Armoise : les bienfaits de la plante sur votre santé

Armoise : les bienfaits de la plante sur votre santé
5 (100%) 1 vote


L’armoise, considérée comme une plante magique et féminine par les Anciens, est traditionnellement utilisée pour pour régulariser le cycle hormonal ou faire revenir les menstruations. Hippocrate la conseillait déjà pour ses propriétés emménagogues. Découvrez dans cet article les bienfaits de cette plante du féminin.

Description de l’armoise en Botanique 

Artemisia vulgaris de son nom latin appartient à la famille des astéracées.  Elle est également connue sous les appellations artémise, herbe de feu ou herbe de la Saint Jean.

L’armoise est une plante vivace, haute de 0,60 à 1 m et est assez répandue dans une grande partie de hémisphère nord. On la retrouve généralement dans les lieux incultes, les long des routes ou des chemin de fer, dans les talus. 

Le Petit Larrousse des plantes qui guérissent la décrit ainsi : « Ses nombreuses tiges rougeâtres portent des feuilles profondément divisées qui présentent un contraste étonnant entre leur face supérieure, d’un vert foncé, et inférieure, blanchâtre et cotonneuse. De juin à septembre, les minuscules fleurs vert jaunâtre étirent leurs grappes lâches à l’extrémité des rameaux. Leur charme ne réside pas dans leur aspect mais dans la douce odeur d’encens qu’elles dégagent lorsqu’on les froisse. »

Principaux constituants de l’armoise

L’armoise est principalement constituée de flavonoïdes aux vertus anti-oxydantes et en composés d’ essences aromatiques comme le camphre, le bornéol (analgésiant) et la thuyone (en infime quantité) qui est une molécule que l’on retrouve également dans l’absinthe et dont les effets seraient fortement toxiques à forte dose, provoquant ainsi des convulsions, une certaine inhibition voire des hallucinations.

Mais rappelez-vous que ce sont les propriétés toxiques de la plante qui en font toute son efficacité. Il est donc extrêmement important de prendre conscience que la phytothérapie n’est pas une médecine « douce » et qu’elle doit être menée par un professionnel : médecin, pharmacien, herboriste ou naturopathe.

Les propriétés médicinales de l’armoise

Comme évoqué en introduction, Hippocrate (460 av J.-C. – 377 av. J.-C.) vantait déjà à cette époque les propriétés emménagogues de l’armoise. Cette plante du féminin a donc la particularité de favoriser l’arrivée des règles, d’harmoniser le flux sanguin ainsi que d’en faciliter l’écoulement.

Par ailleurs, l’armoise aide également à la détoxification du foie, calmant de ce fait les inconforts liés à cette période particulière. 

L’amoise : nos conseils d’utilisation

L’armoise est contre-indiquée pendant la grossesse. Pour l’anecdote, Diego de Torres, grand écrivain mais aussi médecin espagnol du XVII siècle, conseillait des cataplasmes de feuilles d’armoise broyées sur le bas-ventre des femmes enceintes pour déclencher les contractions au moment de l’accouchement. 

Pour favoriser l’apparition des menstruations :

Préparez une infusion avec une demie à 1 cuillère à café d’armoise séchée par tasse . Laisser infuser 5 minutes. Boire 1 à 2 tasses par jour. 

À savoir : Son goût est très amer…

L’armoise en médecine traditionnelle japonaise et chinoise

En médecine traditionnelle japonaise et chinoise, la technique du moxa consiste à faire brûler sur la peau en l’un des 660 points d ‘acupuncture des petits tas de feuille d’armoise apposées en cône afin de se consumer lentement. La chaleur ainsi dégagée stimule ou disperse le flux énergétique du point d’acupuncture en question. 

L’armoise en cuisine

Une autre façon de bénéficier de ses propriétés est de l’intégrer dans sa cuisine ! 

Les feuilles rappellent la saveur de l’artichaut et servent à préparer de bons beignets. Au japon, les feuilles sont blanchies puis accompagnées avec du sésame grillés et assaisonnées à la sauce soja. Les feuilles aromatisent et colorent les boulettes de riz gluants , les mochis. 

Les légendes autour de l’armoise

Certains racontent que l’armoise serait dédiée  à la déesse grecque Artémis, protectrice de femmes,  des animaux et de la nature sauvage. Pour d »autres, ce serait en hommage à  Atémise, reine de Carie et veuve de Mausole dont elle fit construire un mausolée (celui d’Halicarnasse ) en sa mémoire et qui deviendra l’une des 7 Merveilles du Monde dans l’Antiquité. 

Cependant ces deux personnages féminins sont l’une et l’autre réputées pour être des expertes des plantes, en gynécologie et protectrice des femmes.

Dans certaines régions de France, la tradition voulait que l’on jette un bouquet d’armoise dans le feu pour une année sans lumbago !

Les conseils sus-présentés ne se substituent nullement à une consultation avec votre médecin ni à votre traitement en cours ou à venir. Pour un accompagnement personnalisé, il est recommandé de consulter un naturopathe qui saura établir avec votre collaboration un protocole adapté en hygiène de vie au naturel.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.