Défenses naturellesEnergie

5 excellentes raisons de boire du thé

S’il est vrai que le café est la boisson la plus populaire aux États-Unis, le thé est, quant à lui, numéro un mondial. Comme mentionné par le journal Epoch Times:

« Partout dans le monde, le thé est la boisson la plus commune après l’eau. Sa popularité a augmenté dans les années 1800, car l’eau bouillante nécessaire à sa préparation tuait les agents pathogènes hydriques tels que le choléra et la typhoïde et rendait donc cette boisson plus sûre à consommer ».

Indépendamment de la variété, les thés noir et vert (ainsi que l’oolong et les thés blancs) proviennent de la même plante, un arbuste appelé Camellia sinensis. Ce sont les procédés de traitement et le degré d’oxydation qui créent les différents types de thé. Alors que le thé noir est très oxydé, le thé vert ne l’est presque pas. Cette oxydation minimale peut aider à garder un maximum d’antioxydants, bien que toutes les sortes de thé aient des effets bénéfiques.

Source d’antioxydants

Le thé est riche en composés naturels appelés polyphénols qui peuvent représenter jusqu’à 30 pour cent du poids sec des feuilles de thé vert. Dans le groupe des polyphénols, on trouve différents flavonoïdes, dont les catéchines. Une des catéchines les plus puissantes est l’épigallocatéchine gallate (EGCG), qui a un impact positif sur un certain nombre de pathologies. Alors que le thé vert est riche en catéchines, le thé noir est source de tanins qui ont également des propriétés antioxydantes.

Favoriser la santé cérébrale

Dans une étude présentée en 2015 lors de l’International Conference on Alzheimer’s and Parkinson’s Diseases, ceux qui buvaient du thé vert une à six fois par semaine avaient moins de problèmes mentaux que ceux qui n’en buvaient pas.

Le thé vert contient également de la théanine, un acide aminé qui traverse la barrière hémato-encéphalique et a des propriétés psychotropes. La théanine augmente les taux d’acide gamma-aminobutyrique (GABA), de sérotonine, de dopamine et l’activité des ondes alpha, peut réduire le stress mental et physique et apporter un sentiment de détente. La théanine peut aussi aider à prévenir le déclin de mémoire lié à l’âge et agit sur les zones du cerveau impliquées dans l’attention et la résolution de problèmes complexes.

Stimuler la perte de poids

Il a été prouvé que la consommation à long terme de thé vert est bénéfique pour brûler les graisses. Une méta-analyse a démontré qu’un mélange de catéchine et de caféine fait baisser le taux de graisse plus qu’un placebo ou que de la caféine seule. Les personnes consommant du thé vert riche en catéchine ont également perdu près d’1kg300 de plus que ceux qui n’en consomment pas et sont bien plus susceptibles de maintenir cette perte.

Boire du café ou du thé avant les repas peut également aider à la perte de poids, car cela augmente votre consommation en eau. La consommation de 500 ml d’eau 30 minutes avant le repas diminue la sensation de faim et permet de manger moins.

Réduire le risque de diabète

Boire du thé peut aider à diminuer le risque de diabète de type 2. Une étude a démontré que les personnes qui consomment plusieurs tasses de thé vert par semaine présentaient un risque de développer ce diabète 33 pour cent plus faible que celles qui consommaient moins d’une tasse par semaine. Une méta-analyse a également révélé que boire trois tasses (ou plus) de thé par jour est associée à un risque moins élevé de développer la pathologie.

Améliorer la santé cardiaque

Le thé vert améliore à la fois la circulation sanguine et la capacité des artères à s’assouplir. La recherche suggère que quelques tasses de thé vert chaque jour peuvent aider à prévenir les maladies cardiaques. Une étude démontre également que l’EGCG peut être utile dans la prévention de l’artériosclérose, la thrombose cérébrale, la crise cardiaque et l’AVC – en partie en raison de sa capacité à assouplir les artères et à améliorer la circulation sanguine. En outre, selon le journal Epoch Times:

« Une analyse Cochrane a rassemblé 11 essais randomisés contrôlés étalés sur au moins trois mois qui visaient à prévenir les maladies cardiaques chez les adultes en bonne santé ou les personnes à risque élevé. Les résultats ont démontré que tant le thé vert que le thé noir réduisent significativement la pression artérielle, le thé noir diminue le LDL et le thé vert réduit le taux de cholestérol global ».

Rendez votre thé encore plus sain

Pour stimuler les bienfaits du thé vert, ajouter un trait de jus de citron dans votre tasse. Des recherches antérieures ont démontré que la vitamine C augmente de manière significative la quantité de catéchine absorbable par votre corps. Si l’ajout de citron est bénéfique, le lait, quant à lui, ne l’est pas du tout. En effet, les protéines du lait peuvent se lier aux antioxydants et les neutraliser, réduisant les bienfaits de la boisson.

Il faut savoir que le thé est connu pour être très efficace pour absorber le plomb dans le sol, substance qui est ensuite retrouvée dans les feuilles de la plante. Les plantes importées de pays où la pollution industrielle est excessive, comme la Chine (où près de 90 pour cent du thé vert mondial est produit), peuvent donc contenir des quantités importantes de plomb. Les thés vert et noir sont aussi naturellement riches en fluor, même s’ils sont issus d’agricultures biologiques sans pesticide. Ceci est dû au fait que les plantes absorbent le fluorure du sol. Attention, dès lors, au choix de votre thé. Il doit, de préférence, être bio pour éviter les pesticides, et cultivé dans un environnement non pollué, car, comme mentionné ci-dessus, le thé est connu pour accumuler le fluorure, les métaux lourds et d’autres toxines contenus dans le sol. Un environnement sain est essentiel à la production de thé pour qu’il soit pur et de haute qualité.

Article précédent

Pour garder la santé, graisses saines saturées à volonté !

Article suivant

7 avantages incroyables du fenugrec sur la santé et la beauté

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire