Mon quotidien

Le cycle de la femme au fil des saisons

Les règles…. Ce sang qui s’écoule et le mal-être que certaines femmes vivent est un rite mensuel que chaque femme, ou presque, de nos sociétés actuelles vit. Alors que certaines vivront cette phase du mois avec simplicité et légèreté, d’autres supporteront moins bien les désagréments qui peuvent apparaître pendant ces quelques jours.

La médecine orientale préconise un repos total, une diminution de la charge de travail et un abandon total de son corps aux émotions intérieures. Alors que la médecine occidentale et plus spécialement les Etats-Unis ou même chez nous, en Belgique ou en France dit tout le contraire. En effet, nos contrés aimeraient que la femme continue de vivre sa vie sans modification spécifique et sans tenir compte de ce qui se passe au plus profond de son corps. Vivre à 100 à l’heure pour cacher cette phase du mois, cette période qui n’est ni sensée impacter sur notre physique ni sur nos émotions.

Cependant, les règles douloureuses sont pourtant le signal d’alerte de quelque chose de profond. Elles sont le signe d’une mise au repos du corps qui doit se recharger et se mettre en phase de « cocooning » pendant quelques jours.

 

Alors repos ou suractivité?

 

Mode de vie oriental ou occidental ?

Chaque femme aura un avis personnel sur la manière d’adapter cette semaine du mois, semaine qui peut être assez perturbante pour certaines d’ailleurs. Mais dans le cycle naturel des choses, chaque période du cycle se sépare en 4 phases qui peuvent correspondre aux 4 saisons de l’année.
Notons que la période des règles est associée à l’hiver qui représente la vulnérabilité. L’hiver est une phase de régénération dans le cycle féminin, il est un temps de retraite et de repos. L’hiver, c’est le vide de notre énergie, de notre force vitale mais aussi le temps d’une évolution personnelle, la remise en question de nos projets.


Pourquoi j’ai mal ?

Si vous ne souffrez d’aucun souci physiologique, les douleurs de règles peuvent être normales si vous ne vous êtes pas écoutée pendant les différentes phases du cycle de votre corps. Sachez aussi que les modifications qui se produisent dans votre corps de femme, à ce moment-là, sont vraiment incroyables.

  • La chute des hormones sexuelles
  • Le décollement de la muqueuse
  • Les contractions utérines permettant l’évacuation de cette muqueuse
  • Les spasmes possibles du col
  • Etc…

Heureusement les médecines naturelles et la naturopathie peuvent soutenir la femme dans cette période du cycle sans pour autant recourir à l’ingestion de médicaments allopathiques lourds tels que des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou le paracétamol entre autres. Nous n’avons pas besoin de chimie pour soulager notre corps mais bien d’être à l’école de celui-ci et dans le respect des différentes phases.

Notons aussi que par exemple la période de l’ovulation serait associée à l’été qui est la saison de la plénitude énergétique, du rayonnement, de l’accueil, de la puissance et de l’assurance. Cette période du cycle – non couverte par une contraception chimique comme la pilule contraceptive – est la période idéale pour prendre des décisions, pour finaliser des projets ou encore pour avancer dans sa vie personnelle. C’est aussi le moment propice pour s’occuper de soi mais aussi, des autres.

 

Soutien au Naturel

Voici quelques clés naturelles pour soulager vos douleurs

  • La bouillotte chaude sur le ventre ou le bas du dos…ce remède de grand-mère est un grand classique qui soulage bien des femmes.
  • Quelques plantes ont des vertus antalgiques : L’angélique, l’alchémille, le cimicifuga, la camomille...Attention néanmoins les plantes peuvent avoir des contre-indications et chaque cas spécifiques mérite une attention particulière. Je ne pourrais que vous conseillez de prendre conseil auprès de votre naturopathe qui pourra cibler vos besoins propres et pourra répondre à vos attentes précises.
  • Une semaine avant les règles, buvez chaque jour un jus de carottes frais (carottes biologiques et jus sans conservateurs ni sucres ajoutés…idéalement pressé « maison ») Il est reconnu que la carotte est un allié en cas de règles douloureuses car il rend le flux sanguin plus liquide et donc évite la formation de caillots. L’évacuation est ainsi plus aisée.

Pour ne plus souffrir des désagréments liés au cycle de la femme, une seule règle subsiste : Soyez à l’écoute de votre corps.

Article précédent

Schizandra, une baie qui soutiendra votre libido

Article suivant

La DALA, déficit souvent mis au placard

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je travaille principalement sur l’harmonie, l’équilibre vital et la santé globale des femmes grâce à la nutrition, la phytothérapie, l'équilibre émotionnel et énergétique.
Investie à 100% dans mon métier, j'accompagne un maximum de personnes sur le chemin de la santé et du bien être.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire