Défenses naturellesMémoire & intellect

Pour garder la santé, graisses saines saturées à volonté !

avocat

Afin de garder ou de retrouver la santé, il vous faudra inclure dans votre régime alimentaire quotidien de petites quantités de protéines de qualité, mais également des graisses saines saturées et mono-insaturées à volonté.

En quelle quantité doivent être apportés ce type d’acides gras ?

Pour bénéficier d’une santé optimale, l’apport en graisses saines saturées et mono-insaturées de haute qualité devrait être de 50 à 85 % du total des calories absorbées au quotidien.

Quels sont ces acides gras saturés et mono-insaturés sains et de qualité ?

Il en existe plusieurs sources dont les principales sont végétales.

Rappelons que les graisses ont une affinité particulière pour les toxiques. Il faut donc impérativement orienter vos choix vers des sources d’acides gras non traitées, donc d’origine biologique ou organique.

C’est impératif sans quoi vous perdez tout le bénéfice recherché !

Quelles sont les sources végétales ?

  • La graisse ou l’huile de noix de coco.
  • Des fruits gras tels que l’avocat ou l’olive.
  • Les noix : de cajou, la pacane ou noix de pécan, de macadamia, du Brésil, la noisette, de coco, etc.
  • Les graines et les fruits secs : amande, sésame, pignon de pin, graines de tournesol, châtaignes…

Quels sont les bons apports d’acides gras animaux ?

  • Le beurre, de préférence crue et d’office d’origine biologique, organique ou en biodynamie.
  • Les laitages entiers d’origine biologique, organique ou en biodynamie.

Les acides gras de type oméga-3 font également partie des apports indispensables.

Idéalement, le rapport entre oméga-6 et oméga-3 devrait être de 1/1. Dans notre alimentation actuelle, ce rapport est totalement déséquilibré. Il peut aller de 20/1 jusqu’à 50/1.

Pour rééquilibrer ce rapport, il vous suffira de réduire les omega-6 qui se trouvent principalement dans les huiles de maïs, soja, canola, carthame, arachide, et tournesol.

Sachant que les huiles de maïs et de soja sont parmi les plus transformées, contaminées par les produits phytosanitaires et génétiquement modifiées.

Pour augmenter vos apports en oméga-3, orientez-vous vers des sources animales, telles que l’huile de krill ou de foie de morue.

L’on trouve également des oméga-3 d’origine végétale dans les huiles de graines d’œillet, de noix, de lin, de chanvre et de cameline.

Cependant, dans le cas des oméga-3, il faut autant, si pas plus, d’apports d’origine animale que d’apports d’origine végétale.

En conclusion, rappelez-vous que lorsque vous regardez votre assiette, les 3/4 doivent être d’origine végétale. À tout ce que nous avons cité précédemment, vous pouvez donc rajouter autant de légumes (non-féculents) et végétaux que vous le souhaitez.

Source de l’article : http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2015/08/10/saturated-fat-helps-avoid-diabetes.aspx?e_cid=20150810Z1_DNL_art_3&utm_source=dnl&utm_medium=email&utm_content=art3&utm_campaign=20150810Z1&et_cid=DM82180&et_rid=1070079346

Article précédent

Le jus de betterave pour diminuer votre tension artérielle et favoriser la santé du cerveau !

Article suivant

5 excellentes raisons de boire du thé

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire