Défenses naturelles

Le puissant pouvoir antioxydant de la marche pieds nus

La connexion à la terre grâce à la marche pieds nus semble être l’atout indispensable pour éviter les problèmes circulatoires comme les phlébites ou la formation de caillots sanguins.

En effet, lorsque vous marchez pieds nus et avez un contact direct avec la terre vous vous chargez en électrons libres. Ces électrons contrarient les processus d’oxydation. Vous avez certainement déjà entendu parler des radicaux libres qui sont des molécules agressives responsables de l’oxydation et donc du vieillissement de vos tissus et de vos organes.

Ces molécules sont à l’affût des électrons qu’elles vont « voler » à d’autres molécules qui de ce fait perdent leurs effets bénéfiques. Les antioxydants comme les flavonoïdes, les proanthocyanidines dont font partie le carotène, le lycopène ou encore les polyphénols que vous trouvez par exemple dans le thé vert, se couplent aux radicaux libres et neutralisent ainsi leur nocivité.

On le sait maintenant depuis de nombreuses années, les antioxydants sont bénéfiques à tous points de vue. Ils protègent l’ensemble de l’organisme et plus particulièrement le système cardio-vasculaire et la peau. Ils soutiennent notre système immunitaire et le renforcent, ce qui par voie de conséquence, diminue les processus inflammatoires. Il existe un moyen antioxydant simple et abordable par tous, il s’agit de la marche pieds nus. Marcher pieds nus permet de se connecter à la terre et de capter les électrons libres que celle-ci nous offre généreusement.

Ces électrons libres ont un effet antioxydant global. Cette connexion à l’énergie terrestre semble agir principalement sur la fluidité sanguine en évitant l’agglomération des globules rouges grâce à une modification de leurs champs électromagnétiques qui se repoussent plutôt que de s’attirer. Cet effet est couplé à une diminution de la tension artérielle. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, de petits caillots suffisent parfois pour créer des problèmes circulatoires aux conséquences désastreuses quand on sait que le diamètre des capillaires sanguins de nos alvéoles pulmonaires, de notre muscle cardiaque ou encore de notre cerveau est vraiment très faible.

Ainsi de tout petits agglomérats de globules peuvent très facilement les obstruer et occasionner de micros accidents vasculaires. C’est pour contrer cela que de nombreux médecins préconisent la prise d’aspirine. L’aspirine même à faible dose reste néanmoins un traitement chimique aux effets secondaires dangereux parce que ce traitement est pris au quotidien et parfois pendant de nombreuses années. Les meilleurs poisons sont bien souvent ceux qui sont ingérés à des doses infimes, mais de manière répétitive.

Voici quelques conseils de base afin d’observer une hygiène de vie préventive du point de vue circulatoire et par rapport aux dégénérescences cérébrales ou aux troubles mentaux:

  • Limitez votre consommation de fructose et de sucre. Il a été prouvé que le fructose favorise les maladies cardio-vasculaires.
  • Évitez les plats préparés et les aliments traités de manière industrielle. Ces aliments contiennent des agents conservateurs, des colorants, des édulcorants, des pesticides et toute une série d’autres additifs nocifs. Beaucoup d’entre eux sont considérés comme cancérigènes et de plus en plus comme des perturbateurs endocriniens.
  • Votre régime alimentaire doit contenir suffisamment de fruits et de légumes frais, crus et d’origine biologique, ou au moins non traités.
  • Évitez de manger trop de protéines et choisissez des protéines de qualité. Pensez aux protéines végétales.
  • Incorporez à votre alimentation des acides gras de type oméga-3 sous forme d’huile de lin ou de poisson.
  • Veillez à ce que vos taux de vitamine D3, de vitamine K et de fer soient toujours dans les normes. Ces 2 vitamines sont excessivement bénéfiques pour le système cardio-vasculaire.
  • Surveillez votre poids (les excès étant nocifs), votre tension, vos taux de cholestérol et de triglycérides, ainsi que les taux de glucose sanguin et ceux d’insuline.
  • Pratiquez un exercice doux et régulier (minimum 3 fois par semaine) dont l’un des meilleurs, vous l’aurez compris, est la marche pieds nus dans l’herbe ou sur le sable.
Article précédent

Comment prévenir l'Ostéoporose? et comment attaquer ce problème naturellement?

Article suivant

Se reconditionner pour réussir sa vie : un secret bien gardé !

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire