Nos dossiers

Comprendre les risques et les avantages réels des bêtabloquants

Les bêtabloquants sont des médicaments très couramment utilisés pour traiter l’hypertension artérielle et l’insuffisance cardiaque. En dilatant les vaisseaux sanguins, ils réduisent la pression artérielle ainsi que le rythme cardiaque.

Jusqu’il y a peu, la Société Européenne de Cardiologie (ESC) a recommandé l’utilisation des bêtabloquants chez les patients qui devaient subir une intervention chirurgicale même s’ils ne souffrent d’aucune maladie cardiaque.

 

La dérive provient du fait que les médecins utilisent les bêtabloquants, même chez des sujets qui n’en ont nul besoin sans tenir compte du fait qu’une telle utilisation peut avoir des conséquences mortelles chez ces personnes.

 

Une étude a récemment montré que les personnes qui avaient le plus de risque de mourir lors d’une intervention étaient celles qui présentaient les risques cardiaques les plus faibles. Ce risque de décès étant directement lié à la prescription de bêtabloquants lors des opérations.

Il est bien évidemment des cas pathologiques qui nécessitent la prescription de médicaments, mais ce que les médecins semblent avoir oublié, c’est qu’il est important de peser le pour et le contre, ainsi que les avantages et les risques de chaque prescription de manière individualisée.

 

Il faut impérativement rappeler cela, car on sait maintenant qu’un million d’Européens
ont payé de leur vie pour avoir reçu un médicament qui leur était inutile.

 

Nous pouvons imaginer ce que cela peut donner aux États-Unis sur une population beaucoup plus importante pour laquelle les chercheurs estiment les actes chirurgicaux hors problèmes cardiaques à plus de 30 millions par an. Si l’on respecte la proportion européenne de 25 % pour les problèmes occasionnés par les bêtabloquants, cela donne environ 7,5 millions d’Américains potentiellement touchés chaque année.

Alors puisque la prescription de bêtabloquant risque de raccourcir l’espérance de vie plutôt que de la prolonger…

Quand on sait que les études des laboratoires sont falsifiées et mensongères, que les médicaments sur ordonnance tuent plus que les drogues illégales ou les accidents de la route… Quand on comprend que la plupart des médicaments ne traitent pas la cause de la maladie, mais qu’ils ne font que masquer les symptômes… Si l’on tient à la vie et à la vie, on y réfléchit à 2 fois avant d’en avaler ! D’autant plus qu’il existe de très nombreuses solutions naturelles et efficaces pour corriger le terrain, éliminer la maladie et retrouver la santé sans aucun risque.

Article précédent

Encore un médicament retiré du marché

Article suivant

Essayer les Plantes et Vivre en Bonne Santé

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire