Beauté

3 mythes au sujet de la peau

Notre peau est notre plus grand organe. Il est loin de n’être qu’une « couverture ». C’est un système complexe, composé de nerfs, de glandes et de couches cellulaires jouant un rôle bien loin d’être passif pour la santé.

peau de la main

La peau ne sert pas uniquement comme protection de vos organes internes contre les températures extrêmes ou les produits chimiques. Elle produit des substances antibactériennes pour nous protéger contre l’infection et permet à notre corps de produire de la vitamine D, en cas d’exposition au soleil. Riche en terminaisons nerveuses, elle joue également un grand rôle dans les interactions avec le monde extérieur.

Connaissant tout ceci, il semble évident qu’une peau saine, en plus d’être esthétiquement plus attirante, est d’une importance cruciale pour le maintien d’une bonne santé.

De nombreuses « vérités » sur la peau existent, mais la plupart sont des mythes. En voici 3 particulièrement fragrants :

1.  L’exposition au soleil et le bronzage sont néfastes : FAUX

Profiter d’une exposition solaire quotidienne est l’une des meilleures choses à faire pour être en bonne santé. C’est de cette façon que le corps pourra produire suffisamment de vitamine D, bien connue pour protéger de nombreux cancers et soutenir le système immunitaire et cardiovasculaire, la fonction rénale, la santé des os et des dents.
S’il est vrai qu’une exposition au soleil excessive peut être mauvaise pour la peau et l’endommager (coups de soleil par exemple), une exposition modérée est non seulement bénéfique, mais surtout indispensable pour une santé optimale.
La peau du visage et du contour des yeux étant plus mince que sur les autres zones du corps, il est fortement recommandé de protéger ces zones fragiles pour éviter des dommages et vieillissement prématuré. L’écran solaire peut alors être utilisé en toute sécurité, tout comme le port d’un chapeau ou de lunettes.
Les premiers jours, l’exposition devrait être limitée pour permettre aux mélanocytes de produire le pigment de protection qui donne non seulement le hâle de la peau, mais sert surtout à protéger des effets néfastes du soleil et de la surexposition.
Les différents types de peau ne réagiront évidemment pas de la même façon. Si la peau est claire, l’exposition devra être de quelques minutes, surtout en plein été. Plus la peau sera hâlée, plus l’exposition pourra être allongée sans risque et plus la peau est foncée de base, moins le temps d’exposition est à surveiller.
Il faut cependant toujours jouer de prudence, en protégeant les zones sensibles, comme cité ci-dessus.

2.  Les produits de soin de la peau commercialisés sont tous sûrs : FAUX

De nombreux produits de soin de la peau du marché contiennent des produits chimiques (parabens, phtalates, triclosan et bien d’autres), directement liés au cancer, à la perturbation hormonale, aux effets néfastes sur la reproduction et à de nombreux autres troubles de la santé. La plupart de ces produits n’ont, à ce jour, pas été étudiés sur le long terme.
Tous les produits qui sont badigeonnés sur la peau sont inévitablement absorbés et pénètrent dans la circulation sanguine. La peau étant un excellent système de distribution, il est important d’être aussi prudent avec ce que l’on s’applique qu’avec ce que l’on mange.

3.  Plus le SPF de la protection est élevé, mieux c’est : FAUX

Il est souvent inutile d’acheter des indices de protection supérieur à 50. En effet, les crèmes et lotions agissant en absorbant, dispersant ou réfléchissant les rayons, la capacité de protection n’est pas linéaire et n’offre pas beaucoup de protection supplémentaire à des niveaux plus élevés. De plus, la plupart des SPF ne protègent que contre les UVB, les rayons du spectre ultraviolet qui permettent au corps de produire la vitamine D. Les rayons les plus dangereux étant les UVA, il est très important de toujours vérifier que la crème que l’on se procure protège contre les deux sortes d’UV et ne contient aucune traces d’ingrédients toxiques comme l’oxybenzone ou le palmitate de rétinol.

Article précédent

Comment préparer sa peau au soleil

Article suivant

Vertus du masque au concombre : mythe ou réalité ?

L'auteur

Thyphanie Mouton

Thyphanie Mouton

Aucun commentaire

Laisser un commentaire