Ma santé

Un régime simple contre le cholestérol

 Voici quelques conseils simples:

  • Les haricots secs : un aliment magique !

Comme les autres légumineuses, remède naturel, économique, facilement disponible, efficace et le plus sûr contre le cholestérol. Ils renferment, au minimum, six agents anti-cholestérol, dont le plus important serait leurs fibres solubles.

 

  • L’avoine : Les pouvoirs étonnants des fibres !

Pour abaisser votre taux de cholestérol, ajoutez de l’avoine à votre régime alimentaire.

Cette céréale n’agit d’ailleurs pas uniquement sur le cholestérol LDL, elle contribue aussi à augmenter le cholestérol HDL.

avoine

  • Une nouvelle fois : l’ail et l’oignon

On devrait idéalement consommer un demi-oignon cru et une gousse d’ail par jour. Ces deux condiments semblent exercer dans tous les cas un effet bénéfique sur l’élévation du taux des indispensables HDL dans le sang.

 

  • L’huile d’olive et l’huile de lin font des merveilles !

On ne dira jamais assez les bienfaits inestimables de l’huile d’olive, de l’huile de lin et autres huiles riches en oméga-3 sur les artères et le cholestérol. De trois façons :

– en augmentant le taux de HDL,

– ces huiles sont plus efficaces que le régime faible en matières grasses habituellement prescrit par les médecins pour combattre l’hypercholestérolémie,

– elles neutralisent l’action du « mauvais cholestérol » et en amenuisent du même coup les effets destructeurs sur les artères.

 

  • Amandes, noix et avocats

Ils sont surtout riches en graisses mono-insaturées reconnues pour diminuer le cholestérol et désamorcer l’oxydation des lipoprotéines LDL.

 Avocat

  • Les vitamines C et E

La vitamine C agit en effet comme « garde du corps » des HDL, ces vaillantes lipoprotéines qui nettoient vos artères des éléments potentiellement nocifs. La vitamine C, comme la vitamine E, a en outre la propriété d’inhiber la transformation du cholestérol LDL en substance toxique.

 

  • Les vitamines et les antioxydants en général

En faisant obstacle aux radicaux libres, les vitamines antioxydantes préviennent la transformation du cholestérol LDL en une substance toxique et dangereuse. Il en faut d’ailleurs très peu pour élever une solide barrière contre les radicaux libres. Quelques milligrammes de vitamine C par jour (deux grosses oranges) fournissent aux tissus assez de munitions pour mettre en échec les radicaux libres et paralyser l’infiltration des artères par les LDL.

 

  • La pomme

Comme tout autre aliment riche en pectine (fibre soluble), la pomme peut aussi contribuer à réduire le taux de cholestérol.

pomme

  • La carotte

Un aliment très efficace pour venir à bout du « mauvais cholestérol » et pour élever le « bon cholestérol ». Ce légume renferme, lui aussi, une grande quantité de fibres solubles anti-cholestérol, dont la pectine. La quantité de bêta-carotène contenue dans une ou deux carottes contribue à augmenter les lipoprotéines HDL. Fraîches, congelées, consommées crues ou cuites, hachées ou réduites en purée ou encore en jus, les carottes ont les mêmes propriétés thérapeutiques.

 

  • Le pamplemousse

La pulpe de pamplemousse renferme un type de fibre soluble absolument unique, l’acide galacturonique, qui aiderait non seulement à réduire le cholestérol sanguin, mais également à dissoudre la plaque obstruant les artères et à inverser le processus favorisant l’accroissement de la plaque athéromateuse.

 

  • Les poissons à chair grasse

Pour stimuler la production de lipoprotéines HDL, on peut également avoir recours aux poissons à chair grasse tels le saumon, le thon, les sardines et le maquereau, riches en acides gras oméga-3, mais également en ubiquinone (coenzyme Q10), un antioxydant qui, selon les plus récentes découvertes, exercerait une action protectrice sur les artères.

N’oubliez pas les mollusques et les crustacés !

saumon

  • Autres aliments riches en fibres anti-cholestérol

Plus un aliment est riche en fibres, plus il est susceptible d’abaisser le cholestérol sanguin. Voici la liste des meilleures sources alimentaires de fibres solubles :

Cuits : choux de Bruxelles, panais, navets, pois, brocolis, oignons, carottes, son d’avoine, céréales de son d’avoine, haricots jaunes, haricots secs, haricots noirs, petits haricots blancs, haricots rouges, pois chiches, champignons shiitake, orge, son de riz, varech (algues).

Crus : pulpe d’orange, abricots, mangues, flocons d’avoine.

— Le lait écrémé, le thé vert ou noir.

 

  • Récapitulatif des aliments susceptibles d’élever le HDL (bon cholestérol)

Huile d’olive, oignon (cru), ail, saumon, maquereau, sardines, thon et autres poissons gras, huîtres, moules, huile de pépin de raisin, amandes, avocat. Aliments riches en vitamine C : poivron, brocoli, orange. Aliments à haute teneur en bêta-carotène : carotte, épinards, brocoli. Vin, bière, spiritueux, avec modération.

 

  • Les boissons

Si vous aimez boire un peu d’alcool à l’occasion, un seul verre de vin, de bière ou de spiritueux peut être bénéfique au cholestérol HDL.

whisky

  • Café et cholestérol : qu’en penser ?

Si vous êtes amateur de café, préparez-le à l’américaine, c’est-à-dire en le filtrant. L’agent qui occasionne les élévations du cholestérol serait, semble-t-il, absorbé par le papier filtre.

 

CONCLUSION

Tous les aliments riches en antioxydants empêchent le cholestérol LDL de s’oxyder et de devenir toxique, et peuvent ainsi être utilisés afin de procéder à une détoxification du « mauvais cholestérol ». Il est donc important d’en consommer régulièrement des rations suffisantes.

Il est également essentiel de diminuer votre consommation de matières grasses facilement oxydables, particulièrement de graisses riches en acides gras oméga-6, l’huile de maïs, de carthame, les viandes grasses et les produits laitiers gras.

On constate donc qu’une chasse sévère aux produits sans cholestérol ne suffit pas car elle provoque une baisse à la fois du bon et du mauvais cholestérol. Il faut non seulement limiter l’apport en graisses saturées (les graisses saturées d’origine animale ne devraient pas dépasser 10 % — et moins, si possible — des calories que vous absorbez quotidiennement), mais en plus les remplacer par des huiles PPF (olive, amande, noisette, colza et avocat) et des huiles de poisson et intégrer impérativement une consommation régulière de fibres. Evitez également les produits allégés dits « sans cholestérol ».

Article précédent

Il y a acides gras Omega.....et acides gras.....que faut il en penser?

Article suivant

Soigner naturellement les problèmes de vessie

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire