fbpx
Accueil / Santé Naturelle / Humeur / Blue Monday : comment passer au travers ?

Blue Monday : comment passer au travers ?

Blue Monday est considéré comme le jour le plus déprimant de l’année et tombe généralement le 3ème lundi de janvier. Découvrez son origine et surtout, comment faire pour ne pas succomber à l’appel de la sirène.

Origine du Blue Monday

C’est en 2005 que la campagne publicitaire britannique de Sky Travel évoque ce Blue Monday. En effet, selon eux, le 3ème lundi de janvier serait le jour le plus déprimant de l’année car :

  • c’est un lundi : considéré comme le pire jour de la semaine pour beaucoup la paye n’est pas encore tombée
  • les frais des fêtes de fin d’années ont laissé les comptes bancaires à sec
  • la météo est souvent peu clémente
  • les bonnes résolutions ne sont qu’un lointain souvenir

Formule du Blue Monday

avec : W Weather (météo), (D-d) debt (différence des dettes contractées à la période des fêtes avec la capacité effective de remboursement avant la prochaine paie), T Time (temps écoulé depuis Noël), Q (temps écoulé depuis nos résolutions du Nouvel An), M (Manque de motivation), Na (besoin d’agir)

source : Wikipédia

Cette formule élaborée en amont et signée par Cliff Arnall, psychologue et ancien tuteur de l’université Cardiff, n’aurait cependant pas de sens selon son signataire. Cependant, celle-ci a le mérite de mettre en lumière cette période vécue comme difficile et déprimante par beaucoup de personnes.

Coup de pub ou coup de blues ?

Évidemment, au vu de l’historique de cette appellation, il y a fort à penser que ce Blue Monday soit un coup de marketing car Sky Travel souhaitait promouvoir au travers de cette campagne les bienfaits des voyages en janvier et que Cliff Arnall fut aussi missionné pour calculer le meilleur jour de l’année qui tomberait selon lui le 3ème vendredi de juin et cela pour…. une marque de glace !

Évidemment, au vu de l’historique de cette appellation, il y a fort à penser que ce Blue Monday soit un coup de marketing car Sky Travel souhaitait promouvoir au travers de cette campagne les bienfaits des voyages en janvier et que Cliff Arnall fut aussi missionné pour calculer le meilleur jour de l’année qui tomberait selon lui le 3ème vendredi de juin et cela pour…. une marque de glace !

Le ton est donné : le Blue Monday est une affaire de com’ sous couvert d’observations et de réflexions psychologiques. La réelle déprime que certains ressentent en cette période ne se cantonne pas uniquement à cette journée, pour peu que ce fameux lundi soit ensoleillé…
En effet, cette période est encline à provoquer différents sentiments de mal-être plus ou moins passagers allant du coup de blues ponctuel et isolé à la véritable dépression saisonnière.

Et si vous souffriez de dépression saisonnière ?

La dépression saisonnière est reconnue comme étant une maladie psychique s’étalant de la fin novembre à début mars. Le sentiment de vide intérieur est fort et paralysant.
Il ne faut pas confondre baisse de moral et dépression saisonnière. Cette dernière est en continue, chaque jour et doit être sérieusement suivie par un professionnel.

Comment pallier au vague à l’âme hivernale ?

L’hiver est une petite mort. La vie retourne dans les racines en attendant le printemps prochain. C’est une période de latence, d’entre-deux, de repos, de remise à zéro. En observant la nature, vous remarquez que tout est au ralenti, comme suspendu. Il se passe exactement la même chose en nous sauf que nous nous sommes complètement déconnectés de cette nature, notre nature. Il est donc normal d’avoir envie de rester cloîtrer chez vous, de ne rien faire et d’attendre que le printemps reviennent. Dans l’ancien temps, les paysans profitaient de cette période pour se reposer, affûter leurs outils et préparer doucement le retour des beaux jours.
En commençant par prendre conscience de votre rythme naturel instinctivement calé sur les saisons, vous apprendrez à mieux gérer vos émotions et vos ressentis. Vous faîtes parti de ce tout. Ne culpabilisez plus de ne pas réussir à tenir le rythme de cette course effrénée imposée par nos modes de vie !

Renouer avec vos petits plaisirs

Visiter un proche, boire un café avec un.e ami.e, partager un bon repas, aller chez le coiffeur, sortie au cinéma, vous balader, vous faire masser, vous (faire) offrir des séances chez un thérapeute sont d’autant de piste pour renouer avec des petits plaisirs du quotidiens. En vous ouvrant à la vie, vous vous donnez toutes les chances de passer au travers des mailles du coup de blues de janvier.

Faire une activité ressource

Quand on ne va pas bien, la motivation est quasi nulle. Renouer avec un activité qui vous fait plaisir, qu’elle soit physique ou artistique. L’idée est de vous octroyer des moments pour vous durant lesquels vous posez votre mental tout en vous adonnant à une passion. Cela est extrêmement enrichissant, ressourçant et galvanisant. Vous vous reconnectez avec vos aspirations profondes , vous vous videz l’esprit : vous pratiquez une méditation sans vous en rendre compte ! Il n’est plus à prouver les nombreux bienfaits de la méditation sur le corps et sur l’esprit.

Quand le ventre va, tout va !

Des études scientifiques sortent chaque année depuis une dizaine d’année s’accordant toutes à l’importance d’un microbiote de qualité pour une bonne santé mentale. En effet, votre intestins contient autant de neurones que le cerveau d’un petit chien ! 95% de la sérotonine est synthétisé à partir de votre flore intestinale avant d’être « envoyée » dans votre encéphale via le nerf vague. C’est dire à quel point ce que vous mangez est crucial pour votre santé tant physique que psychique. Faites une cure de probiotiques et privilégiez des aliments prébiotiques pour nourrir les bonnes bactéries : boissons et mets lacto-fermentés (choucroute, komboucha, kéfir…), fibres …

Le safran, un anti-dépresseur naturel

En plus de calme et de repos, vous pouvez faire appel aux plantes. Le safran est un anti-dépresseur naturel reconnu. Les études ont montré qu’il aide à la synthétisation de la sérotonine qui est l’hormone de la bonne humeur et serait tout autant efficace que des anti-dépresseurs de synthèse dont les effets sont parfois discutables.

Vitamine D, du soleil concentré

De novembre à mars, il est recommandé de faire une dose journalière de vitamine D. Celle-ci est synthétisée par la peau sous l’action des UVB du soleil. 80% de la population occidentale serait en déficit. Cette vitamine aide à la consolidation des os en s’alliant au calcium mais pas seulement ! Elle protège du cancer et joue un rôle important dans la stabilisation de l’humeur.
Pour pallier au manque d’ensoleillement, faites une cure de vitamine D naturelle sous forme de complément alimentaire. Le dosage dépendra des instructions du laboratoire.

Pour conclure avant le Blue Monday

Le Blue Monday est peut-être une énorme stratégie marketing mais cela ne nous empêche pas de reconnaître cette période comme déprimante pour beaucoup d’entre-nous. Ces quelques astuces naturelles vous invitent à prendre soin de vous et surtout à ne pas considérer la dépression hivernale comme une fatalité. Cependant, si vous êtes en souffrance, consultez un professionnel de l’accompagnement !

A propos Alexia Bernard

Alexia Bernard naturopathe-iridologue certifiée du CNRI d'André Lafon en 2012. Consciente des richesses que procure la Nature, j'ai toujours été sensible aux méthodes naturelles de santé. La naturopathie est venue à moi et, ravie de ses bienfaits, j'ai décidé d'entamer ce long apprentissage afin de partager mes connaissances et d'aider mon prochain.

Vérifiez également

Pourquoi est-on frileux ?

5.0 01 Nous sommes en plein hiver et pendant que vous attendez patiemment le bus, …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.