Accueil / Santé Naturelle / Le Cycle Circadien, votre horloge biologique interne

Le Cycle Circadien, votre horloge biologique interne

La chronobiologie est une science qui intéresse de plus en plus de chercheurs afin de mieux comprendre les rythmes de notre horloge biologique interne. En 2017, 3 généticiens américains ont eu un prix Nobel de médecine pour leurs travaux sur la chronobiologie.

Le cycle circadien est votre cycle naturel biologique calé selon le rythme de l’alternance jour-nuit de la Terre. Les cellules rétiniennes reçoivent des informations sur l’intensité de la lumière puis vont les transmettre à l’hypothalamus synchronisant ainsi l’ensemble des fonctions organiques. En l’absence de lumière de soleil, la régularité du cycle est maintenue un certain temps jusqu’à ce que ce dernier s’allonge jusqu’à 25 heures au lieu des 24 heures.

« circadien » vient du latin circa, « autour » et dies, « le jour »

Le cycle circadien est donc une alternance de phases de pic (acrophase), de creux (nadir) et de rythme moyen (mesor) sur 24 heures.

Tous les organismes vivants, bactéries inclues, sont régulés par cette horloge biologique interne. Les effets se manifestent sur : la pression artérielle, le cycle veille/sommeil, la digestion, la température corporelle, la sécrétion hormonale, etc…

Cycle circadien chez l’homme : plusieurs phases

À partir du moment où la lumière du soleil commence à se manifester, l’hypothalamus envoie un signal aux surrénales pour sécréter du cortisol. Cette hormone est produite vers la fin de la nuit et son pic de sécrétion est juste avant le réveil. Le cortisol joue un rôle primordial dans la mise en route de notre organisme : il nous réveille et commence à déclencher le péristaltisme intestinal nous préparant ainsi à la digestion.

Le soir, dès que la nuit tombe, la mélatonine est sécrété par l ‘épiphyse ou glande pinéale. Son pic se situe entre les 2 et 4 heures du matin. Cette hormone est celle qui provoque l’endormissement et la mise au ralenti de notre organisme : baisse de la température corporelle, ralentissement des fonctions organiques dont le péristaltisme intestinal.

C’est aussi en début de nuit, pendant le sommeil lent et profond qu’est produite l’hormone de croissance qui, comme l’indique son nom permet la croissances des tissus osseux et musculaires chez les enfants et adolescents et chez les adultes elle joue un rôle dans le métabolisme (effet « brûle-graisse », synthèse des protéines…)

Facteurs déséquilibrants

Une exposition à la lumière tard en journée repousse l’horloge biologique alors qu’une exposition précoce l’avance.

L’intensité d’une lumière artificielle affecte le rythme circadien. Il y a quelques années, on pensait qu’il fallait atteindre les 1000 lux pour perturber l’horloge biologique alors que 10 lux suffisent à stopper la sécrétion de mélatonine . 10 lux correspondent à la lumière d’une bougie !

Les cellules photoréceptrice de la rétine, les cellules ganglionnaire à ménalopsine, sont sensibles à la lumière bleue. C’est cette même lumière bleue que l’on retrouve dans les écrans et les éclairages urbains perturbant grandement les sécrétions de mélatonine et qui, de ce fait rend difficile l’endormissement.

Le travail de nuit expose les personnes à une désynchronisation de leur horloge interne ainsi qu’à une dette de sommeil. Des études ont mis en évidence les risques sur la santé que ce rythme implique : trouble du sommeil, hypertension artérielle, risque d’obésité, altération des fonctions cognitives (concentration, réflexion, attention…)…. Une équipe de l’INSERM a montré que « les femmes non ménopausées qui travaillent au moins 3 heures entre minuit et 5 heures du matin ont un risque de cancer du sein augmenté de 26% et ce risque croît avec la fréquence des nuits travaillées et la durée de l’emploi. »

La photothérapie pour rétablir un cycle régulier

Cette technique consiste à exposer le sujet souffrant de décalage du rythme circadien à une lumière de forte intensité pendant 30 minutes à 1 heure à un horaire particulier en fonction de la problématique.

Le Cycle Circadien

La mélatonine en complémentation

De plus en plus prescrite ou recommandée, la mélatonine commence à détrôner les fameux somnifères. Il est tout de même judicieux de créer un environnement visuel et sonore adéquate pour que ce traitement soit profitable. En effet, comme nous l’avons vu plus haut, la mélatonine est sécrétée dès lors que l’intensité de la lumière diminue et que, à contrario, la lumière bleue la court-circuite. Prendre de la mélatonine et se poser devant la télé avec toutes les lumières du salon allumées est un non sens…

La chronothérapie est une technique qui intéresse de plus en plus les chercheurs. Ses principes reposent sur le fait d’administrer un traitement à une heure optimale en fonction des rythmes biologiques naturels du corps. Actuellement, des études sont en cours pour déterminer le meilleur moment pour administrer des anti-inflammatoires ou anti-cholestérolémiants (source : INSERM). On retrouve ces principes en naturopathie où certains compléments alimentaires, infusions, aliments seront pris à des moments appropriés en fonction des besoins et des problématiques.

A propos Alexia Bernard

Alexia Bernard naturopathe-iridologue certifiée du CNRI d'André Lafon en 2012. Consciente des richesses que procure la Nature, j'ai toujours été sensible aux méthodes naturelles de santé. La naturopathie est venue à moi et, ravie de ses bienfaits, j'ai décidé d'entamer ce long apprentissage afin de partager mes connaissances et d'aider mon prochain.

Vérifiez également

serotonine-cest-quoi-est-ou-en-trouver-dans-votre-alimentation-?

Sérotonine : C’est quoi et où en trouver dans votre alimentation ?

5.0 02 Si votre corps est en bonne concordance sur tout ce que vous faites …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.