Cardio-vasculaire

Le cholestérol: une molécule de vie diabolisée

Cela fait près de 60 ans que le traitement du cholestérol pratiqué par la médecine traditionnelle repose sur un postulat erroné.

En constatant un dépôt de cholestérol dans les artères chez certaines personnes qui ont été victimes d’accidents cardiaques, les scientifiques ont établi un lien de cause à effet sans aucune preuve ou étude certifiée.

 

Notre organisme est programmé pour pouvoir réparer un tissu lésé.

Nous connaissons tous parce qu’elle est visible la cicatrisation de la peau, mais partout dans notre corps il existe des mécanismes de réparation similaire. La réparation d’un tissu passe inévitablement par un processus inflammatoire transitoire qui permet de mettre en place et d’amener des éléments réparateurs à l’endroit traumatisé. C’est ainsi que lorsqu’une artère est abîmée, le processus inflammatoire déclenché pour la réparation fait appel au cholestérol.

 

Notre cœur qui pulse aux environs de 60 à 80 battements par minute et une pompe très puissante qui fait gicler le sang dans l’aorte.

Le sang percute toujours les mêmes endroits qui finissent par présenter des micro-fissures. Ces micro-traumatismes vont être réparés grâce à un processus inflammatoire dans lequel intervient le cholestérol. C’est donc sous la cicatrice de ces réparations que les chercheurs ont trouvé cette molécule diabolique. Il faut savoir que dans les années 50, le cholestérol était l’un des seuls paramètres circulatoires mesurables facilement, c’est à dire par prise de sang. C’est ainsi que le lien entre présence de cholestérol et éventuels problèmes cardiaques a été établi sans aucun fondement scientifique.

 

La synthèse du cholestérol par notre organisme nécessite 36 étapes biochimiques.

Selon le professeur Philippe Even, il s’agit de la molécule la plus complexe de notre corps et la plus difficile à fabriquer à un point tel qu’elle n’est jamais détruite. Ce véritable diamant indestructible est un cas unique dans la physiologie humaine puisque toutes les autres molécules sont détruites après usage.

Le cholestérol constitue un élément structural indispensable à la vie pour la simple raison qu’il constitue une part de toutes membranes cellulaires ; or sans membranes cellulaires il n’y a pas de vie possible. Ce rôle structurel est particulièrement important pour les cellules musculaires par exemple qui subissent de fortes contraintes physiques (contraction-étirement), mais également pour les cellules du système nerveux, les neurones puisqu’ils conduisent l’ensemble des informations du corps. Le deuxième rôle essentiel rempli par le cholestérol est sa participation à la synthèse des hormones et des neuromédiateurs, mais également à leurs récepteurs membranaires. Sans hormones, il n’y a non plus aucune vie possible.

Au vu des rôles essentiels que remplit la molécule de cholestérol, on comprend qu’il ne faut pas la détruire par des molécules chimiques telles que les statines excepté en cas d’hypercholestérolémie congénitale. Cette pathologie est rare et les personnes qui en souffrent présentent des taux de cholestérol qui peuvent aller jusqu’à 10 g.

De tels taux de cholestérol peuvent bien évidemment provoquer des problèmes de santé. Dans ce cas bien sûr, les statines sont utiles, voire même recommandées.

Article précédent

L'effet positif de l'alimentation sur l'excès de cholestérol

Article suivant

Les dangers des statines chimiques

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire