Défenses naturelles

Nigari : solution contre le Chikungunia ?

L’été est à notre porte et bientôt arrivera le moment de préparer nos valises. Envie de soleil, de dépaysement, de cocktails et de farniente, de longues promenades le long de la plage ou encore dans des ballades dans les circuits rocailleux, la saison estivale est la plus propice aux départs en vacances.

Les séjours à l’étranger sont bien un signe de détente et de repos. Parfois, de méchants intrus perturbent ces moments censés être magiques. Rapidement, les fortes chaleurs de certains pays peuvent contraindre une personne à limiter ses activités. Parfois encore c’est le régime alimentaire du pays en question qui entrave les vacances et pollue alors la bonne humeur ainsi que les intestins des vacanciers. Mais il arrive aussi que les séjours dans certains pays soient perturbés par des insectes pas très sympathiques. C’est le cas du moustique tigre qui affole et effraie. Pourquoi ? A cause des maladies qu’il peut inoculer à ses victimes : le chikungunia, par exemple.

Aedes albopictus est son nom latin et il n’est vraiment pas très agréable à regarder. Harold Noel, médecin spécialiste de l’Institut de veille Sanitaire (INVS) signale qu’il figure parmi les risques sanitaires. En effet, le chikungunia est une maladie tropicale, infectieuse et virale. Elle est transmise à  l’homme par des moustiques infectés qui piquent généralement le jour. Bien entendu, ce virus se transmet uniquement par le sang.

Le chikungunia sévit depuis de nombreuses années et les solutions n’ont pas encore réellement été trouvées. Néanmoins, dans le domaine des thérapies douces, des solutions existent pour limiter les dégâts.

 

Huiles essentielles antivirales

La maladie provoque des symptômes associés à une grippe comme de la fièvre, des courbatures, des douleurs articulaires, des éruptions cutanées, de la nausée, un état de fatigue accru, etc.  Bien que la visite chez un médecin allopathique semble indispensable, des huiles essentielles peuvent être utilisées en secours pour soulager le malade.

Voici dès lors un mélange que nous conseille le docteur Willem dans son livre « huiles essentielles antivirales »

  • Huile essentielle de camomille romaine – anthemis nobilis – à raison de 3 ml
  • Huile essentielle de gaulthérie couchée – gaultheria procumbens – à raison de 3 ml
  • Huile essentielle de lavande vraie – Lavandula angustifolia – à raison de 3 ml
  • Huile essentielle d’eucalyptus citronnée – Eucalyptus citriodora – à raison de 2 ml
  • Huile essentielle de lemongrass – Cymbopogon citratus – à raison de 4 ml
  • Huile essentielle de menthe poivrée – Mentha piperita – à raison de 3 ml
  • Huile végétale d’arnica – en quantité suffisante pour remplir un flacon de 30 ml

L’application locale de ce mélange se fera plusieurs fois par jour, en moyenne 5 à 7 fois, sur les zones douloureuses.

 

Un système immunitaire en forme

Pour éviter la contamination malgré la piqûre ou du moins, pour en limiter les dégâts, l’idéal est de booster son système immunitaire. En effet, un système immunitaire en bon état permettra une défense correcte contre les envahisseurs indésirables.

Afin de préparer son organisme, il serait bon de faire une cure de chlorure de magnésium (Nigari). Cela  augmentera les défenses naturelles du corps de manière exponentielle. Bien qu’imbuvable, cette solution que vous préparerez avec de l’eau est clairement la plus efficace.   En effet, les travaux du Professeur Delbert ont permis de mettre en évidence que le chlorure de magnésium pouvait augmenter la synthèse de nombreux minéraux et de vitamines.

Ce merveilleux produit si peu connu du grand public est indispensable pour booster son organisme et le préparer à avancer sur le chemin du bien-être. En effet, anti-infectieux, antiviral, antibiotique sont tant de bienfaits qu’on peut lui accorder.

Les dosages peuvent dépendre d’un individu à l’autre et d’un besoin à un autre. Nous vous conseillons dès lors de contacter votre thérapeute de santé naturelle. Il répondra à vos besoins uniques et vous informera des dosages à appliquer pour votre situation.

Article précédent

Le sport est bénéfique oui, mais pratiqué dans quelles conditions ?

Article suivant

Quelle est la cause de l'infertilité ou de l'impuissance ?

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je travaille principalement sur l’harmonie, l’équilibre vital et la santé globale des femmes grâce à la nutrition, la phytothérapie, l'équilibre émotionnel et énergétique.
Investie à 100% dans mon métier, j'accompagne un maximum de personnes sur le chemin de la santé et du bien être.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire