Du sel d’aluminium dans mon déodorant?

0

Pourquoi y a-t-il de l’aluminium dans notre déodorant ?

Quel est l’intérêt de mettre ce métal dans ce produit que nous utilisons au quotidien ? Produit utilisé par la majorité de la population d’ailleurs, le dédorant trouve largement sa place dans les rayons des grandes surfaces. A la coco, au naturel, à l’odeur de vanille, de fraise ou encore de bois d’automne, les propositions de fragrances chimiques sont énormes et chaque famille y trouve généralement son bonheur : saveur masculine pour papa, saveur des îles pour maman et douceur de lait pour les ados.
A la composition douteuse, les déodorants ont une combinaison chimiquement dangereuse pour l’organisme. En effet, la plupart d’entre eux se compose entre autres, de sels d’aluminium.

Mais à quoi sert le sel d’aluminium ?

Les sels d’aluminium ont la capacité de réduire la taille des pores et donc de réguler la transpiration en réduisant le flux de transpiration par la réduction des glandes sudoripares.

Lorsqu’ on sait que le corps possède 5 émonctoires dont la peau fait partie, on se demande alors où est l’intérêt de bloquer ainsi cette porte de sortie des toxines. En effet, notre transpiration nous permet d’éliminer les surcharges toxiniques principalement issues de déchets cristalloïdaux. Dès lors, l’utilisation de déodorant aux sels d’aluminium nous empêche d’épurer notre organisme correctement.

De plus, les sels d’aluminium sont responsables de grands nombres de cancer.  Cependant les consommateurs ne sont pas avertis comme il se doit et les autorités sanitaires ne protègent pas la population comme ils devraient le faire.
Résultats ? Des maladies et des cancers qui apparaissent chaque année, surtout chez les femmes qui sont le plus touchées.

Des solutions naturelles existent pour une autre hygiène de vie

Les solutions pratiques et naturelles sont bien entendu mises à notre disposition si nous souhaitons opter pour une hygiène de vie sans danger.

Le bicarbonate de soude dont les grains sont finement mixés – évitez alors le bicarbonate de ménage qui propose des cristaux trop abrasifs pour la peau. Ce produit tout à fait naturel et à mini prix, donc à portée de tous est un produit parfait pour pallier aux désagréments de la transpiration sans la bloquer ni la limiter. Avec le bicarbonate, adieu les odeurs désagréables.
Comment ? Simplement grâce à son activité bactéricide qui empêche les bactéries issues de la transpiration de se développer et donc d’amener une odeur pas très agréable. Notons que l’odeur désagréable de la transpiration est le résultat de ces bactéries qui prolifèrent.

Pour son utilisation, pas besoin de grandes manœuvres : il suffit simplement de déposer un peu de poudre sur une aisselle propre et d’enlever le surplus avec un coton doux. Vous êtes ainsi prêt pour toute la journée !

Huile essentielle de Palma Rosa

Huile essentielle de Palma Rosa

Toujours dans le domaine naturel et simple, l’huile essentielle de Palma Rosa peut également être très positive dans la recherche d’un déodorant idéale. Antibactérienne et antifongique, elle possède les molécules adéquates pour pallier aux problèmes liés à la transpiration. Là encore, elle a une action sur les bactéries issues de la transpiration en induisant leur destruction.
Son odeur agréable permettra, de plus, un usage bienfaisant dès la sortie de la douche. En appliquant une seule goutte à même l’aisselle, vous serez apte à partir travailler ou commencer votre journée sans vous tracasser des soucis liés à une quelconque odeur désagréable pour votre entourage, ou pour vous-même.
Si l’application pure vous irrite, vous pouvez diluer une goutte d’huile essentielle dans quelques gouttes d’huile végétale de jojoba.
N’ayez craintes avec cette huile végétale car le jojoba est une huile sèche qui n’abimera, dès lors, pas vos vêtements.  De plus, l’avantage supplémentaire d’utiliser un déodorant sous une telle forme est l’hydratation que vous procurera ce soin matinal.

Et en ce qui concerne la pierre d’alun, très connue et souvent conseillée en boutique bio, il faudra être très vigilent dans le choix qu’on fera. En effet, la pierre d’alun de synthèse est tout aussi toxique qu’un déodorant classique. Choisissez là dès lors naturelle, et n’hésitez pas à demander conseil dans votre boutique bio ou à votre pharmacien.

Les alternatives sont nombreuses pour pallier à ces petits soucis de transpiration quotidienne. Aussi, bannissez vos déodorants classiques qui vous empêchent de vivre sainement et qui perturbent l’ordre naturel des choses.

A propos de l'auteur

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et animatrice d’ateliers de santé naturelle, je pratique la naturopathie, la phytothérapie de même que l’alimentation saine et vivante avec investissement et passion. Etant plongée dans cet univers depuis plus de 10 ans, je me passionne également pour les techniques énergétiques et vibratoires qui complètent ma vision de la santé.

Laisser un commentaire