Défenses naturelles

17 herbes et épices pour vous aider en cas de diabète

7232159-11104367

Avant d’atteindre l’état diabétique, de nombreuses personnes souffrent précédemment de troubles de la glycémie et du métabolisme des sucres.

Comme dans de très nombreux problèmes de santé, l’alimentation joue un rôle prépondérant dans le développement et dans l’installation de ces ennuis.

Selon les chiffres les plus récents des associations américaines pour le diabète, le nombre d’Américains diabétiques serait de 29,1 millions. Cette maladie constitue la septième principale cause de décès aux États-Unis. C’est d’autant plus alarmant qu’on estime que 8 millions de personnes parmi les 29,1 millions dénombré ignoreraient leur état pathologique.

Que l’on soit ou non concerné par cette maladie, puisque l’alimentation joue un rôle essentiel dans le développement du diabète du prédiabète, il est sage d’adopter certaines mesures diététiques et préventives.

Les nutritionnistes et des médecins tels que le docteur Alexa Fleckenstein ont repéré au moins 17 herbes aromatiques et épices qui peuvent aider dans ce type de soucis.

Voici donc une liste non exhaustive de ces alicaments accompagnés d’un bref énoncé de leurs propriétés.

1 – Le Basilic (Ocimum  basilicum) : une petite étude portant sur 40 personnes diabétiques de type 2 a permis de constater que le basilic permettait de réduire de 17,7 % le taux de glucose sanguin à jeun. Même après le repas, les taux de glucose sanguin restaient plus bas de 7,3 %. Pensez donc ajouter quelques feuilles de basilic au cœur de vos salades mêlées.

2 – Les myrtilles (Vaccinium myrtillus) : très caractéristiques par leur couleur bleu foncé, reflet des anthocyanines (pigments antioxydants) qu’elles contiennent, les myrtilles sont reconnues pour diminuer le terrain inflammatoire et par conséquent toutes les maladies qui en découlent dont le diabète. Une étude clinique sur la nutrition menée par un institut de santé publique a établi que l’ingestion régulière de ces petites baies colorées permettait d’améliorer la tolérance au glucose.

3 – La camomille matricaire (Chamomilla matricaria) : cette plante fournit une huile essentielle extrêmement puissante, mais ce n’est pas sa seule qualité plus qu’elle permet également de maintenir le sucre dans le sang à des taux très bas. Elle est également le foie à stocker correctement les sucres.

4 – La cannelle (Cinnamomum verum) : connue pour sa puissance aromatique, cette plante aussi limite les dégâts d’excès de glucose. Une étude de 2003 révèle qu’après 40 jours d’ingestion de cannelle, les taux de glucose sanguin des patients qui la consommaient étaient abaissés de presque 30 %

5 – Le cumin (Cyminum) : cette épice à la saveur et au goût fumé, si elle est appréciée par le diabétique, l’aidera à diminuer son cholestérol et son taux de sucre dans le sang. Le cumin fait partie des produits « anti-âge » qui protègent de la glycation.

6 – Le pissenlit (Taraxacum) : avec ses feuilles vertes et amères, le pissenlit est bien connu pour son action de drainage du foie. Il nettoie le corps et permet de perdre du poids.

7 – L’aneth (Anethum graveolens) : est employé depuis le moyen âge pour potentialiser les effets « santé » des aliments. Les scientifiques reconnaissent aujourd’hui que cette plante contient environ 70 principes actifs utiles dans les problèmes de diabète.

8 – Le fenouil (Foeniculum vulgare) : il possède une saveur et un goût raffinés et caractéristiques. L’un de ces principes actifs, l’anéthol, réduit l’inflammation. Que l’on choisisse le bulbe ou ses graines, le fenouil diminue les complications du diabète.

9 – L’ail (Alium sativum) : c’est certainement l’épice la plus connue pour ses vertus en santé. Du point de vue scientifique, on sait qu’il empêche le développement anarchique et excessif des cytokines (molécules impliquées dans les processus inflammatoires).

10 – Le gingembre (Zingiber officinalis) : ce rhizome possède lui aussi des vertus anti-inflammatoires notamment actives dans les migraines ou dans les problèmes de digestion. Il a la capacité de diminuer les taux de cholestérol, de triglycérides et de glucose sanguin.

11 – La menthe poivrée (Mentha piperita) : elle regorge de principes antioxydants qui seront utiles aux diabétiques, mais également à toute personne éprouvant des problèmes digestifs ou de fatigue.

12 – Le romarin (Rosmarinus officinalis) : est aussi connu pour l’huile essentielle antivirale et anti-inflammatoire qu’il fournit. L’un de ses principes actifs phytochimiques est le carnosol qui vient en aide pour les personnes qui souffrent du syndrome métabolique (graisse viscérale, excès de poids…).

13 – La sauge (Salvia officinalis) : un dicton populaire dit : « Sauge dans le jardin, éloigne le médecin ». Cette herbe aromatique est polyvalente. Connue pour ses effets calmants et antibactériens, on peut aussi bénéficier de ses puissants principes antioxydants dans le cas de diabète (entre autres) en la consommant sous forme de tisanes notamment.

14 – La Stévia : est une plante aux vertus sucrantes qui permet de remplacer avantageusement les édulcorants de synthèse et les sucres. Les diabétiques pourront se réjouir de continuer à sucrer ce qu’ils mangent grâce à cette plante qui diminue les pics insuliniques postprandiaux (après les repas).

15 – L’estragon (Artemisia dracunculus) : cette herbe manifeste elle aussi des propriétés hypoglycémiantes. Elle limite les effets des excès de nourriture et réduit la résistance à l’insuline.

16 – Le thym (Thymus vulgaris) : il renferme approximativement 75 principes actifs phytochimiques. Ils permettent de diminuer l’impact du diabète ainsi que celui de bactéries et virus divers. Cette herbe aussi vous permettra de rester en santé !

17 – Le safran des Indes (Curcuma longa) : est bien connu pour sa belle couleur orangée-dorée bien spécifique à cette racine. Son puissant goût terreux peut relever la plupart des plats cuisinés. Le « Journal des soins du diabète » a publié une étude qui démontre que des personnes prédiabétiques qui consomment des capsules de curcumine évitent l’évolution vers le diabète de type 2, alors que des prédiabétiques qui ont consommé des placebos, évoluer presque inévitablement vers ce type de diabète.

Alors, cuisiner épicé et aromatisé vous permettra sans aucun doute de manger « gai » et sain, mais surtout de rester en pleine santé !

Sources :

http://www.diabetes.org

http://www.rodalenews.com

http://www.diabeteswellbeing.com

Article précédent

Quel est le point commun entre la plupart des miels ?

Article suivant

Petite histoire des huiles hydrogénées

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire