ArticulationNos dossiers

Prendre soin de ses jambes…. et comment soigner les jambes lourdes

Si la circulation au niveau des artères bénéficie de l’action de la pompe cardiaque, la circulation veineuse, par contre, est plus laborieuse car elle doit constamment lutter contre la pesanteur terrestre lorsque nous sommes assis ou debout.

C’est pourquoi l’insuffisance veineuse chronique affecte de très nombreuses personnes, environ 18 millions de personnes en France. Les femmes y sont sept à huit fois plus sujettes que les hommes. Ce problème circulatoire s’accompagne de conséquences désagréables et néfastes aussi bien pour la santé que pour l’esthétique.

A l’intérieur des veines, il existe des petites valves anti-reflux qui s’ouvrent pour laisser passer le sang du bas vers le haut et qui se ferment pour empêcher le sang de redescendre sous l’action de la pesanteur.

La perte d’élasticité des parois veineuses engendre une distension des veines dont la conséquence est l’incontinence des valves qui ne se joignent plus et ne peuvent donc plus remplir leur fonction anti-reflux. Dans ce cas, le sang stagne et les veines se dilatent de plus en plus : c’est le début de l’insuffisance veineuse.

On ne connaît toujours pas la cause de cette perte d’élasticité des parois veineuses. Par contre, on a parfaitement identifié les facteurs aggravants qui sont l’hérédité, la station debout prolongée (coiffeuses, vendeuses, infirmières), les grossesses, les traitements hormonaux (pilule contraceptive), l’obésité.

Au début de la maladie, les symptômes sont relativement bénins. On observe une sensation de jambes lourdes accompagnée parfois d’un petit gonflement des pieds ou des chevilles surtout en cas de fatigue ou de grosse chaleur. Ensuite, les veines des jambes deviennent de plus en plus visibles et forment des varicosités. A ce stade, les patients se plaignent souvent de démangeaisons ou de crampes nocturnes au niveau des jambes.

Progressivement, la dilatation des veines augmente jusqu’à l’apparition des varices.

 

Formule anti-veines, un concentré de principes actifs naturels

C’est une toute nouvelle formule qui associe aromathérapie et phytothérapie. On y retrouve un complexe d’huiles essentielles 100 % pures et naturelles : essences de citron, connue comme tonique veineux, de cyprès, décongestionnant veineux, de lavandin, tonique circulatoire, de ciste ladanifère dont l’action cicatrisante et raffermissante est exceptionnelle. En outre, le mentha arvensis riche en menthol procure un effet fraîcheur immédiat et permet de lutter contre l’échauffement des pieds.

Cette formule contient également un Tonique veineux liquide à base de plantes dont les propriétés veinotoniques exceptionnelles sont dues à sa richesse en flavonoïdes (diosmine, hispiduline, apigenine). Le Tonique veineux renforce les parois veineuses tout en réduisant la perméabilité capillaire, ce qui améliore fortement la circulation, surtout au niveau des jambes.

Le gel  anti-veines permet de soulager très rapidement les symptômes désagréables liés à l’insuffisance veineuse. Combinant les exceptionnelles propriétés des huiles essentielles et d’un Tonique veineux, ce complexe permet d’apaiser efficacement les jambes lourdes et douloureuses par une sensation de soulagement, de bien-être et de fraicheur immédiate.

On l’appliquera localement sur les jambes par un léger massage une ou plusieurs fois par jour selon les besoins.

Dans les cas d’insuffisance veineuse importante, on combinera l’action locale du gel Formule anti-veines par la prise de 3 x 10 gouttes par jour du Tonique veineux à mettre pur sous la langue avant d’avaler.


Par le Dr SCHMITZ

Article précédent

La géobiologie, chaînon manquant de la santé

Article suivant

Les multiples bienfaits de l’ail noir

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire