Menu & recherche
Après l’hiver, un petit nettoyage s’impose

Après l’hiver, un petit nettoyage s’impose

Bien que le froid soit encore présent, nous sommes en mars et le printemps frappera bientôt à la porte. Qu’il s’agisse des traditions ancestrales, de nos grands-mères, de médecine naturelle ou de naturopathie, de tout temps il est recommandé en cette période d’effectuer un nettoyage de l’organisme. Cette démarche peut consister en un drainage du foie, organe considéré comme le pilier de notre santé est souvent négligé par la médecine officielle.

 

Le foie est la plus grosse glande de l’organisme.

Cette véritable centrale chimique du corps effectue un travail colossal et absolument indispensable à la vie. Il assure 3 fonctions essentielles :

  1. Digestion jusqu’à réduire les aliments en éléments simples afin de les rendre utilisables par le corps.
  2. Transformation, recyclage et synthèse de substances indispensables au métabolisme basal (enzyme, hormones, cholestérol…).
  3. Détoxication ou détoxination, c’est-à-dire transformation des « poisons » absorbés (médicaments, métaux lourds, toute substance chimique) qui une fois transformés pourront être plus facilement éliminés par les reins.

 

Même si l’on observe une hygiène de vie stricte, malheureusement dans notre monde actuel plus personne n’échappe aux multiples sources de pollution depuis la gestation (transmission des toxiques de la mère), en passant par le plus jeune âge (vaccination, antibiotique à outrance…) et bien entendu à l’âge adulte (pollution atmosphérique, amalgames dentaires, alimentation dénaturée et saturée d’additifs, etc.).

Les sources de toxiques sont actuellement tellement nombreuses que les processus naturels d’élimination et de détoxication sont saturés et deviennent insuffisants, car le foie lui-même est souvent engorgé, fatigué et ne remplit plus totalement son rôle d’organe purificateur.

Puisqu’en hiver la période de fêtes nous amène à faire quelques excès et que le métabolisme basal se ralentit, les déchets s’accumulent. Il apparaît donc d’autant plus important de drainer le foie. C’est une véritable démarche préventive.

 

Un drainage de printemps permettra de nettoyer l’organisme en profondeur et sans risque.

Ce « grand nettoyage » s’accompagnera de bien d’autres effets positifs tels qu’élimination de fatigue accumulée, regain d’énergie vitale et de tonus, rajeunissement du corps et de la peau et parfois d’une légère perte de poids.

Pour effectuer ce drainage, la nature met de nombreuses plantes à notre disposition : pissenlit, boldo, radis noir, fumeterre, aloès vera, citron, artichaut, chardon Marie…

aloe vera

Le chardon Marie est particulièrement intéressant pour la silymarine contenue dans toutes les parties de la plante. Ce complexe de flavonoïde principalement composé de silybine, de silychristine et de silydianine présente de réelles vertus hépatoprotectrices et régénératrices du foie. La silybine est un fluidifiant biliaire et neutralise efficacement différents radicaux libres. La silymarine peut aller jusqu’à la régénération des tissus lésés du foie et de manière préventive elle protège cet organe des effets toxiques des polluants chimiques.

 

Quant aux graines de chardon Marie, elles contiennent de la bétaïne et des acides gras essentiels qui peuvent aider à diminuer les phénomènes inflammatoires et réguler les taux de cholestérol.

Afin d’aider votre corps au drainage, vous pouvez également alléger votre alimentation, pratiquer une monodiète (ne consommer qu’un seul aliment pendant quelques jours) pour faire une cure de jus dans lesquels vous intégrez ces plantes en vertu dépurative. Ces plantes peuvent également être utilisées en tisane, en décoction ou sous forme de complément alimentaire.

Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.