AlimentationMa nutritionMa santéMon quotidien

Pour votre santé, mastiquez abondamment !

La plupart de la population ne prend plus le temps pour rien et surtout pas pour s’occuper de soi : vivre en conscience, respirer profondément, se reposer calmement et surtout manger dans des meilleures conditions. Les repas sont avalés très vite voire parfois gobés, sur le pouce pendant une pause midi très courte, tout en courant d’un endroit à l’autre avec un téléphone ou une tablette dans une main. Il n’est pas rare de voir des étudiants engloutir des sandwichs en marchant, sans prendre vraiment conscience de ce qu’ils avalent ni comment ils l’avalent.
La mastication est une action très important que l’on semble oublier et surtout, que l’on ne pratique pas. La digestion commence non pas dans l’estomac mais bien dans la bouche grâce aux enzymes digestives de la salive, les amylases et les lipases responsables de la prédigestion buccale. Les aliments doivent être insalivés convenablement pour que le travail se fasse correctement et pour faciliter celui de l’estomac. Contrairement à notre bouche, l’estomac n’a pas de dents pour broyer alors les aliments doivent lui arriver sous forme d’une bouillie liquide prédigérée.
Outre le bienfait d’amorcer la digestion, la mastication joue un rôle capital dans la sensation de satiété. En effet plus les aliments sont conservés en bouche et broyés longtemps, plus les enzymes salivaires travaillent et plus efficacement la sensation de satiété est ressentie. D’où l’intérêt de consommer des aliments croquants et crus tels que des crudités. Dans l’objectif de perdre du poids, mastiquer aura donc un effet très positif.
Les aliments peuvent être parfaits au niveau nutritionnel et énergétique mais s’ils ne sont pas mastiqués correctement, ils perdront tous leurs intérêts. Prenons l’exemple d’une céréale, elle doit être mâchée et croquée jusqu’à ce que le grain soit complètement éclaté. Sans libération de la graine, les nutriments ne seront pas assimilés et éjectés tel quel.

Mais comment mastiquer ?

Tout d’abord, un repas doit être pris à table, assis et dans le calme. Laissez de coté télévision, radio, livre et Smartphone, contentez vous simplement de manger. Appréciez votre assiette, admirez les couleurs, humez les fumets et laissez vous porter par la magie de votre repas. Cette étape est très importante pour que les glandes salivaires se mettent en route. Dès lors les premières bouchées peuvent être mastiquées plus ou moins une vingtaine de fois, jusqu’à ce que l’aliment soit réduit en bouillie liquide. Vous remarquerez alors certains goûts et certaines saveurs que vous n’imaginiez même pas : un morceau de pain d’épeautre au levain pourra développer le goût sucré d’un gâteau après une longue mastication. Les papilles gustatives se mettent en branlent pour votre plus grande découverte.
L’éducation à la mastication est à apprendre très jeune aux enfants car cette technique oubliée leur apportera bien des avantages dont la formation de la mâchoire. En mastiquant correctement, ils fortifieront leurs maxillaires et éviteront bien des problèmes d’orthodontie plus tard. De plus, la salive possède des propriétés antibactériennes qui permettent de réguler le PH de la bouche et donc de lutter contre les caries dentaires. Notons également un autre effet positif qui n’est autre que la fortification des gencives et cela, à tout âge.
Lorsque l’on mastique bien, c’est 50 pourcents de la digestion qui se fait alors ne lésinez plus sur cet aspect de votre repas : prenez le temps et appréciez les résultats visibles rapidement.

Article précédent

Le sucre dans tous ses états

Article suivant

Booster ses défenses naturelles avec l'aromathérapie

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je pratique la naturopathie, la phytothérapie de même que l’alimentation saine et vivante avec investissement et passion. Etant plongée dans cet univers depuis plus de 10 ans, je me passionne également pour les techniques énergétiques et vibratoires qui complètent ma vision de la santé.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire