Défenses naturellesDetox

Un trésor marin dans votre assiette

Les algues, véritables légumes de mer, sont réellement des aliments de choix. Nous en dégustons d’ailleurs tous les jours sans même nous en apercevoir puisqu’elles constituent des additifs naturels (de E 400 à E 407).

 

Ces additifs sont ajoutés dans de nombreuses préparations comme gélifiants, épaississants ou structurants, éléments venant compenser la structure trop fluide de certains aliments et remplaçant avantageusement les gélatines bovines utilisées auparavant.

Parmi les 25 000 espèces d’algues connues actuellement, une quinzaine d’algues marines et quelques algues d’eau douce sont couramment utilisées à travers le monde et depuis des milliers d’années dans les domaines culinaire, diététique, thérapeutique et cosmétique. Vertes, brunes, rouges ou bleues, microscopiques ou géantes, marines ou d’eau douce, au vu des richesses nutritionnelles qu’elles renferment, les algues devraient absolument avoir une place de choix dans notre vie quotidienne.

En effet, leur richesse qualitative minérale est incomparable. Qu’il s’agisse de macro éléments (iode, silicium, potassium, chlore, sodium, calcium, magnésium, soufre, phosphore, fer, cuivre, manganèse) ou, en plus faible quantité, d’oligo-éléments (bore, brome, chrome, fluor, lithium, molybdène, or, sélénium, strontium, thallium, vanadium, zinc…), autant de substances essentielles au développement et au fonctionnement biologique optimal du corps. Cette richesse n’est pas à négliger car ces composants et minéraux marins sont bien mieux assimilables que sous leurs formes organiques.

Les algues présentent aussi une abondance en acides aminés, dont les huit essentiels (isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane et valine) que l’organisme ne peut synthétiser et dont il a malgré tout absolument besoin pour vivre. De nombreuses vitamines (A, bêta carotène, B1, B2, B3 ou PP, B6, B12, C, D3 , E et K) leur permettent de combler des carences ou de contribuer à maintenir une santé idéale. Les algues contiennent aussi des acides gras polyinsaturés (oméga 3) qui leur délivrent des vertus supplémentaires qu’il ne faut plus démontrer. Au même titre que les légumes « terrestres », ces végétaux marins sont pauvres en calories et riches en fibres et en protéines. Dans nos sociétés actuelles, où le maintien d’une alimentation saine est de plus en plus difficile, on comprend d’autant mieux les bénéfices que les algues marines peuvent nous apporter.

algues alimentaires

Aujourd’hui, dans nos contrées européennes, la consommation d’algues progresse, notamment grâce à la découverte des sushis qui sont fabriqués à base de sushinori.

 

Cependant, il faut faire la distinction entre la consommation d’extraits d’algues et l’absorption d’algues dans leur totalité. Il est important de s’assurer de l’origine et de la qualité des algues que l’on consomme car ces dernières peuvent concentrer les polluants et les métaux lourds. Rappelons que certaines algues, comme les algues brunes très riches en acide alginique, permettent par contre de détoxifier l’organisme, l’alginate étant un piégeur de métaux lourds et d’autres toxiques. C’est ainsi qu’a été traitée la population irradiée lors de la catastrophe de Tchernobyl.

Le type d’algue que vous choisirez dépend de l’usage que vous voulez en faire. La plupart peuvent être consommées en salade ou cuites à l’eau (ou à la vapeur). Par contre, certaines se prêtent mieux aux fritures ou à la préparation de potages. Voici une petite suggestion parmi les algues les plus connues et les plus communément utilisées: La laitue de mer qui convient pour pratiquement tous types de préparations et dont l’usage le plus simple est d’en ajouter quelques feuilles à une salade.

Le haricot de mer, plus riche en fibres, est généralement très apprécié. On le trouve aisément en bocal et même en grandes surfaces. Il se cuisine simplement à la manière des haricots classiques.

La dulse est une algue rouge plus riche en vitamine A et en bêta carotène. Elle peut se préparer en salade ou accompagner du poisson ou des fruits de mer.

La porphyra, qui sert à fabriquer les sushis est, semble-t-il, la plus consommée au monde. Plus connue sous le nom japonais de Nori, elle peut aussi se consommer telle quelle et remplacer les légumes courants.

Vous trouverez des algues fraîches sur certains marchés, dans des épiceries asiatiques ou des magasins de nutrition ou d’alimentation naturelle mais vous pouvez également vous les procurer déshydratées, précuites, en conserves ou en bocal. Il existe aussi des préparations contenant des algues telles que que pâtes, soupes et pâtes à tartiner.

Article précédent

Le Devoir d’informer VRAI par le Dr. Willem

Article suivant

Neurotransmetteurs cérébraux pour le bien-être : faites le test

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire