Ma santéMinéraux

Le chrome, cet oligo-élément régulateur

Notre organisme puise dans l’alimentation tous les minéraux et oligo-éléments dont il a besoin pour grandir, évoluer et rester en bonne santé. Cependant, pour certains d’entre eux, l’assimilation est compliqué et pas tout à fait optimale.

Que ce soit dû à une alimentation non variée, pauvre en nutriments – nommons ici par exemple l’alimentation dénaturée principalement industrielle – ou par une mauvaise assimilation organique, il est parfois intéressant ou nécessaire de faire des apports externes par des compléments alimentaires de qualité. Ceux-ci devront être conseillé par un thérapeute compétent en la matière afin de vous fournir les meilleurs apports dont vous avez besoin.

Abordons le cas du chrome qui est un oligo-élément biorégulateur essentiel. Mis en réserve dans plusieurs organes comme la rate, les reins, les testicules, le cœur, le pancréas, les poumons ou encore le cerveau, il n’y a malheureusement que 3% du chrome alimentaire qui est retenu par notre organisme. Ce qui est bien évidemment très peu. De plus, cette réserve diminue fortement avec la vieillesse…ce qui explique aussi certains soucis de santé lié à l’âge.

Quels aliments manger pour avoir un taux de chrome suffisant ?

Le chrome se trouve heureusement dans le monde végétal comme dans le monde animal donc peu importe votre régime alimentaire. Que vous soyez carnivore, végétarien ou même vegan, un apport alimentaire est donc tout à fait possible.

Les algues, les céréales, le brocoli, les haricots verts, les pommes de terre, les noix, les légumineuses en général, le foie de veau, le poulet, les œufs, la levure de bière, la bière, les champignons sont des aliments qui ont un apport de chrome intéressant pour la santé de tout un chacun. Bien évidemment, il sera recommandé de consommer des aliments de qualité biologique et non raffinés pour éviter une perte de minéraux importante. Rappelez-vous, le raffinage et les produits industriels sont pauvres en bons nutriments.

haricots verts

Parallèlement, certains aliments peuvent réduire l’absorption du chrome comme par exemple le blé complet, le soja ou encore le maïs. N’en consommez dès lors pas en abondance pour éviter une malabsorption.

Quels sont les apports recommandés ?

Chaque être humain a besoin d’un apport journalier de plus ou moins 50 µg (microgramme), ce taux peut bien entendu varier d’une situation à l’autre. Les femmes enceintes devront quelque peu augmenter ce taux car le fœtus utilise le chrome de la maman pour évoluer et grandir in-utéro.

Les carences sont, elles, souvent diagnostiquées par une hyperglycémie donc un surplus de sucres dans le sang ou une hyperlipidémie, à savoir un surplus de graisses dans le sang. D’ailleurs, nous avons remarqué que les personnes souffrants d’une carence en chrome sont très souvent diabétiques ou souffrant d’hypoglycémie, en malnutrition ou les personnes âgées.

Fonctions principales du chrome

Le chrome joue un rôle très important dans le mécanisme de l’insuline. En effet, il permet la régulation de celle-ci dans le sang. De plus, il facilite l’assimilation du sucre par les cellule et dès lors, le chrome a un impact très important dans les envies de grignotages sucrées.  Actif uniquement en présence d’insuline, le chrome a donc un impact très important sur les personnes diabétiques mais aussi celles qui souhaitent réguler leur poids.  En résumé, nous pourrons dire que le chrome contribue au maintien d’une glycémie normale.
Les envies de sucreries à toutes heures de la journée pourront être diminuées par un apport en chrome car cela pourrait justifier une certaine carence.

D’un autre côté, le chrome a un rôle très important sur le métabolisme des lipides. En effet, il aurait la capacité de diminuer le taux de cholestérol, tout en augmentant la quote-part HDL qui n’est autre que le bon cholestérol. Cette régulation du mauvais cholestérol par rapport au bon cholestérol va ainsi empêcher les dépôts lipidiques qui obstruent les artères, évitant ainsi les maladies cardio-vasculaires.

L’impact sur la prise de poids

Nous comprendrons alors que le chrome a un impact très important dans notre prise de poids ou la régulation de celle-ci. Dans le cadre d’un régime amaigrissant, il est parfois bon de se complémenter en chrome pour réguler ainsi le métabolisme des glucides et des lipides. En associant du magnésium, un complexe de vitamine B ainsi que de la L-carnitine, nous avons un complexe approprié pour un contrôle du poids optimal.

Article précédent

6 épices anti-cancer

Article suivant

Micronutriments, minéraux et oligoéléments, comment s'y retrouver ?

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je pratique la naturopathie, la phytothérapie de même que l’alimentation saine et vivante avec investissement et passion. Etant plongée dans cet univers depuis plus de 10 ans, je me passionne également pour les techniques énergétiques et vibratoires qui complètent ma vision de la santé.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire