Aidez votre enfant à préparer sa rentrée naturellement

Aidez votre enfant à préparer sa rentrée naturellement
5 (100%) 2 votes


Vous remarquez que votre enfant est anxieux face à sa rentrée ? Qu’il appréhende son retour à l’école ? Voici des petits conseils tirés de la naturopathie pour l’aider à gérer ses émotions. 

Tout d’abord la communication

On ne le répétera jamais assez, dialoguer avec son enfant est très important. Dans ces moments de doute, votre écoute et votre présence est ce qu’il y a de mieux pour votre enfant. Accueillez ce qu’il a à vous dire, sans le juger. Le regard d’adulte n’est pas le même que celui d’un enfant. L’enfant fonctionne énormément à l’affecte. Véritable éponge émotionnelle, il captera tous vos non-dits. En effet, le langage corporel est tout aussi puissant que celui des mots : votre attitude et votre discours doivent être cohérents… Si, pour vous la rentrée est synonyme d’angoisse, il est fort probable que ce soit pareil pour votre enfant. Dans ce cas, peut-être serait-il intéressant pour vous de vous pencher sur la question et de consulter notre article « Angoisse de la rentrée : misez sur la phytothérapie »

Les élixirs floraux pour un accompagnement subtil

Après avoir écouté les peurs de votre enfant et tenté de la rassurer avec vos mots et votre présence, les élixirs floraux dont les fleurs de Bach ici présentées peuvent l’accompagner à traverser cette période. 

Pour aider les tous-petits qui entrent en maternelle et qui souffriraient de l’angoisse de séparation :

  • Honeysuckle (chevrefeuille) 17 : pour apaiser un sentiment de nostalgie.
  • Walnut (noyer) 33 :  pour créer en soi un espace sécurisant, loin de toute influences extérieures.

Dans le cas d’un enfant intimidé qui manque cruellement de confiance en ses capacités et qui ne veut pas aller à  l’école le matin :

  • Larch (mélèze) 19 : pour la confiance en soi.
  • Heather (bruyère) 14: pour s’ouvrir aux autres
  • Walnut (noyer) 33: pour se détacher du regard des autres

Si votre enfant est anxieux de jour comme de nuit, qu’il s’enferme dans la peur de ne pas y arriver :

  • White Chestnut (marronnier blanc) 35 : pour arrêter les pensées obsédantes.
  • Vervein (verveine) 31 : calmer un mental surmené 
  • Impatiens (impatiens) 18 : se poser calmement dans l’instant présent .

Conseil d’utilisation :Par voie buccale : 4 gouttes 4 fois par jour ou une 15aine de gouttes à mettre dans une gourde

Pour un meilleur accompagnement, se référer à un professionnel certifié qui saura vous conseiller au plus près des besoins de votre enfant. 

Des plantes adaptés pour retrouver la sérénité

En première intention, vous pouvez préparer des infusions de mélisse. Cette plante aide les enfants à trouver le sommeil et à calmer leurs angoisses. Elle est reconnue pour ses qualités relaxantes et apaisantes. La mélisse est toute indiquée pour soulager les effets du stress : « boule au ventre », de digestion difficile, sommeil perturbé chez les enfants comme chez les adultes…

La camomille matricaire ou allemande permet de calmer les tempéraments agités et colériques. Elle aide les jeunes enfants à désamorcer les frustrations de la journée souvent manifestées par des pleurs et des colères. Les jeunes écoliers de maternelle qui doivent apprendre à gérer leurs frustrations pendant la journée peuvent parfois « exploser » le soir. La camomille matricaire en infusion (en plus d’une écoute active) permet d’alléger leurs émotions.

La passiflore est traditionnellement utilisée pour aider l’endormissement. Elle est aussi très efficace pour aider l’enfant à se concentrer. En effet, elle évite l’  « éparpillement mental ». Cette plante sera donc indiquée pour les enfants dont la concentration est légère et qui auront besoin d’un coup de pouce pour focaliser leur attention sur un temps précis. 

Un vaporisateur DIY aux huiles essentielles pour éloigner les soucis

Avec votre enfant, fabriquez un vaporisateur aux huiles essentielles pour éloigner les doutes et les peurs. 

Dans un flacon remplit d’eau, diluez quelques gouttes d’ une huile essentielle (très peu) qu’il aura choisi pour son parfum et de quelques gouttes de lavande aspic. Vous pouvez, pourquoi pas, y inscrire une formule magique selon l’âge de votre enfant. Bien secouer avant de vaporiser sur l’oreiller le soir, dans la chambre au moment du coucher ou sur un mouchoir en journée. La lavande possède des propriétés calmantes. Elle aidera à temporiser les esprits anxieux. 

Un sommeil de qualité pour un apprentissage de qualité

Il est primordial d’instaurer un cadre sécurisant au moment du coucher pour que l’enfant trouve le sommeil rapidement. L’appréhension de la rentrée peut être une source d’agitation au moment du coucher. Dès à présent, il est bon pour votre enfant de reprendre les habitudes du temps scolaire : se coucher tôt, à heure fixe suivant un rituel que vous aurez ensembles établi. 

Souvent, au moment du bisou du soir, les langues se délient… Profitez-en ! Sans en faire toute une histoire et l’inquiéter pour rien, sondez-le pour connaître son avis sur sa rentrée à venir. Demandez-lui comment il envisage ses retrouvailles avec ses copains, comment il a prévu de s’habiller, qu’est-ce qu’il espère apprendre, etc… Vous saurez trouver les mots justes, positifs, plein d’espoir et réconfortants. Faites-vous confiance et vous verrez, votre enfant n’aura plus lieu de s’inquiéter pour sa rentrée !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.