Ma santé

Conseils très utiles pour la prévention contre le cancer!

Dans le domaine du cancer les recherches actuelles portent essentiellement sur les traitements et sur les dépistages, le tout financé par les géants industriels de la pharmacie, de la pétrochimie et de l’agro-alimentaire.

Les stratégies préventives, telles qu’éviter les expositions aux rayonnements ou aux toxiques chimiques, ou encore l’application de mesures diététiques, la pratique de cures, de diètes ou de régimes détoxiquant comme la cure de Gerson, l’approche nutritionnelle de Dr Nick Gonzalez, la stimulation des défenses immunitaires ou les traitements médicaux à base cannabis ne sont absolument pas pris en considération. Soyez conscient qu’il existe des moyens d’éviter les dégâts de ces maladies qui brisent les vies et les familles, mais pour cela il faut reprendre le contrôle de votre santé, agir en amont sur les causes et bien avant que le cancer s’installe. Voici quelques principes préventifs essentiels à appliquer:

1. Évitez les sucres et principalement le fructose, qui est semble-t’il en relation directe avec la résistance à l’insuline, état pré-diabétique qui rend le terrain particulièrement propice au développement de tumeur. La consommation quotidienne totale de fructose devrait être inférieure à 25 grammes par jour, y compris les fruits. Le plus sage serait même de maintenir un apport de fructose inférieur à 15 grammes, car il y a de fortes chances que vous consommiez d’autres aliments qui contiennent du fructose « caché ». On en trouve par exemple dans les boissons sucrées et dans la nourriture traitée.

 

2. Optimiser votre apport de vitamine D : de très nombreuses preuves démontrent que les carences en vitamine D peuvent être la cause du développement de tumeur. Les scientifiques estiment que 30% des décès dus aux cancers pourraient être évités grâce à une simple supplémentation en vitamine D. Sachant que l’exposition au soleil seule optimise les taux sanguins de vitamine D et diminue de plus de moitié les risques de cancer, il s’agit là de la meilleure prévention qui permettra d’atteindre des taux sanguins de vitamine D de 80 à 90 µg/ml, et écartons définitivement de notre esprit que l’exposition solaire augmente les risques de cancer de la peau, ce risque n’existe qu’en cas d’exposition excessive et d’abus de crème solaire.

 

3. Pratiquez un exercice physique : même si cette mesure semble moins en lien direct avec le développement pathologique, il existe pourtant des preuves irréfutables prouvant que l’exercice réduit les risques de cancer en agissant directement sur les niveaux élevés d’insuline, s’installe un terrain à faible teneur en sucre et donc peu propice à la croissance des cellules cancéreuses. On sait que les femmes actives présentent des taux de cancer du côlon et du sein très significativement inférieurs à leurs homologues sédentaires. Pensez à varier vos pratiques sportives et à travailler autant la force, que l’exercice en aérobie et de forte intensité ou l’endurance de même que les étirements et les assouplissements.

 

4. Absorber suffisamment d’oméga-3 de haute qualité. D’origine animale ou végétale, les acides gras de type oméga-3 sont de très puissants atouts dans la stratégie anticancéreuse, car d’un point de vue neurologique et de manière permanente ils court-circuitent les gènes qui seraient responsable de certains cancers.

 

5. Absorber des oméga-3 qui nous calment, avoir une nourriture et un mode de vie sains est une chose, mais travailler sur la libération et la gestion de nos émotions en est une autre tout aussi essentielle, car on est maintenant certain que 85 % du déclenchement de la maladie dépendrait des émotions.

 

6. Parmi nos populations, seulement 25 % de personnes mangent suffisamment de légumes. Idéalement, il faut qu’ils soient frais et d’origine biologique. Ce sont surtout les crucifères qui possèdent de réelles propriétés anticancéreuses, mais tous les légumes sont bénéfiques et leur quantité de consommation devrait être de 300 % supérieurs aux apports de protéine.

 

7. Il est aussi recommandé d’intégrer dans l’alimentation des baies et autres fruits exotiques colorés (mangue, papaye, grenade, kiwi…) pour leurs vertus antioxydantes et leurs apports vitaminiques, mais aussi des fruits secs tels que noisettes, amandes, noix et noix du brésil riches en vitamine E, A et B.

 

8. Préférez les cuissons à la vapeur ou par pochage aux grillades ou aux fritures. Quoi qu’il en soit, absorber un maximum d’aliments crus ou « al dente ».

 

9. Se ménager des moments de relaxation et d’oxygénation afin d’évacuer le stress et apprendre à le gérer.

 

10. – Maintenir un poids corporel idéal,

  •  Avoir des plages de sommeil suffisantes et de qualité,
  • Réduire au maximum l’absorption et l’exposition aux toxines environnementales (produits agroalimentaires, produits cosmétiques et d’entretien domestique), les parfums synthétiques et les pollutions atmosphériques,
  • Réduire l’utilisation des téléphones portables et des autres technologies sans fil et rayonnantes.

 

Voilà toute une série de mesures simples à appliquer et qui constituent pourtant les meilleures mesures préventives pour garder la santé.

Article précédent

Comment prévenir les accidents vasculaires cérébraux?

Article suivant

DANGER: Des tonnes de mercures dans l’atmosphère!

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire