Le cycle menstruel de la femme : les menstruations

Le cycle menstruel de la femme : les menstruations
5 (100%) 2 votes

Tous les 25, 28, 32 ou parfois 45 jours, chaque femme en âge d’avoir une vie sexuelle a ses règles. Les femmes ayant un cycle menstruel sont des femmes qui produisent encore des hormones de type œstrogènes. Ces molécules permettent, entre autres, la fécondation. Pendant parfois 40 ans, la femme aura chaque mois des saignements pour lui indiquer que la fécondité n’a pas eu lieu.

Soulagement pour certaines, déceptions pour d’autres….

Les règles, c’est quoi ?

Une perte vaginale ? Du sang ? En fait, pas uniquement !

Les règles sont la désagrégation de la paroi utérine lorsque l’ovulation n’a pas eu lieu. L’épaississement de la muqueuse de l’utérus est un processus naturel. Elle prépare à la fécondation d’un ovule (pendant la phase progestative après l’ovulation), créant un nid douillet pour accueillir l’œuf fécondé.

Les règles sont donc le détachement des cellules de l’endomètre.

Le corps de la femme et les règles

Chaque cycle est différent ! Les règles se vivent distinctement d’une femme à l’autre. Certaines auront un flux plus important, des règles irrégulières, ressentiront des douleurs, des tiraillements dans le bas-ventre ou dans le dos, de la fatigue, des ballonnements, le gonflement des seins, de l’irritabilité et pour certaines de la déprime. Bien que la dysménorrhée(*) soit normale, certaines femmes en sont exemptées.

*Les dysménorrhées des règles douloureuses.

Pour y pallier, de nombreuses femmes doivent prendre un anti-inflammatoire (ibuprofène) pour calmer le mal de ventre et les céphalées fréquentes.

Malheureusement, dès le début de l’adolescence, pour éviter ces désagréments liés au cycle féminin, certaines optent pour la pilule contraceptive (ou le stérilet hormonal de type Mirena) en continu(sans arrêt de 7 jours). Les règles disparaissent alors totalement de leur vie.

Certaines jeunes filles ont à peine connu la sensation d’avoir leurs règles. Serviettes hygiéniques, tampax ou coupe menstruelle ne font pas partie de leur vocabulaire.

Est-ce une solution ?

Les menstruations en naturopathie

La femme possède un émonctoire supplémentaire rapport à l’homme : son vagin. En effet, l’émonctoire étant une porte de sortie de nos toxines, on comprend rapidement l’importance d’évacuer de l’organisme les déchets, par la perte de sang.

Se couper complètement du cycle menstruel de la femme en créant une aménorrhée revient à adopter une énergie complètement linéaire, dite solaire. En effet, saigner chaque mois, c’est comme voir la pleine lune apparaître dans notre ciel tous les 28 jours. Adopter un traitement hormonal éradique notre connexion au cycle lunaire et à notre potentiel énergétique de femme.

De plus, la pilule en continu a de nombreuses contre indications. De plus, cela impose à la femme un corps qui ne lui appartient plus vraiment : prise de poids, période d’ovulation difficile à définir, rétention d’eau, problèmes de peau, …

Soulager les douleurs à la période de menstruation

Afin d’éviter de lourds soucis gynécologiques pendant l’inconfort des règles, adopter certaines règles de vie peuvent aider :

Lorsque la phase de la sorcière (phase des règles selon les archétypes de Miranda Gray) arrive, le corps de la femme doit pouvoir se mettre au repos et lâcher prise. De nombreux bouleversements se produisent dans le corps lorsque les premiers signes des règles apparaissent. Écouter son corps et ses besoins devrait être une priorité dans le quotidien de la femme (ainsi que dans sa planification familiale) : repos au chaud et cocooning.

Avoir une alimentation équilibrée pendant les menstrues permet de diminuer certaines douleurs. En effet, les légumes verts nourrissent le corps et lui permettent d’accompagner au mieux les désagréments. La suppression des mets trop sucrés, de l’alcool et des excitants aident à stabiliser tant le corps physique que les humeurs.

On oublie souvent la période prémenstruelle, et pourtant !  

Après la période ovulatoire, la période de fertilité s’éteint. Cela annonce l’arrivée des règles avec la venue du syndrome prémenstruel. Dès ce moment-là, chaque femme devrait être à l’écoute de ses exigences personnelles. Un manque de repos chez la femme pourrait aggraver ses douleurs pendant les règles.

Enfin, certaines plantes antispasmodiques permettent de lutter contre la douleur, tout comme la bouillotte sur le bas-ventre.

Le corps féminin, les menstruations et les relations sexuelles

Les femmes peuvent avoir des rapports sexuels pendant les règles. Elles, seules, peuvent décider du bien-être que cela leur apporte à ce moment-là.

Chères femmes, prenez soin de vous !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.