L’argile blanche ou l’argile des peaux sensibles

L’argile blanche ou l’argile des peaux sensibles
5 (100%) 1 vote

Moins connue que l’argile verte, l’argile blanche a toute sa place dans votre salle de bain. Utilisée depuis des millénaires, on en retrouve des traces dans des papyrus égyptiens mais également dans des textes datant de l’antiquité grecque et romaine dans lesquels, ses propriétés cosmétologiques y étaient exposées.

L’argile blanche de type Kaolin

L’argile blanche de type kaolin est l’argile blanche la plus répandue. Elle est idéale en interne ou en bain de bouche pour tous les problèmes gastriques et gingivaux. Elle entre également dans la composition de dentifrice maison.

Pour la prise en interne, il s’agit de boire de l’  « eau d’argile ». Pour ce faire, il suffit de mettre une cuillère à café d’argile blanche dans un grand verre d’eau puis de le laisser décanter toute une nuit. Le lendemain matin, ne boire que l’eau de surface sans remuer. Comme toutes les argiles, il faut la consommer loin de toute prise médicamenteuse.

Attention, la prise en interne est contre-indiquée chez les personnes souffrant d’hypertension artérielle et les enfants. Les femmes enceintes doivent se référer aux conseils de leur médecin.

L’argile blanche du Maghreb : le Ghassoul (prononcé rassoul)

Ghassoul vient de l’arabe dialectal marocain ghassala qui signifie « laver ». De couleur blanche, plus ou moins grisâtre, cette argile ne se trouve qu’aux pieds du Moyen Atlas, dans des mines souterraines à 200km au sud de Fès. Dans la tradition maghrébine, la ghassoul est un élément important dans le rituel du hamman, tout comme le savon noir et le gant kessa (gant en crêpe plus ou moins rugueux pour exfolier les peaux mortes).

Cette argile est par ailleurs riche en silicium, magnésium, fer, sodium, potassium , phosphore et zinc. Sa faible teneur en oxyde d’aluminium et de calcium lui confère des propriétés adoucissante et moins agressives que l’argile verte.

L’argile blanche pour prendre soin de sa peau et de ses cheveux naturellement

Depuis des siècles, les Marocaines se lavent le corps et les cheveux grâce au ghassoul qui est une argile dite saponifiante en préparant une pâte avec de l’eau de rose ou de jasmin. La douceur de cette argile est parfaitement adaptée aux peaux fragiles, sèches ou réactives n’altérant en rien leur film hydrolipidique protecteur. Contrairement à l’argile verte qui a tendance à assécher la peau, l’argile blanche la nourrit et la laisse douce à souhait.

Utilisée en masque sur le visage en y ajoutant des eaux florales dans la préparation, l’argile blanche absorbe l’excès de sébum ainsi que les impuretés responsables de boutons et points noirs sur le visage, le haut du dos et du buste. Purifiante, légèrement exfoliante, adoucissante, régénérante, elle protège l’épiderme des agressions extérieures (pollution, maquillage etc…).

Bon à savoir: de part sa douceur d’action, il est également possible de l’utiliser comme soin du contour des yeux pour éliminer les cernes en y incorporant de l’eau florale de bleuet.

Sa capacité à réguler le sébum fait que son utilisation est fortement recommandée pour les cheveux gras. L’argile blanche est un shampoing naturel qui ne mousse pas mais lave, démêle, fortifie et rend le cheveu brillant et soyeux.

Pour les cheveux abîmés : préparez une pâte fluide avec un mélange de ghassoul et d’huile d’argan puis l’appliquer sur les longueurs avant de laisser reposer au moins 1h.

Conseil de préparation et d’utilisation

Il est recommandé d’éviter tout ustensile en métal lors de la préparation de masque, cataplasme et autre pâte car le transfère d’ions altérerait les propriétés de l’argile. Préférez le verre ou le bois.

L’argile absorbe les impuretés. Une fois utilisée, ne pas la réemployer.

L’argile a tendance à s’accumuler dans la tuyauterie. Tâchez au mieux de faire couler assez d’eau chaude pour l’évacuer ou, au mieux, de retirer et/ou jeter  l’excédent à la poubelle ou dans le jardin.

L’argile blanche est l’alliée parfaite des peaux sèches, fragiles, exigeantes et délicates ainsi que des cheveux gras et/ou abîmés. Également utilisé à des fins médicales, ce remède ancestral des contrées d’Afrique du Nord est de plus en plus présent dans la cosmétique occidentale visant à promouvoir le naturel, le 0 déchet et le « fait-maison ». Cependant, il est important de garder à l’esprit qu’il n’y a qu’un seul endroit sur Terre où l’on trouve le ghassoul, et qu’il est de notre devoir en tant que consom-acteur d’agir éthiquement  en exigeant des conditions de production respectueuses de l’homme et de l’environnement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.