéines, il est préférable de s’orienter vers les œufs et vers les protéines végétales plutôt que vers les protéines animales qui génèrent beaucoup d’acidité tissulaire. Les œufs de poules élevées en plein air et de la filière biologique apporteront des protéines idéales pour la construction des cellules. Ils contiennent également de la colline essentielle au développement du cerveau du bébé. Leurs vitamines D3 et préventive pour l’état de santé futur de l’enfant à naître notamment vis-à-vis du diabète de type 1 ou 2. Une carence en cette vitamine augmente également les risques de complications durant la grossesse et de naissances prématurées.


Source : http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2015/08/10/food-medicinal-properties.aspx?e_cid=20150810Z1_DNL_art_1&utm_source=dnl&utm_medium=email&utm_content=art1&utm_campaign=20150810Z1&et_cid=DM82180&et_rid=1070079346

Article précédent

Comment agir et protéger les télomères ?

Article suivant

Le rôle essentiel des télomères dans le processus de vieillissement

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire