Mémoire & intellect

Aluminium : poison quotidien

De nouveaux cas de la maladie d’Alzheimer apparaissent chaque année et les chiffres des statistiques sont en augmentation considérable depuis plusieurs décennies maintenant. Des études ont été établies par diverses universités belges et elles prouvent que 9,3% de la population de plus de 65 ans est atteinte de démence. Ce taux augmente avec l’âge pris en compte pouvant aller jusqu’à 35% pour les plus de 90 ans. Les femmes sont les plus atteintes et le nombre de personnes touchées augmentera encore et encore pour atteindre une progression importante avec un nombre de 251 000 cas dès 2030, ce qui est presque le double en à peine une vingtaine d’années.

 

Alzheimer : une réelle épidémie, un vrai fléau qui nous attend dans les années à venir

Alzheimer, c’est le cerveau qui ralentit petit à petit, le quotidien qui devient difficile, les troubles qui s’installent pour affecter, au final, la mémoire à long terme. Si nous nous attardons sur l’aspect physiologique, nous expliquons cette maladie par l’accumulation de cellules sous forme de dépôt. Cet amas s’agglomère dans le cerveau et ne s’élimine plus, il stagne sans aucun espoir d’être évacués normalement un jour. Ces déchets provoquent la démence, la sénilité.
Outre les causes génétiques et médicales connues, d’autres facteurs de risques sont nombreux et il est important de comprendre qu’il s’agit d une maladie de société. En effet, les responsables sont simplement les modes de vie et de consommation que nous avons adaptés ces derniers temps ainsi que l’environnement dans lequel nous vivons. Mettons le doigt sur un élément favorisant cette maladie : l’aluminium.

Sachez que si les vérités sont différentes d’une personne à une autre, si les opinions à ce sujet divergent, il a néanmoins été prouvé que l’aluminium accélère les maladies de type dégénératif, à savoir par exemple Alzheimer.
« A la fin des années 1980, une anglaise nommée Carole Croix est décédée d’Alzheimer à l’âge précoce de 58 ans. L’autopsie avait alors révélé un taux anormalement élevé d’aluminium dans le cerveau. Quelques années plus tôt, 20 tonnes de sulfates d’aluminium avaient été déversés dans l’eau qui approvisionnait la ville. »

 

L’aluminium : le responsable

L’aluminium, on en trouve maintenant absolument partout : dans notre alimentation, dans les vaccins, dans l’eau, dans nos casseroles, dans les contenants alimentaires tels les canettes de boissons gazeuses etc.

aluminium

Il est aujourd’hui presqu’impossible de l’éviter et pourtant il est nocif et nous pouvons aller jusqu’à dire qu’il est mortel avec l’usure du temps. En effet, les doses accumulées au sein de notre organisme peuvent avoir des conséquences gravissimes. Les dégâts se passent au niveau du cerveau et pour y parvenir, l’aluminium va se servir de notre alimentation pour voyager au cœur de notre organisme et se faufiler là il fera le plus de mal, là où il atteindra la source des problèmes, là où il nous tuera à petit feu. Ne remercions ni l’aspartame ni le glutamate qui servent de transporteurs ; un exhausteur de goût et un édulcorant qui ont des rôles que l’on pourrait qualifier de funestes.

 

Quelles sont les solutions face à ce fléau ?

En devenant responsables et conscients de notre santé, il est tout à fait possible de restreindre l’arrivée de la maladie ou l’empêcher d’arriver jusqu’à nous tout simplement. Pour cela, il est capital d’éviter un maximum les polluants tel que l’aluminium.

Devenez cohérent dans votre manière de vous alimenter mais également dans votre façon de vivre. Hors de question, bien entendu, de vivre en totale autarcie comme un ermite pour éviter l’évolution de notre monde mais parfois il est important de comprendre qu’il y a des choix à faire pour notre santé et notre évolution :

  • Bien choisir ses contenants alimentaires (canettes, berlingot de jus de fruits, …) ainsi que ses casseroles que nous préférerons en Téflon par exemple.
  • Choisir ses produits cosmétiques en conscience et donc en bannissant ceux qui contiennent de l’aluminium : Attention aux déodorants !
  • Préférez une alimentation de qualité biologique qui sera de toute façon moins contaminée.
  • Supprimez de votre quotidien l’aspartame ainsi que le glutamate qui favorisent la circulation de l’aluminium jusqu’à votre cerveau.
  • Attention également avec les produits issus de l’industrie alimentaire car les industriels n’ont aucun scrupule à nous empoisonner : l’humain n’est pas au centre de leur intérêt mais bien leur profit.
  • Enfin, jetez de vos tiroirs, bien entendu, les rouleaux de papier aluminium.

Ne laissez pas ces polluants devenir maître de votre santé.

Article précédent

Hygiène corporelle : source de maladie autoimmune ?

Article suivant

Le sucre, le facteur de risque n° 1 de l’Alzheimer

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je travaille principalement sur l’harmonie, l’équilibre vital et la santé globale des femmes grâce à la nutrition, la phytothérapie, l'équilibre émotionnel et énergétique.
Investie à 100% dans mon métier, j'accompagne un maximum de personnes sur le chemin de la santé et du bien être.

1 Commentaire

  1. Parans
    06/06/2016 à 6:51 — Répondre

    MERCI pour toutes vos précieuses infos sur notre santé, j’ai fait partager.

Laisser un commentaire