Défenses naturellesDetox

4 toxines létales pour votre cerveau !

cerveau photo

Un esprit sain est une chose terrible à perdre, mais la menace de destruction de la fonction cérébrale est vraiment devenu un problème de santé grave liés aux produits chimiques fabriqués par l’homme. Ce sont potentiellement les coupables les plus importants qui détruisent notre cerveau, mais il y a une bonne nouvelle: des moyens faciles existent pour les éviter.

Les Fluorures

La décision d’ajouter du fluorure à la plupart des systèmes d’eau potable publiques comme un moyen de lutter contre la carie dentaire a peut-être eu l’effet le plus insidieux et répandue sur le cerveau.

Le Réseau Action Fluor (FAN) a présenté une étude qui a révélé que le fluorure est lié à un QI plus faible, même dans les proportions ajoutées à l’approvisionnement en eau aux États-Unis. En tout, FAN a indiqué que 34 études relient maintenant les fluorures à une diminution sensible des niveaux de QI chez les humains, tandis que de nombreuses autres études relient le fluorure à des troubles de l’apprentissage et de la mémoire, des dommages au cerveau du fœtus et une altération de la fonction du comportement neurologique.

Une étude commanditée par l’UNICEF a constaté que le QI est fortement diminué même avec des doses de seulement 0,88 mg/l de fluorure, un niveau qui est considéré comme plage optimale et est ajouté systématiquement aux systèmes d’eau potable des États-Unis qui servent plus de 200 millions d’Américains chaque jour.

Enlever les fluorures de votre approvisionnement en eau est souvent aussi simple que l’installation d’un filtre à eau de haute qualité.

Les métaux lourds

Les métaux lourds sont des toxines qui ne sont pas facilement éliminés mais sont monnaie courante dans le corps et le cerveau de millions du fait des vaccins, des amalgames dentaires, des produits chimiques agricoles comme les pesticides, de la pollution industrielle, des poissons, du poulet etc….

Les personnes les plus sensibles aux lésions cérébrales traumatiques dues au mercure sont les nouveau-nés qui n’ont pas encore eu le temps de développer correctement leur barrière hémato-encéphalique et sont généralement soumis à un calendrier de vaccination intense qui injecte le mercure directement dans leur corps. Chez les bébés présentant une sensibilité génétique, comme un défaut dans les enzymes responsables de la détoxification des métaux lourds, l’exposition prénatale et postnatale précoce au mercure conduit à des dommages neurologiques entraînant des symptômes autistiques.

Le Dr. Robert Nash, suggère également que les effets toxiques du mercure peuvent causer un large éventail de maladies du cerveau dont l’autisme, la maladie d’Alzheimer, la sclérose latérale amyotrophique, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson et les maladies neurologiques du développement.

Pour vous éviter tout futur empoisonnement aux métaux lourds, éviter le vaccin contre la grippe, les plombages au mercure et les produits chimiques, et évitez trop de consommation de fruits de mer.

Les édulcorants artificiels

La relation entre les édulcorants artificiels sans calories et les effets négatifs sur le cerveau ont été bien documentés. On les trouve dans les sodas, yaourts, chewing-gum, sauces de cuisson, les édulcorants, eau aromatisée, les céréales et les produits sans sucre.

L’aspartame est une combinaison de produits chimiques, de l’acide aspartique à savoir (un acide aminé aux effets excitateurs sur les cellules du cerveau), le méthanol et la phénylalanine, et les scientifiques la placent à l’extrémité supérieure de la fourchette de ce qui est considéré comme toxique. Lorsque l’aspartame se décompose, il produit un composé chimique qui peut provoquer une tumeur du cerveau.

Quatre-vingt dix différents symptômes ont été documentés à la suite de la consommation d’aspartame, y compris des attaques d’anxiété, troubles de l’élocution, la dépression et la migraine.

Évitez les édulcorants artificiels en lisant les ingrédients et en évitant les produits ci-dessus. La FDA a également approuvé récemment une autre appellation de l’aspartame : AminoSweet, alors méfiez-vous de cet ingrédient aussi.

Le glutamate monosodique (MSG)

Le MSG est une forme de sel concentré ajoutée aux aliments pour en rehausser la saveur. Il a été utilisé la première fois dans les rations militaires pour leur donner un meilleur goût, mais il a rapidement été adopté par l’industrie alimentaire.

Le Dr Blayloc, neurochirurgien qui est une autorité des excitotoxines tels que le MSG, a découvert qu’il y avait des dommages silencieux au cerveau, et au fil du temps il a vu la destruction de grandes parties du cerveau qui pourrait causer la maladie d’Alzheimer, le Parkinson et d’autres maladies du cerveau.

La meilleure façon de l’éviter est d’arrêter de manger des aliments transformés, ou chercher dans les ingrédients, principalement le glutamate monosodique également appelé Monosodium glutamate ou extrait de levure.

Article précédent

Les framboises sont elles bonnes contre le cancer?

Article suivant

La santé est indissociable de notre état émotionnel

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire