Menu & recherche
Comment retrouver naturellement votre énergie ?

Comment retrouver naturellement votre énergie ?

Pour un enfant ou pour un jeune adulte, la question d’avoir de l’énergie ne se pose pas. Au fur et à mesure que l’on avance en âge, on ressent très vite le manque de « vitalité » ou que l’on n’a pas la « forme » !

À certains moments, on n’a plus la même énergie si précieuse pour se déplacer, pour faire du sport ou pour assumer une vie professionnelle bien remplie ou même de simples tâches quotidiennes.

Chez certaines personnes, cette baisse d’énergie peut s’accompagner d’une série de légers troubles physiologiques conscients ou inconscients. Il est encore plus impératif d’avoir de l’énergie lors de périodes particulières telles que la croissance, la grossesse, la ménopause ou l’avancée en âge.

Pour fonctionner de manière optimale, les cellules doivent elles-mêmes bénéficier d’énergie. Si c’est le cas, elles nous procurent en retour toute l’énergie nécessaire pour tout assumer et vivre une vie épanouie. Ainsi, le niveau d’énergie cellulaire devrait donc constituer une priorité pour tout le monde.

Au cœur de la cellule, il existe un organite appelé la mitochondrie. Plus ou moins nombreuses selon les différents types de cellules, ces véritables « centrales énergétiques » cellulaires sont responsables de la production, du stockage et de la distribution de l’énergie. Cet organite est indispensable au métabolisme. Elles sont plus nombreuses dans les cellules musculaires ou dans les cellules cardiaques puisqu’elles travaillent en permanence, mais il y en a également dans les cellules hépatiques pour nous détoxiquer, dans les cellules du cerveau pour mémoriser, etc.

La production de l’énergie nécessite un apport d’oxygène grâce à une bonne respiration. Nos mitochondries fournissent en permanence l’énergie à notre corps à partir de l’oxygène et sous forme de molécules d’adénosine triphosphate (ATP). Malheureusement, les rendements sont imparfaits puisque de 2 à 10 % de cette énergie s’échappe sous forme de radicaux libres ! Or ces molécules hyper réactives sont capables de tout détruire autour d’elles : membranes, protéines, vitamines, transporteurs, récepteurs et surtout les gènes.

 

Utiliser des antioxydants pour garder une énergie vitale

Pour garder une bonne énergie vitale, il est essentiel de neutraliser ces radicaux libres grâce à des antioxydants afin d’en éviter les dégâts. Avec le temps, les radicaux libres de plus en plus nombreux altèrent de plus en plus le fonctionnement de la mitochondrie qui produit de moins en moins d’énergie et de plus en plus de déchets. On assiste ainsi à un cercle vicieux ce qui explique le vieillissement et la perte d’énergie qui les accompagnent !

 

Des recherches démontrent que la production énergétique des mitochondries décline dès l’âge de 35 ans.

 

La fatigue est l’un des premiers signes de faiblesse mitochondriale. Cette fatigue n’a généralement rien à voir avec le manque de sommeil ou l’hygiène de vie. Cette fatigue profonde et souvent inexplicable s’observe tant sur le plan physique que mental. Ce type de fatigue est caractéristique dans des problèmes de santé tels que la fibromyalgie par exemple. Nous pourrions d’ailleurs l’appeler la maladie de la mitochondrie puisqu’elle est caractérisée principalement par des douleurs musculaires et une grande fatigue.

Oto Heinrich Warburg, prix Nobel de médecine en 1931 (un des élèves de Hans Adolf Krebs) a émis l’hypothèse que le développement du cancer pourrait lui aussi être liée à un dysfonctionnement des mitochondries des cellules cancéreuses.

La prise de certains traitements médicamenteux (notamment les hypocholestérolémiants à base de statines) diminue la production de la coenzyme Q10 qui est l’un des combustibles de la mitochondrie. La diminution du coenzyme Q10 qui débute généralement aux alentours de 50 ans est accentuée de 25 % à 40 % par ces traitements chimiques. Le coenzyme Q10 constitue également un magnifique antioxydant qui protège nos cellules contre les effets destructeurs des radicaux libres. C’est aussi l’antioxydant principal du cholestérol circulant dans le sang.

Pour entretenir votre énergie ou si vous éprouvez une profonde fatigue inexpliquée, pensez à renforcer vos réserves de coenzyme Q 10 en utilisant des produits tels que l’Energyplex qui contient non seulement du CoQ 10, mais également de l’adénosine triphosphate (ATP), de l’acide alpha-lipoïque qui accroît la synthèse d’ATP), du glutathion réduit qui protège les mitochondries et l’ensemble de la cellule contre le stress oxydatif, de la superoxyde dismutase (SOD), un autre antioxydant majeur de la mitochondrie, de l’acétyl-L-Carnitine un acide aminé très utile aux échanges mitochondriaux et deux vitamines B2 (riboflavine) et B3 (nicotinamide), cofacteurs enzymatiques indispensables au bon fonctionnement de la respiration mitochondriale.

Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.