Défenses naturellesEnergie

Cette vitamine peut vous sauver la vie !

vitamine-d

Actuellement nos autorités et médecins traditionnels semblent redécouvrir l’importance des taux sanguins de vitamine D et son lien avec l’exposition au soleil.

Or déjà dans les années 1920 et 1930, May Mellanby et ses collègues à Sheffield en Angleterre avait réalisé des études au sujet de l’impact de la vitamine D sur les dents. Ces premières expériences ont été menées sur des chiens. Les études suivantes ont été effectuées sur des enfants chez lesquels le lien entre vitamine D et carie ont une nouvelle fois été démontré.

Depuis bon nombreux d’autres études portant sur des enfants ont été entreprises à New York et à travers le monde. La conclusion est claire, le développement de caries dentaires varie en fonction de la saison, de l’exposition aux ultra-violets-b artificiels (UVB) et de la prise orale de la vitamine D. Pour empêcher le développement des caries, il faut une prise quotidienne de 800 unités internationales (UI) au minimum (2000 est meilleur) et cela surtout dans les zones géographiques peu ensoleillées. Il semble que l’utilisation de la vitamine D soit la meilleure prévention pour réduire les caries dentaires. On nous a pourtant rabâché les oreilles avec le bénéfice du fluor, alors que la fluoration de l’eau provoque des problèmes de santé tels que la fluorose qui atteint les dents et les os. La vitamine D par contre a un effet inverse totalement bénéfique puisqu’elle réduit de manière significative la formation de la carie dentaire et renforce la calcification des os.

Aux USA, la plupart des eaux du réseau public sont traitées au fluor malgré les preuves indéniables de la toxicité du fluorure. Plus de 40 pour cent d’enfants et d’adolescents américains montrent des signes de surexposition au fluorure, alors qu’ils sont pour la plupart carencés en vitamine D. Cela se manifeste par des taches brunes sur les dents, mais on sait qu’à long terme le fluorure entraîne également énormément d’autres problèmes de santé. On sait que de la santé des dents dépend aussi la santé des gencives et l’ensemble de la santé de la bouche. Une affection des gencives peut avoir des répercussions sur la santé cardiaque, pulmonaire ou sur le développement d’un diabète. En effet, tous ces systèmes sont interconnectés et la vitamine D permet d’agir sur toutes ces facettes différentes. Ainsi votre santé globale dépend directement de votre exposition au soleil et de votre taux de vitamine D.

L’inflammation chronique du corps agit sur la formation de cholestérol et de plaques d’athérome qui peuvent obstruer les artères et qui peuvent mener à une crise cardiaque. Une nouvelle fois, la vitamine D vient à la rescousse et combat cette inflammation. Le Dr Carlos Camargo de l’Université de Harvard affirme avec certitude que le niveau de vitamine D est directement lié au risque de maladie cardiaque. Les études qui établissent le lien entre un taux bas de la vitamine D et la crise cardiaque, l’arrêt du cœur, l’arythmie, l’hypertension et le diabète sont vraiment de plus en plus nombreuses. Ces études récentes confirment qu’une carence en vitamine D de 10 ng/ml accroît de 9 % le taux de mortalité, et de 25 % le risque de crise cardiaque.

Alors, en ce début d’automne et avant l’hiver, qui est la période de l’année la moins ensoleillée, pensez à faire contrôler votre taux de vitamine D3 par simple prise de sang, car cette vitamine miracle affecte réellement la santé de tous les systèmes grands systèmes physiologiques. C’est réellement la période propice pour faire le plein de vitamine D !

Article précédent

Encore des études scientifiques trafiquées en faveur du lobby pharmaceutique

Article suivant

20 principes alimentaires de base simples, utiles et faciles à appliquer

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire