Défenses naturellesMon quotidien

6 produits ménagers populaires qui favorisent le cancer

La plupart des gens vivent avec le sentiment que leur habitation est un havre loin de tous les dangers qui les menacent dehors. Très peu sont conscients que beaucoup de produits communs du ménage contiennent des substances chimiques mortelles connues pour favoriser le cancer, des troubles de la reproduction, des anomalies congénitales et d’autres risques pour la santé. Voici six des produits les plus populaires à éviter pour votre sécurité et celle de votre famille :

 

Les assainisseurs d’air

Ils sont présents dans de nombreux ménages américains, mais les assainisseurs d’air sont un foyer de substances toxiques qui pourraient causer l’infertilité, des lésions cérébrales ou des maladies chroniques. Les tests effectués par le « Natural Resources Defense Council (NRDC) » ont démontré que la plupart des désodorisants contiennent des phtalates qui, entre autres choses, interfèrent avec la production de l’hormone mâle.

La plupart des désodorisants sont également chargés d’autres composés organiques volatils cancérogènes qui interfèrent avec la reproduction, la respiration et la régénération cellulaire. En 2008, après une étude, Anne Steinemann de l’Université de Washington a constaté que tous les parfums d’ambiance examinés émettaient des produits chimiques qualifiés de cancérogènes.

Au lieu des parfums d’ambiance commerciaux toxiques, préférez les huiles essentielles naturelles à appliquer directement sur la peau ou à diffuser.

 

Les bougies

Semblables aux parfums d’ambiance commerciaux, beaucoup de bougies parfumées sont également toxiques. Une étude menée par l’ « U.S. Consumer Product Safety Commission (CPSC) » a démontré que presque la moitié des bougies parfumées du marché contiennent dans leur mèche un câblage en plomb qui est libéré dans l’air lors de la combustion. Cette méthode rend les mèches plus stables, mais mène également à la perturbation hormonale, à des troubles du comportement et divers autres problèmes de santé.

Beaucoup de bougies sont également faites de paraffine qui, une fois brûlée, produit deux composés hautement toxiques, le benzène et le toluène, tous deux cancérogènes. Les parfums artificiels et les colorants sont aussi présents dans beaucoup de bougies parfumées et, une fois brûlées, ceux-ci finissent dans vos poumons.

bougies

Les fournitures artistiques

L’enrichissement culturel et la créativité sont deux aspirations positives dans la vie, mais pas quand elles impliquent beaucoup de fournitures. La plupart des matériaux époxydes, les colles, les peintures acryliques, les dissolvants, les outils de dessin et d’autres approvisionnements employés pour la création artistique contiennent des produits chimiques causant des allergies, des dommages aux organes, voire des cancers.

« The federal Labeling Hazardous Art Materials Act (LHAMA) » exige que tous les producteurs de fournitures d’art vendues aux États-Unis avertissent s’il y a le moindre risque de dangers. Mais les fabricants ne sont pas obligés de donner une liste d’ingrédients. C’est pourquoi on recommande aux utilisateurs de ce genre d’outils d’acheter uniquement les produits certifiés par « the Art and Creative Materials Institute (ACMI) ».
Les produits certifiés par l’ACMI subissent des évaluations rigoureuses faites par des toxicologues indépendants assurant qu’ils sont inoffensifs pour tout le monde, y compris les enfants.

 

Les shampoings et conditionneurs

Les toxines dans les cosmétiques sont un énorme problème, aujourd’hui, car beaucoup de produits conventionnels, y compris certains qualifiés de « naturels » ou « organiques », contiennent des ingrédients comme le laurylsulfate de sodium qui, une fois utilisé, génère des sous-produits cancérogènes. Le polyéthylène glycol (PEG) et le cocamide DEA sont deux autres additifs cancérogènes couramment utilisés dans les produits capillaires.

« Safe Cosmetics » a dressé une liste des shampooings les plus sûrs et les plus écologiques du marché, exempts de la plupart voire de la totalité des produits chimiques inscrits dans sa base de données « Skin Deep » que vous pouvez consulter sur SafeCosmetics.org.

laver cheveux

Les déodorants anti-transpirants

Des millions de personnes utilisent quotidiennement des déodorants pour dissimuler les odeurs et réduire la transpiration axillaire. Mais ils sont interdits si vous voulez éviter des produits chimiques comme le chlorhydrate d’aluminium qui est absorbé directement par la peau et favorise le cancer du sein. L’aluminium des anti-transpirants est également soupçonné de contribuer aux encéphalopathies telles que la maladie d’Alzheimer.

Les déodorants comprennent d’autres additifs toxiques comme les parabènes, des conservateurs artificiels qui imitent l’œstrogène et favorisent la croissance des cellules cancéreuses. Les parabènes sont également liés à des troubles gastro-intestinaux, des nausées et une dépression du système nerveux central.

 

Les rideaux de douche

Il aide à empêcher les éclaboussures sur le sol, mais votre classique rideau de douche agit surtout comme un diffuseur de produits chimiques toxiques. La plupart des rideaux de douche contiennent des composés organiques volatils – ou VOC – connus pour endommager les voies respiratoires, le système nerveux central, le foie et les reins.

Si votre rideau de douche a cette odeur de « neuf », il libère probablement des VOC qui nuisent à votre santé et à celle de votre famille. Pour cette raison, il est important d’investir dans un rideau de douche non toxique et sans PVC qui sera exempt de tous ces composés organiques volatils.
Les meilleures options sont certainement les rideaux de douche à base de chanvre, de lin, de bouleau, de coton organique ou du PEVA.

rideau de douche


Sources :

http://eatlocalgrown.com

http://www.nrdc.org [PDF]

http://www.theprairiehomestead.com

http://www.takepart.com

http://ecowatch.com

http://www.watoxics.org

http://ronandlisa.com

Article précédent

Des traces de résidus médicamenteux et de polluants dans les eaux en bouteille

Article suivant

L’INTÉRÊT REEL DU « MISO » EN RADIOTHÉRAPIE

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire