Défenses naturellesNos dossiers

Même les autorités européennes mettent en garde contre certains colorants

Actuellement, il semble que même la communauté scientifique de l’Autorité européenne de sécurité des aliments en charge des additifs tire la sonnette d’alarme par rapport à la nocivité de certains colorants. Ainsi, cette autorité a décidé de réduire les doses journalières acceptables et autorisées de 3 colorants alimentaires suivants, le jaune de quinoléine, jaune orangé et un rouge cochenille (Ponceau 4R).

 

Le Jaune de quinoléine E104 est un colorant alimentaire actuellement autorisé en France en tant qu’a Cet additif est un produit de synthèse. Il semble qu’associé aux benzoates (E210-E215), il puisse déclencher ou accentuer le syndrome d’hyperactivité chez les enfants. Ce colorant est très irritant et pourrait avoir un effet cancérogène et mutagène.

 

Le colorant alimentaire rouge cochenille E124, aussi appelé Ponceau 4R, est également autorisé en France. Comme le précédent, il permet d’. Il s’agit aussi d’un produit de synthèse. En effet, comme son nom l’indique, il n’est pas fabriqué à partir de cochenilles. Ce produit serait à l’origine d’allergie chez les personnes intolérantes aux salicylates (aspirine, baies, fruits). Associé aux benzoates (E210-E215), le Ponceau 4R serait impliqué dans l’apparition du syndrome d’hyperactivité chez les enfants. Aux USA, en Norvège et en Finlande, il est considéré comme cancérigène et y est interdit.

 

Le Jaune orangé S E110 est un colorant alimentaire orange autorisé en France. Il remplit les mêmes rôles et possède les mêmes caractéristiques que les 2 précédents, et comme ceux-ci il provoque un risque d’allergie chez les personnes qui sont intolérantes aux salicylates et serait impliqué dans le syndrome d’hyperactivité enfantine. La suspicion de ses effets cancérigènes fait que son usage est limité dans certains pays et est interdit aux USA.

 

Trois autres colorants alimentaires ont été évalués par les autorités responsables de la santé, à savoir la tartrazine E102, l’azorubine/carmoisine E122 et le rouge Allura AC E129. Pour ceux-là, les scientifiques n’ont pas jugé nécessaire de modifier leurs doses journalières acceptables puisque semble-t-il seuls quelques enfants qui consomment de grandes quantités d’aliments et de boissons contenant ces colorants pourraient dépasser les doses journalières établies pour ces colorants.

 

Pourtant, des études prouvent les risques d’allergie chez les personnes intolérantes aux salicylates, ainsi que l’implication de la tartrazine dans le syndrome d’hyperactivité enfantine, l’irritation de la peau et le déclenchement de crises d’asthme chez les personnes qui y sont sujettes. Cet additif est actuellement interdit en Norvège.

 

Du fait que le groupe scientifique européen n’a pu tirer de conclusion ferme sur le lien direct éventuel entre la consommation de ces colorants et d’éventuels problèmes de santé, les dosages maximaux n’ont pas été modifiés pour ces 3 derniers. Pour informations, les six colorants précités sont couramment utilisés dans divers produits alimentaires, comme des boissons rafraîchissantes, des produits de boulangerie et des desserts.

Article précédent

Les adjuvants plus toxiques que le vaccin lui-même

Article suivant

7 étapes pour commencer à rêver de manière consciente

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire