Défenses naturelles

Le café possèderait des propriétés anticancer

 

Les polyphénols présents dans le café, tels que les lignanes et les flavonoïdes, sont également connus pour leurs propriétés anticancers, de même que l’acide caféique qui inactive plusieurs processus impliqués dans le développement des tumeurs – la régulation du cycle cellulaire, la réponse inflammatoire et l’apoptose.

Dans une étude récente effectuée sur des personnes atteintes du cancer du côlon à un stade avancé (stade III), on a constaté que la consommation quotidienne de quatre tasses ou plus de café réduisait les risques de récidive ou de décès de 52 pour cent par rapport à ceux qui n’en consommaient pas.

 

Boire deux ou trois tasses par jour est également bénéfique et réduit ces mêmes risques de 31 pour cent.

 

Les chercheurs ont aussi constaté que d’autres boissons contenant de la caféine, comme certains sodas, n’ont pas le même effet. Aucun bénéfice n’a été trouvé au café décaféiné.

Une métaanalyse impliquant 59 études a révélé que la consommation d’une tasse de café de plus par jour est associée à un risque de cancers réduit de 3 pour cent. Selon les chercheurs :

« La consommation de café diminue les risques de cancers de la vessie, du sein, de la bouche, du pharynx, du côlon, de l’endomètre, de l’œsophage, hépatocellulaire, du sang, pancréatique et de la prostate. »

Certaines recherches démontrent même que la consommation de café pourrait réduire le risque de cancer de la peau. Boire quatre tasses de café par jour réduirait le risque de mélanome, la forme la plus dangereuse de ce type de cancer.

Une métaanalyse de 2007 a démontré que la consommation de deux tasses de café supplémentaires par jour réduit le risque de cancer du foie de 43 pour cent. Cette constatation a été confirmée par des recherches plus récentes.

café

Plus de raisons de boire du café…

Si vous ne buvez pas de café, il n’y a aucune raison de vous habituer à en consommer ; il existe beaucoup d’autres façons d’alimenter votre corps en antioxydants, comme manger des légumes frais et même du cacao.

Cependant, si vous êtes un buveur de café, sachez qu’il réduit les risques de diabète de type 2, d’obésité et de syndrome métabolique. Selon la Harvard Medical School:

« Les grands amateurs de café sont moitié moins susceptibles de développer le diabète de type 2 que les petits consommateurs ou les personnes n’en buvant pas du tout. Le café contient des éléments qui diminuent la glycémie. Il peut aussi augmenter le métabolisme de base. ».

Le café décaféiné semble avoir moins d’effet protecteur contre le diabète que le café avec caféine. Tel que rapporté par le New York Times:

« Une des hypothèses les plus plausibles est que la caféine augmente la sensibilité de l’organisme à l’insuline, de sorte qu’il ait moins besoin de cette hormone, ce qui, à son tour, permet de réduire l’inflammation, facteur de risque du diabète et du cancer ».

Une recherche publiée dans le New England Journal of Medicine a démontré que la consommation de café est inversement associée à la mort prématurée. Plus on boit de café, plus le risque de décès est diminué, décès liés aux maladies cardiaques et respiratoires, aux AVC, au diabète et aux infections.

café

Le plus sain des cafés est noir et bio

Tout comme l’ajout de sucre et de lait est déconseillé dans le thé, le café devrait être consommé sous sa forme la plus saine : noir et biologique. Rappelez-vous que les cultures de café sont parmi les plus pulvérisées de pesticides et moins de 3 pour cent d’entre elles sont biologiques. Il est donc indispensable de choisir votre café bio et, idéalement, issu du commerce équitable.

Certaines recherches stipulent que l’ajout de lait dans votre café peut interférer avec l’absorption des acides chlorogéniques bénéfiques. De plus, si vous y ajoutez du sucre, vous aurez un pic d’insuline ce qui favorise l’insulino-résistance.

Dès que possible, préférez le café équitable et bio cultivé à l’ombre pour prévenir la destruction des forêts tropicales et des animaux qui les habitent. De plus, beaucoup de consommateurs disent que ce type de café est bien meilleur en goût.

Vous pouvez broyer vos grains de café vous-même pour éviter le rancissement. Si vous utilisez une cafetière « goutte à goutte », utilisez des filtres non blanchis. Les filtres classiques sont blanchis au chlore et une partie de ce chlore s’échappera dans votre boisson lors du processus d’infusion.

Les filtres blanchis sont également remplis de produits de désinfection dangereux comme la dioxine.

Comme déjà mentionné, vous ne devez pas commencer à boire du café si ce n’est pas déjà dans vos habitudes. Mais si vous appréciez cette boisson, sachez que cette habitude peut être tout à fait saine et bénéfique, du moment que vous la consommez sans excès.
Il y a, cependant, une mise en garde concernant les futures mamans ; la caféine peut induire un retard significatif sur la croissance du fœtus. Il est donc grandement recommandé aux femmes enceintes de limiter leur consommation de caféine !

Article précédent

L’influence des industriels de l’alimentation sur la politique de santé publique

Article suivant

L'eau citronnée, boisson magique pour commencer la journée

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire