GrossesseMa santé

Le lait maternel aide à renforcer le système immunitaire

Quand un enfant arrive au monde, on voit apparaître un nouvel être humain sur cette terre mais on assiste également à la naissance d’une maman car pour chaque naissance, une nouvelle maman voit le jour. Ce nouveau rôle qui s’offre à la mère est délicat et délicieux à la fois. En effet, il faut trouver les bons gestes, les bonnes ressources ainsi que les bons outils pour subvenir aux besoins de cet enfant qui ne demande qu’à entrer dans cette vie.

Outre l’amour et l’attention, l’alimentation qu’on souhaite donner à son enfant est primordiale. Restons néanmoins conscient que pour un nourrisson, sa ressource primaire reste le lait maternel. L’allaitement physiologique naturel est bien la meilleure alimentation qui soit pour le bébé.

 

Quels sont les bienfaits de l’allaitement ?

Dans un premier temps, l’allaitement est positif les premiers jours pour son colostrum qui est un puissant anti-viral  et qui n’existe nulle part ailleurs dans la nature. Les bienfaits de ce premier lait sont indéniables sur le système immunitaire du bambin.

D’autres éléments sont importants pour ce système immunitaire immature, ce sont les immunoglobulines présents en quantité importante dans le lait de la maman qui permettront à l’enfant de lutter contre les virus et autres bactéries environnantes.

Le lait de la maman se compose d’éléments naturels qui sont inexistants dans le lait maternisé en poudre, comme :

  • Des protéines facilement assimilables
  • Des enzymes qui permettent une digestion optimale
  • Les gynolactoses, des sucres simples importants pour l’enfants
  • Les acides-gras alpha linolénique – oméga 3 – sont naturels. Contrairement aux laits maternisés qui contiennent des acides gras ajoutés qui sont peu utilisables au niveau neuronal.
  • Des acides aminés indispensables à la croissance du bébé ainsi que des oligo-éléments, du fer mais aussi des hormones et des substances messagères qui connectent la maman et le bébé.

Le lait maternel est donc l’aliment le plus adapté pour le nourrisson, ses besoins et son évolution. Aussi, l’enfant allaité a moins de risques de tomber malade et d’être touché par diverses infections.

N’oublions pas que l’allaitement apporte également de nombreux bienfaits à la maman.  On pense à la réduction des risques du cancer du sein ou des ovaires. Il y a également une perte de poids plus rapides et plus efficaces après les kilos pris pendant la grossesse. Sans oublier un relationnel particulier avec l’enfant.

Néanmoins, il arrive qu’une maman  n’ait pas la possibilité d’allaiter ou de continuer son allaitement. En effet, devenir une maman nourricière n’est pas si facile que cela. Parfois, la vie actuelle nous prive d’éléments nécessaires à cette tâche. Sans culpabilité ni jugement, certaines mamans font le choix de passer à d’autres manières d’alimenter leurs enfants. Cela pour des raisons qui leurs appartiennent et qui doivent être respectées.

Aussi, le choix devra  être fait en pleine conscience, sans regret et avec un suivi médical strict. Le médecin, pédiatre ou la sage-femme qui vous suivra devra vous indiquer les meilleurs alternatives possibles. Par exemple, les laits maternisés de préférence bio pour éviter qu’ils ne soient pollués par l’aluminium. Aussi, l’alternative au lait de jument qui est le lait animal le plus proche du lait de la maman.

Pour ce qui concerne les parents qui souhaitent donner une alimentation végétale à leurs enfants, sachez qu’il est possible de choisir des laits en poudre expressément conçus pour les enfants végétariens. En aucun cas, une auto-alimentation en lait végétal « classique » ne pourrait être autorisés sous peine de risques de malnutrition du nourrisson. En effet, ces boissons végétales, bien que très intéressantes pour la santé, ne sont en aucun cas adaptés à la croissance d’un bébé. Elles ne contiennent pas tous les éléments indispensables à son bien-être et sa santé.

Quelle que soit l’alimentation que vous donnerez à votre enfant, faites-le avec amour et dans le respect de votre enfant. Bien que l’allaitement soit la meilleure alternative, aucune culpabilité ne doit entrer dans la vie d’une maman qui n’en a pas la possibilité.

Article précédent

Pourquoi mon enfant ne mange-t-il pas?

Article suivant

Les huiles essentielles contre les maladies tropicales

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je travaille principalement sur l’harmonie, l’équilibre vital et la santé globale des femmes grâce à la nutrition, la phytothérapie, l'équilibre émotionnel et énergétique.
Investie à 100% dans mon métier, j'accompagne un maximum de personnes sur le chemin de la santé et du bien être.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire