Défenses naturelles

ET SI L’ON PARLAIT DE LA SANTE DES ENFANTS NON-VACCINES.

Vaccination

ET SI L’ON PARLAIT DE LA SANTE DES ENFANTS NON-VACCINES.

On parle beaucoup des effets soi-disant positifs des vaccinations ou parfois de leurs effets secondaires, mais on ne parle presque jamais de la BONNE santé des enfants non vaccinés.

Qu’en est-il réellement ?

Angelika KÖGEL, une statisticienne allemande a dépouillé les données que l’Institut Robert KOCH a récoltées auprès de plus de 17.000 enfants. Elle disposait d’environ 1500 données par enfant, soit plus de 26 millions de données d’informations.

Après une étude approfondie des données, elle arrive aux conclusions suivantes :

MaladiesGroupe non-vaccinéGroupe vaccinéRR
Rhume de foins7,1%16,8%2,36
Dermatite atopique8,1%14.2%1,75
Allergie au nickel2,8%13,9%4,96
Otite moyenne39,6%53,5%1,35
Pneumonie7,8%11,1%1,42

Source : Angelika KÖGEL 2000

Les enfants non-vaccinés sont moins allergiques :

–           ils ont moins de rhume de foins (7,1% versus 16,8 % pour le groupe vacciné), soit un risque relatif (RR) de 2,36 ;

–          ils ont moins de dermatite atopique (8,1 % dans le groupe non-vacciné versus 14,2 % pour le groupe vacciné), soit un risque relatif (RR) de 1,75 ;

–           ils ont moins d’allergie au nickel (2,8 % dans le groupe non-vacciné versus 13,9 % pour le groupe vacciné), soit un risque relatif (RR) de 4,96.

Les enfants non-vaccinés ont moins d’infections graves :

–          ils ont moins d’otite moyenne (39,6% vs 53,5%) ;

–          ils ont moins de pneumonie (7,8% versus 11,1%).

Les enfants non-vaccinés ont moins de maladies infectieuses  :

–          ils ont moins de varicelle ;

–          ils sont moins sujet à la scarlatine ;

–          ils sont moins sujet aux salmonelloses.

–          ils sont moins sujet à la rougeole ;

–          ils sont moins sujets à la rubéole.

Les enfants non-vaccinés ont moins de scoliose  :

–          ils n’ont presque pas de scoliose (0% vs 5,3%)

En résumé, les enfants non-vaccinés sont 2 à 5 fois moins malades que les enfants vaccinés…

D’autres auteurs sont arrivés à des conclusions semblables. En 1992, l’IAS [1] publie une étude néo-zélandaise sur 495 enfants âgés de 2 semaines à 46 mois qui montre les différences suivantes :

SymptômesVaccinés (226)Non-vaccinés (269)RR
Asthme34 (15%)8 (3%)5
Eczéma63 (27,88%)34 (13%)2,14
Otite chronique56 (24,78%)16 (5,95%)4,16
Angines à répétition26 (11,5%)3 (1,12%)10,26
Apnée, mort subite du nourrisson14 (6,19%)4(1,49%)4,15
Hyperactivité13 (5,75%)4 (1,49%)3,85
Ablation des amygdales12 (5,31%)0
Épilepsie4 (1,77%)0
Retard du développement14 (6,19%3 (1,12%)1,77

Source : IAS 1992

KRISTENSEN I et al (2000) [2] ont récolté des données de 15.000 enfants en Guinée-Bissau pendant 5 ans (de 1990 à 1996). Ils constatent que le taux de mortalité chez les enfants vaccinés pour le tétanos, la diphtérie, la coqueluche était 2 fois plus élevé (RR = 2,23) que chez les non-vaccinés (10,5 % chez les vaccinés vs 4,7% chez les non-vaccinés).

En 2005, le NKPD publie une étude néerlandaise sur 635 enfants : les enfants vaccinés avaient plus de problèmes de santé, plus d’agressivité, plus de retard dans les apprentissages que les enfants non vaccinés (27% vs 7%) (RR = 3,85).

Source de cet article : http://www.info-vaccination.be/?La-sante-des-enfants-non-vaccines

GIF – 361 octets Angelika KÖGEL, Les enfants non vaccinés sont en meilleure santé, Le courrier d’ALIS, n°75, déc 2011 – janvier 2012, pp. 27-35.

Article précédent

La santé florissante des laboratoires pharmaceutiques

Article suivant

Mangeriez-vous votre tapis de yoga ou la mousse caoutchouc de vos chaussures ?

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire