Argent Colloïdal, une alternative aux antibiotiques

L’antibiorésistance est un fait qui, à l’heure actuelle, inquiète grandement l’OMS. L’Organisation a d’ailleurs créé fin 2015 le GLASS, un programme international de surveillance de la résistance aux antibactériens auquel une cinquantaine de pays (y compris la France ) participe.

Les antibiotiques de synthèses sont utilisés pour soigner des infections bactériennes mais, mal ou trop employés, ils poussent les germes à muter, rendant les traitements complètement inefficaces.

Selon un rapport ministériel de 2015, « 160 000 patients contractent chaque année une infection par un germe dit multi-résistant, et près de 13 000 patients en meurent directement ». Il est donc urgent de se pencher sur des solutions alternatives qui, de surcroît, ont déjà fait leur preuve auparavant.

L’une de ces solutions est l’Argent Colloïdal. Voyons dans les prochaines lignes, quels sont les intérêts à renouer avec cette formule jadis utilisée pour prévenir et soigner différentes affections.

L’Argent Colloïdal : sa composition et son mode d’action

 L’Argent Colloïdal est une solution ionique liquide et incolore dans laquelle sont mélangées de l’eau extra pure et des microparticules d’argent. Avant la découverte de la pénicilline et des antibiotiques, l’argent était communément utilisé pour traiter les infections. A l’époque où l’eau n’était pas toujours de bonne qualité, on mettait une pièce d’argent dans un pichet pour la rendre potable. Catalyseur d’oxydation, il s’oppose au développement des germes et est un bactéricide puissant.

Les microparticules d’argent mesurant moins d’un nanomètre passent sans difficulté la barrière membranaire des bactéries afin d’en neutraliser leur toxicité. Par ailleurs, sa forme colloïdale le rend parfaitement bio-assimilable sans risque de surdosage.

Les propriétés et l’utilisation de l’Argent Colloïdal

Tout l’intérêt de l’argent colloïdal repose sur ses propriétés antiseptique, bactéricide, antiviral, antifongique et surtout comme antibiotique, sans les effets secondaires de ces derniers lorsqu’ils sont de synthèse (altération du microbiote intestinal, résistance notable de certaines bactéries …).

Interdit en France en usage interne et déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes, l’argent colloïdal peut tout de même être d’un grand secours dans les cas suivant :

  • Aider à nettoyer, à désinfecter et à apaiser une peau lésée, abîmée, écorchée, égratignée, gercée, atteinte de mycose, d’eczéma ou de psoriasis. Pour cela, appliquez directement sur la peau à l’aide d’un coton quelques vaporisations de cette solution.
  • Dilué en bain de bouche, il peut soulager et prévenir les aphtes, les affections fongiques, les problèmes odontologiques (saignements des gencives, abcès, parodontite, etc…) et en gargarisme pour toutes les affections de la gorge (pharyngite, amygdalite…) .
  • Pour les soucis de sinusite ou de rhinite à répétition, vaporisez quelques gouttes directement dans les narines. Vous pouvez aussi effectuer un lavement grâce à un lota dans lequel vous y diluerez une cuillère à café d’argent colloïdal dans un peu d’eau à température ambiante.
  • Quelques gouttes dans les oreilles pour calmer toute irritation, inflammation ou infection.
  • Si vous souffrez d’affection vaginale (inflammation, mycose, infection), vous pouvez effectuer des lavements vaginaux avec une cuillère à café d’argent colloïdal diluée dans un peu d’eau.

Les autres champs d’application de l’Argent Colloïdal

Par ailleurs, il est intéressant de savoir que l’argent colloïdal peut vous accompagner dans vos tâches domestiques lors de stérilisation de surfaces (plan de travail, toilette, salle de bain) et de matériel. Veuillez cependant à ne pas le mettre en contact avec des ustensiles métalliques.

Dans le domaine vétérinaire, il est tout à fait possible d’utiliser l’argent colloïdal pour désinfecter une plaie ou nettoyer un œil ou des oreilles suintants. 

Petite astuce (et non des moindres!), pour « sauver » votre plante préférée, vaporisez quelque peu de cette préparation sur les feuilles contaminées par des bactéries, parasites et champignons. Pour ce faire, versez dans l’eau d’arrosage 1 cuillère à café d’argent colloïdal.

L’argent colloïdal a fait ses preuves depuis des siècles et revient en force ses dernières années. L’un de ses plus grands intérêts est que les différents germes auxquels il s’attaque ne développent aucune résistance.

Cependant, il est important de bien veiller à sa qualité : il doit être incolore voire doré mais en aucun cas brun. Son mode de fabrication doit aussi être vérifié ainsi que sa concentration en argent (de 6mg/l à 30mg/l). Quant à son stockage, il doit se trouver dans une bouteille en verre teintée, à l’abri de la chaleur et de la lumière.

Pour terminer, je souhaiterais insister sur le fait que les conseils présentés ci-dessus ne se substituent nullement à une consultation médicale ni à tout traitement ordonné par votre médecin.