BeautéDéfenses naturelles

Quelques secrets pour ne plus avoir si faim !

Les aliments non traités ont un goût totalement différent des nourritures industrialisées. Ils ont une valeur nutritive très élevée et indispensable à la vie, mais ils interagissent également les uns avec les autres, mais également en synergie avec nos cellules et nos diverses fonctions organiques.

Nous savons que les aliments traités et contenant des additifs sont dépourvus de valeur nutritive et qu’ils ne permettent plus non plus au corps d’émettre et d’entendre les différents signaux physiologiques qui commandent des fonctions essentielles, comme la faim ou l’impression de satiété, sensations absolument nécessaires pour éviter les dérives physiologiques. C’est le cas du fructose par exemple qui inhibe la sensation de satiété en diminuant sa sensibilité cérébrale à la leptine et en inhibant sa synthèse.

La leptine est un des plus puissants régulateurs des mécanismes de la faim et actuellement on penche vers l’hypothèse que la résistance à la leptine serait peut-être l’un des plus importants facteurs générateurs de maladie humaine. En effet, elle remplit un rôle primordial et significatif dans le développement des maladies cardiaques, de l’obésité, du diabète, de l’ostéoporose, des maladies auto-immunes, des troubles de la reproduction, et sans doute dans le processus de vieillissement. Le fructose augmente également les taux d’insuline, ce qui brouille la communication entre la leptine et l’hypothalamus. Ainsi, les signaux de plaisir ne sont pas perçus et le cerveau continue à faire croire à votre corps que vous êtes affamés en permanence.

Le glucose pour sa part supprime la ghréline également nommée « hormone de faim » et cela incite à vouloir davantage de nourriture.

On comprend donc que l’ingestion d’un aliment contenant à la fois du fructose et du glucose n’entraînera que l’envie de manger plus et encore plus. Pour maintenir une bonne santé, l’idéal serait d’ingérer moins de 25 grammes par jour, ce qui est pratiquement impossible si l’on mange de beaucoup de nourritures traitées industriellement.

Article précédent

Un petit cocktail industriel anti-santé

Article suivant

Statines chimiques: alternatives naturelles?

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire