Menu & recherche
Comprenez votre dos pour le guérir

Comprenez votre dos pour le guérir

De plus en plus fréquemment, les douleurs de dos impactent sur le quotidien d’une grande partie de la population. Que le mal de dos soit dû à une tension nerveuse ou physique, un blocage émotionnel ou physique ou encore dû à une mauvaise posture, des solutions doivent être trouvées pour soulager mais aussi pour guérir une personne qui souffre parfois tous les jours. Lorsqu’on a mis le doigt sur la source du problème, les traitements et les solutions peuvent parfois paraître plus faciles.  Néanmoins, dans la majorité des cas, on subit ces douleurs au quotidien sans réellement y trouver une origine.

Ostéoporose, arthrose, arthrite sont très souvent les mots qui ressortent lors de consultations médicales car ce sont les pathologies qui reviennent le plus fréquemment et pour lesquelles il est facile de donner un traitement médical. Néanmoins, de nombreuses personnes, à ce jour, vivent encore avec des douleurs parfois insupportables au quotidien et ce, malgré les traitements et les suivis qui leur sont proposés.

Traiter des douleurs de dos, qu’elles soient aigues ou chroniques, est un travail complet qui demande un investissement global de la part du patient mais également des différents médecins ou thérapeutes. Les objectifs et les suivis doivent être progressifs : Soulager dans un premier temps et parallèlement trouver une réponse, une origine, une cause profonde pour pouvoir finalement guérir la personne qui souffre.

Au fil des décennies, les pathologies ont été décodées par différents médecins ou praticiens de santé et c’est grâce à ces études profondes que l’on découvre et que l’on comprend généralement la cause de nos douleurs, de nos mal-être : Etude métaphysique, biologie totale ou encore décodage, tant de termes pour finalement le même résultat.   D’ailleurs, en mettant le doigt sur un problème, celui-ci s’apaise bien souvent plus vite que prévu.

Michel Odoul nous informe sur le lumbago : «  Lorsque nous traversons une période de notre vie où nous avons de la difficulté à accepter ou à intégrer les changements qui s’y produisent, nos vertèbres lombaires et le lumbago expriment notre crainte non consciente ou notre refus. C’est parce que souvent ils bouleversent nos habitudes ou nos repères, ce qui est parfois difficile à accepter sans « crispation », même si ces changements ont été choisis ou nous conviennent.

Claudia Rainville s’exprime à son tour sur le mal de dos – région dorsale – : ces douleurs expriment très souvent l’ennui, la solitude ou la difficulté à communiquer nos sentiments. On ne se sent pas reconnu, ni soutenu affectivement et on peut avoir très peur d’être abandonné. Pour les régions lombaires par contre, les douleurs sont souvent associées à de la colère parce que nous ne sentons pas soutenu sur le plan affectif.

Même Lise Bourbeau, auteur et conférencière célèbre, a étudié le sujet. Son avis sur les douleurs dorsales sont variées mais elle reste unanime sur le besoin d’une personne qui souffre de telles douleurs, c’est celui de s’aimer pleinement et d’accepter ses peurs du moment.

D’autres auteurs et spécialistes s’expriment aussi sur le vaste sujet du dos et chacun aura une vision propre des différentes situations.

Comment s’y retrouver? Simplement en écouter son corps, en acceptant son histoire tout en mettant en lumière les différents passages de votre vie. Etre en accord avec ses propres choix de pensées et d’actions est une évidence pour être phase avec soi sur le chemin de la santé. Ecouter son corps n’est pas inné et on ne naît malheureusement pas avec un manuel explicatif.  D’ailleurs, c’est un travail quotidien qui demande un investissement personnel, par la pleine conscience, par exemple.

Cette étude métaphysique des douleurs ne remplace en aucun cas un suivi médical complet chez un médecin ou un thérapeute de santé naturelle, kiné, ostéopathe, etc… Néanmoins, comprendre d’où vient sa douleur accélère bien souvent la guérison.

Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.