Les dangers du cadmium, un poison encore méconnu

On vous met régulièrement en garde contre les effets nocifs de l’aluminium ou du plomb … Or il existe un autre métal qui peut gravement nuire à votre santé et dont on parle trop peu. Focus sur le cadmium, un métal qui fait mal.

Le cadmium : mais qui est-il ?

Le cadmium est un métal, présent dans le sol, les roches, l’eau et l’air, très prisé pour ses vertus anti-corrosion. Dès le début du XXème siècle il est utilisé pour la fabrication de piles alcalines, de batteries, de fusibles,  de roulements à bille, de plats métalliques destinés à la congélation, de plastiques thermorésistants…

Il fait partie de ce qu’on appelle « les métaux lourds ». Il s’accumule dans l’organisme tout au long de notre vie et est excrété de manière extrêmement lente via l’urine et les selles.

Chaque fois que nous ingérons du cadmium, une partie est stockée dans nos reins, poumons et notre foie, provoquant à trop grosse dose, des lésions irréversibles.

Les modes de contamination par le cadmium

Comme mentionné ci-dessus, le cadmium est présent dans le sol, les roches, l’eau et l’air. Par ce biais, il contamine les végétaux et les animaux, se retrouvant ainsi dans notre alimentation. Les aliments les plus contaminés sont les fruits de mer, les poissons, les viandes (surtout dans les abats : foie et reins), les céréales, les fruits et les légumes.

Un autre mode de contamination est le tabagisme. Le cadmium, présent dans les cigarettes, est un métal volatile. Il passe dans les fumées et est inhalé par les fumeurs. Notez que l’absorption via les voies respiratoires est importante (50%).

Dans certains métiers, la contamination peut également se faire via l’inhalation de poussières ou fumées.

L’intoxication au cadmium

L’intoxication au cadmium peut être aiguë ou chronique. Une intoxication aiguë peut provoquer des problèmes respiratoires (irritation pulmonaire sévère, pneumonite chimique, oedème pulmonaire), digestifs (irritation de l’épithélium gastro-intestinal, nausées, vomissements, diarrhée), rénaux et des effets neurotoxiques (diminution de l’attention, de la vitesse, de la mémoire, neuropathie périphérique).

L’intoxication chronique se manifeste par une atteinte de l’état général, surtout au niveau respiratoire (emphysème, dyspnée) et rénal (néphropathie, insuffisances rénales, …), provoquant des lésions permanentes, même si l’exposition cesse.

Autres effets néfastes du cadmium sur la santé

Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) considère que le cadmium et ses composés sont cancérogènes pour l’homme (Cancers pulmonaires, des reins, de la prostate, …).

Certains spécialistes classent également le cadmium dans la liste des perturbateurs endocriniens. Les enfants entre 3 et 9 ans sont les plus exposés car leur consommation de nourriture est importante par rapport à leur poids, ce qui en fait des cibles de choix.

La pollution agricole en cause

La production agricole industrielle est en grande partie responsable de la contamination humaine au cadmium. Engrais chimiques, boue provenant de stations d’épuration, rejets de la métallurgie, … contaminent les sols et les aliments qui y poussent (céréales, fruits, légumes, pommes de terre, …). Il est donc important de modifier notre manière de nous alimenter afin de limiter les sources de contamination.

Le meilleur moyen de le faire ? Consommer un maximum d’aliments d’origine biologique !

Cadmium : La pollution agricole en cause

Alors que faire ?

  • Différentes études ont montré qu’il était possible de diminuer le cadmium présent dans l’organisme, notamment en consommant régulièrement des aliments riches en zinc.
  • Le fait de consommer régulièrement des anti-oxydants permet également de lutter contre l’effet pro-oxydant des métaux lourds dont le cadmium fait partie.
  • Une autre manière de diminuer l’exposition au cadmium est de diminuer, voire arrêter de fumer.

Rappelons le cadmium inhalé est stocké à raison de 50 % par le corps.

Dans tous les cas, si vous modifiez votre alimentation et votre style de vie, vous pourrez limiter les sources de contamination et même diminuer les taux de cadmium présents dans votre organisme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.