Programme pour stimuler mon immunité

Choix de l'éditeur
0

L’immunité est probablement la ressource la plus importante de notre corps. Pourtant, chaque individu reste vulnérable à de nombreuses maladies virales, à des infections bactériennes ou parasitaires. Pire, certaines maladies graves comme le SIDA, le cancer et les maladies auto-immunes concernent cet aspect de notre santé. Il est donc extrêmement important de bien prendre soin de son système immunitaire et de corriger ses moindres défaillances.

Le système immunitaire, une machine très complexe

Une des manières de renforcer son système immunitaire est d’augmenter l’activité des cellules tueuses naturelles (Natural Killer – cellules NK) qui sont des lymphocytes présents dans le sang et le tissu lymphatique. Ces cellules NK sont capables de détruire les cellules infectées en sécrétant des cytokines. Elles agissent de la même manière pour détruire les cellules cancéreuses.

Si ces cellules NK jouent un rôle important dans l’immunité, elles ne sont pas les seules car le système immunitaire est relativement complexe et nécessite l’intervention d’autres cellules comme les cellules-T. Ce sont des cellules fabriquées dans la moelle mais qui doivent subir une maturation et une programmation au niveau du thymus pour se transformer :

  1. en cellules CD4 (CD4 helper) qui orchestrent la réponse immunitaire en activant d’autres cellules immunitaires et en stimulant la production des anticorps par les lymphocytes B.
  2. en cellules CD8 (CD8 supressor) dont le rôle est de stopper l’activité des cellules tueuses en signalant l’arrêt de l’attaque.

Toute substance capable de diminuer le nombre de cellules CD8 par rapport au nombre de cellules CD4 va augmenter le rapport CD4/CD8 avec pour conséquence une augmentation de la capacité du système immunitaire de se défendre contre les envahisseurs (virus, bactéries et parasites). C’est d’ailleurs ce fameux rapport CD4/CD8 que l’on suit si attentivement chez les patients atteints du SIDA, car une diminution de ce rapport indique une évolution défavorable de la maladie.

Un 3ème acteur important du système immunitaire implique l’immunoglobuline A (IgA) qui est principalement sécrété par les muqueuses des yeux, du nez, de la gorge et de l’appareil gastro-intestinal. L’IgA joue donc un rôle immunitaire au niveau des régions respiratoires et digestives en protégeant les surfaces de ces muqueuses contre l’invasion par les bactéries et les virus pathogènes. Sa présence dans le colostrum (liquide sécrété par les seins de la mère juste après la naissance de l’enfant, avant que la sécrétion de lait ne commence) est l’explication principale des propriétés anti- infectieuses du colostrum chez les nouveau-nés.

Le saccharomyces cerevisiae fermenté, une découverte accidentelle

La découverte de ce produit fait suite à une constatation des experts en congé de maladie qui ont remarqué que les employés d’un fabricant de produits d’alimentation animale avaient un taux d’absentéisme pour maladie exceptionnellement bas.

Dans une même famille (2 parents et 3 enfants), on relevait que la femme et ses 3 enfants avaient en moyenne 3 à 5 épisodes grippaux par an alors que le mari qui travaillait dans cette société depuis 9 ans n’était plus jamais tombé malade au cours des 7 dernières années.

Ces experts ont pensé que c’était dû à une culture fermentée de levure que la compagnie fabrique pour les animaux. Suite à ces constations, un groupe de recherche scientifique s’est constitué afin d’étudier cet ingrédient qui est le produit final de la fermentation de la levure de bière (saccharomyces cerevisiae).

Une centrale électrique anti-oxydante

L’étude a révélé que cette substance contient des minéraux et des vitamines essentielles ainsi que des oligoéléments. En outre, on y trouve de nombreux composés antioxydants comme des phytostérols, des polyphénols et du resvératrol. Plus étonnant est la présence de squalènes, un composé que l’on retrouve seulement dans certaines espèces de requins. Les mesures d’activité antioxydante ont démontré que la substance possède une activité largement supérieure à la myrtille.

Étude Humaine

L’étude a consisté à vérifier quels sont les changements au niveau de l’immunité après un traitement avec le saccharomyces cerevisiae fermenté . On a donc comparé les analyses sanguines de personnes traitées avec le produit à celles d’un groupe témoin. Le groupe saccharomyces cerevisiae fermenté a augmenté son rapport CD4/CD8 de manière telle, que l’on estime un gain d’activité du système immunitaire contre les virus, les bactéries et les cellules cancéreuses de l’ordre de 2 à 3 fois. Aucune substance pro-immunitaire n’a jamais démontré de tels résultats.

L’étude a également mis en évidence une augmentation du pouvoir des cellules tueuses naturelles.

Un autre paramètre intéressant de cette étude a été l’augmentation des taux d’IgA dans la salive et les larmes ce qui signifie une protection immunologique accrue des muqueuses du nez et de la gorge qui sont habituellement les portes d’entrée des organismes pathogènes dans notre organisme.

Enfin, on a démontré l’absence de toxicité et d’effets secondaires. De même, le saccharomyces cerevisiae fermenté ne s’oppose pas à la croissance des bactéries amies de la flore intestinale


↑ Produits alimentaires recommandés

Produits riches en vitamines C : cassis, persil, herbes aromatiques, poivrons rouges crus, zeste de citron, etc. Mais également les aliments riches en antioxydants : poireaux, oignons, ail, aubergines, raisins, etc.

↓ Produits à éviter

Les acides saturés du beurre, des fromages, des fritures.

→ Compléments alimentaires recommandés

  • Stimuliplex : Stimuplex renforce le système de défenses naturelles en augmentant l’activité des cellules tueuses naturelles.
  • Celluboost : Celluboost contribue à stimuler le système immunitaire et participe à l’augmentation de la production des différents éléments de défense immunitaire de l’organisme.

Cette liste n’est pas exhaustive. Vous avez d’autres produits naturels ou compléments alimentaires à conseiller ? Dîtes-le nous en commentaires.

A propos de l'auteur

Dr Thierry Schmitz

Dr Schmitz est docteur en médecine, diplômé de l'université de Louvain en Belgique. Il possède une expérience de plus de 15 ans en médecines naturelles. Il s'intéresse particulièrement aux pathologies pour lesquelles la médecine allopathique ne donne pas de résultats.

Commentaires
  • Saliva#1

    22/12/2016

    Que conseillez vous pour la maladie de lyme chronique car j’ai un effondrement du système immunitaire lié à la boreliose mais aussi à la prise d’antibiotique au long cours(sans effet sur les symptômes) merci beaucoup pour vos conseils

    Répondre
    • Carol (assistante du Dr Schmitz)#2

      23/12/2016

      Bonjour Saliva,
      Malheureusement, le peu d’effet des antibiotiques au long cours sur les symptômes de la maladie de Lyme est très connu des naturopathes et des médecins qui utilisent d’autres approches… mais visiblement cette donnée est totalement ignorée par les médecins traditionnels.

      Voici nos conseils en cas de maladie de Lyme ou Borréliose :

      Les compléments alimentaires recommandés dans l’article sont les bienvenus :

      • Stimuliplex : Stimuplex renforce le système de défenses naturelles en augmentant l’activité des cellules tueuses naturelles.

      Et/ou

      • Celluboost : Celluboost contribue à stimuler le système immunitaire et participe à l’augmentation de la production des différents éléments de défense immunitaire de l’organisme.

      Afin de protéger ou de reconstituer la flore intestinale, nous conseillons PROKIMCHI

      Conseils d’utilisation du PROKIMCHI :

      De 4 gélules en 2 ou 3 prises ½ heure avant les repas.

      Dans ce cas ce produit devrait être pris au moins 6 mois.

      Pour les douleurs et inflammation, nous conseillons le Flexiplex, un « anti-inflammatoire » naturel :

      * Conseils d’utilisation FlexiPlex :

      Action anti-inflammatoire : 2 gélules par jour (matin et soir aux repas) pendant 6 mois.

      Si les résultats sont insuffisants : dans certains cas, 4 gélules par jour seront nécessaires dans un premier temps (1, 2 ou 3 semaines, voire un ou deux mois s’il s’agit d’un problème ancien). Lorsque les douleurs et l’inflammation se calment, l’on peut alors revenir à la prise de deux gélules par jour.

      Entretien du résultat : lorsque les douleurs et l’inflammation ont régressé, la prise d’1 gélule par jour (matin au repas) en continu suffit. Certaines personnes devront malgré tout rester à la prise de 2 gélules quotidiennes.

      Compatibilité de FlexiPlex

      FlexiPlex peut être associé aux médicaments anti-inflammatoires et autres, ainsi qu’avec d’autres compléments alimentaires (par exemple la glucosamine dans le cas d’arthrose).

      Contre-indications de FlexiPlex :

      – La goutte
      – Allergies aux crustacés : la prudence s’impose chez les personnes présentant ce type d’allergie. En cas de doute : débuter par la prise de 1 gélule par jour.

      Bàv et excellente fin d’année

      Répondre
  • Hafida Benbrahim#3

    21/12/2016

    Bonjour,
    Merci pour ces précieuses informations aussi je vous saurez grée de me préciser si cet article concerne également les personnes qui ont une maladie auto-immune plus exactement la polyarthrite rhumatoïde sachant que le système immunitaire se « retourne  » contre lui-même et s’il on boost les bonnes défenses on le fait aussi pour les autres ?
    Merci

    Répondre
    • Carol (assistante du Dr Schmitz)#4

      23/12/2016

      Madame,
      Il est vrai que dans le cas de maladies auto-immunes, il est préférable d’éviter de stimuler le système immunitaire, il vaut mieux en moduler les éléments.

      C’est pourquoi dans ce cas, nous conseillons plutôt le Moduplex, un immuno-modulateur que nous utilisons depuis près de 20 ans maintenant avec résultats dans tous les cas de maladies auto-immunes.

      Ce complément alimentaire entièrement naturel est destiné à rééquilibrer ou réguler le système immunitaire.

      Les prises recommandées sont les suivantes :

      • MODUPLEX : Adultes : 3 gélules par jour (en prises fractionnées).

      ! ! ! IMPORTANT : les gélules doivent se prendre sur un estomac vide.
      (30 minutes avant ou 2 heures après les repas)

      Durée minimale pour corriger un terrain : 3 à 6 mois.

      Pour avoir un effet durable lors de problème chronique ou récurrent (type auto-immun ou allergique) : il faut parfois envisager une prise de 1 à parfois 4 ou 5 ans.

      S’il y a des douleurs et de l’inflammation (toujours le cas lors de ce type de maladies), nous conseillons d’ajouter éventuellement le Flexiplex, un « anti-inflammatoire » naturel :

      * Conseils d’utilisation FlexiPlex :

      Action anti-inflammatoire : 2 gélules par jour (matin et soir aux repas) pendant 6 mois.

      Si les résultats sont insuffisants : dans certains cas, 4 gélules par jour seront nécessaires dans un premier temps (1, 2 ou 3 semaines, voire un ou deux mois s’il s’agit d’un problème ancien). Lorsque les douleurs et l’inflammation se calment, l’on peut alors revenir à la prise de deux gélules par jour.

      Entretien du résultat : lorsque les douleurs et l’inflammation ont régressé, la prise d’1 gélule par jour (matin au repas) en continu suffit. Certaines personnes devront malgré tout rester à la prise de 2 gélules quotidiennes.

      Compatibilité de FlexiPlex

      FlexiPlex peut être associé aux médicaments anti-inflammatoires et autres, ainsi qu’avec d’autres compléments alimentaires (par exemple la glucosamine dans le cas d’arthrose).

      Contre-indications de FlexiPlex :
      – La goutte
      – Allergies aux crustacés : la prudence s’impose chez les personnes présentant ce type d’allergie. En cas de doute : débuter par la prise de 1 gélule par jour.

      Si l’on souhaite en plus reconstituer le cartilage, on peut également ajouter le GLUCOPLEX qui doit être pris à raison de :

      – Pendant les 3 premiers mois : 3 gélules par jour pendant les repas.

      Ensuite, en continu dose d’entretien : 2 gélules par jour.

      Ce produit doit être pris en continu afin d’entretenir le résultat de reconstruction du cartilage.

      Pour que la douleur se calme, il faut généralement patienter 8 à 10 semaines, le temps que le processus de reconstruction du cartilage s’entame.

      La douleur et l’inflammation ne se calmeront qu’une fois le cartilage reconstitué.

      Nous vous remercions pour votre confiance et vous souhaitons une excellente fin d’année 2016.

      Répondre

Laisser un commentaire